Partagez | 
 

 Une girafe pour deux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kad

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Nature : Hardi
Exp : 125
Date de rencontre : 10/10/2015
Niveau : 906
Normal Psy
Pokédex : Nature sarcastique parce qu'il y est pas bordel.

Message() Sujet: Une girafe pour deux. Sam 12 Déc 2015 - 13:55

A que coucou tout le monde !

Pour ce Nuzlocke, il y aura peu de règles malheureusement. Rien de bien grandiose. Désespoir. Désespoir everywhere.
Alors loin des pingouins criminels, nous ferons aujourd'hui du Girafarig, animal docile et adorable, un vainqueur ! Un champion ! Un tacleur de sous race ! Un exterminateur de nazi ! Et notre seul ami jusqu'à la ligue !  
Les Pokémon sauvages c'est pour les PD, t'façon !

Petite présentation de la rom avant toute chose :

Pokémon Shiny Gold est un hack, un remake de Pokémon Or, Argent et Cristal basé sur le moteur de jeu de Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille. Je  randomizerai les Pokémon pour ajouter du peps'.



Les détails en plus :
Spoiler:
 


Les règles :

-Si Girafarig meurt, c'est un Game over. C'est vous dire à quel point je vais le chérir.

-Esclaves à CS autorisés. Les Girafarig sont loin d'être tout terrain.

- Les attaques du Pokémon lié à son type ne sont pas autorisés, en clair NO STAB.

- Le moveset naturel du Pokémon n'est pas autorisé. Pas de choc mental, écrasement ou mâchouille, rien, nada, que dalle, c'est le Somalia Mode mais avec des stock de nouilles chinoises.

Tout est bon ? Nous sommes partis ! Squallalah ! J'ai aéré la présentation vu que je suis un adepte des gros pavés, je suis tout ouïe si c'est mieux ou pas.

Synopsis : Lors de son arrivée à Johto, Chen confie la quête de découvrir la région  ainsi que ses nombreux Pokémon à une jeune dresseuse fraîchement arrivée. Elle refuse et exige un présent tout particulier, ce en quoi elle n'exécutera pas la tâche confiée. Plusieurs années plus tard, elle reçoit une lettre annonçant la mort du professeur et son dû si cruellement acquis: Un Girafarig.


Prologue.

Quelques ébourrifures au allure de crête dorsal, deux couleurs qui s'inversent pour se compléter, un air de déjà vu

à l'allure animal, deux antennes blanches comme l'est la pureté.Et un semblant de conscience au bout de l'arrière

train. De toute mon enfance en cette maison, j'ai apprécié la vue du monde dans mon coin. Des nuées de

Pokémon éparpillés dans les rivières, les bouts de ciel et les champs....J'en rêve depuis si longtemps. Mais à

l'inverse de mes  camarades dresseurs, je ne jurerai mon épopée que par lui car de sa simple présence, il me

réchauffe le cœur. Petite peluche que tu demeures sur mon lit, j'ai grand espoir de te voir animé, tu n'imagines en

rien mon impatience d'aujourd'hui. J'ai retardé mon aventure pour enfin t'avoir, au prix de quelques années de

vie.



Le professeur t'a promis à moi. J'espère que le voyage ne t'a ni trop bousculé ou empli de trop d'émoi. Quitter ta

brousse et les reflets enivrants de ton point d'eau, même pour unevie de Pokémon cela reste beaucoup. Ne m'en

veux pas point, je ne veux pas être un fardeau juste un ami, ne serait-ce qu'un peu fou. Du lac colère donc tu es

originaire ? L'on me parle parfois de Pokémon de l'autre région, mais à part toi, tous sont restés dans mon

imaginaire. Quel nom douteux pour qualifier la douceur de lac, sa surface doit y être si tumultueuse qu'elle brille

de mille feux, peut-être même qu'elle garde un  monarque céleste en son creux. Mais je m'emporte, il y a bien des

secrets en ce monde et tant que tu vas bien, ils m'importent peu.



Les rumeurs ont accouru jusqu'ici. Des Léviator par dizaine en amont d'une ville nommée Ecorcia, les terres alentour dévastées par la furie de ces tyrans et pour ainsi dire aucune nouvelle de lui. Je me torture de pensées sans arrêt.
L'ai je envoyé tout droit vers la mort ?
Mon caprice a t-il ôter la vie ?
Il se devait de faire un simple aller-retour entre les régions,est-ce sa curiosité ou mon souhait qui ait décidé de son sort ?


Calme toi, c'est précipité de réagir ainsi. Rien n'annonce qu'il ne soit mort, rien n'annonce même qu'il était là bas au moment des évènements, rien n'est perdu. Il suffit d'attendre, le courrier fera son bonhomme de chemin c'est sur, même évident.



" Au regret de t'offrir ce cher compagnon, si tes yeux parcourent cette lettre, je ne suis presque plus. J'ai bien

été présent au Lac lors de ce soi-disant miracle et ma peine fut grande de voir un tel spectacle lié à leur

machination. La Team Rocket a réussit à forcer la nature au moyen d'une bête émission radio,et par nature

j'entends là évolution. Le menu fretin que représentait le lieu aquatique s'est transformé en monstres sans pitié,

un amas de rage en pleine cru. Tous ont déserté les environs, pris de panique, affolé par la réalité de la situation

et on déserté sans retenue. Peter s'est fait submergé par le nombre de ses opposants car des intrus présents, ils

devaient s'occuper des Léviator et des sbires. Je ne saurais te dire si il est encore vivant ou s'il est emprisonné. A

mon âge, parcourir le monde était encore trop excitant il faut croire, jure moi néanmoins de ne pas pleurer. A ce

moment précis, seul mon existence prend fin, ma vie a été longue, parsemé d'aventures et il n'est de meilleur

aventure qu'avec le doute de la fin. Avec tout ça, je me sens fier de mourir aussi vieux et d'avoir pu honoré ton

souhait. Accepte le comme un héritage et non comme un fardeau, tu es en rien responsable de mon état. Pas

plus du carnage qui règne à Johto. Profite de ton nouvel ami, profite de ta jeunesse, a ton tour d'avancer

insouciante. "


Dernière édition par Kadhrei le Mar 7 Juin 2016 - 21:54, édité 2 fois
Kad

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Nature : Hardi
Exp : 125
Date de rencontre : 10/10/2015
Niveau : 906
Normal Psy
Pokédex : Nature sarcastique parce qu'il y est pas bordel.

Message() Sujet: Re: Une girafe pour deux. Dim 13 Déc 2015 - 22:34

Prologue. ( 2ème partie, oui un prologue en deux parties c'est possible. Oui cette histoire va prendre des plombes. M'en fous j'aime bien.)

Comment ? Comment puis-je prendre plaisir en sachant ca ?! Professeur..Professeur ! Revenez...Je ne veux plus partir, je m'en fous de tout ca !  Les Pokémon, le monde, partir à l'aventure, ce ne sont que des conneries enfantines ! Je n'y crois pas...
Je ne veux pas y croire, professeur..

Noyé dans mes sanglots, je n'avait pas réagi au museau qui se frottait doucement sur mon

épaule. Autant de temps que j'ai pu la sentir près de moi, je n'ai pas dénié faire un geste

vers elle ou même posé les yeux dessus. Je sais qui il est. Pardonne moi. Je t'ai tant voulu

et après tout ce temps, je te refuse. Pourtant tu restes indéniablement à mes cotés. Et je

t'ai entendu tombé, je ne sais pas ce qui m'a pris mais mon regard a fait un pas de travers.

Tu étais blessé, tu m'as suivi tout ce temps dans si peu d'espace les pattes blessées. Au

fond de moi j'ai eu l'impression d'une deuxième mort. Au diable mes émotions, je ne te

laisserais pas toi. Pardonne moi, regarde moi, pose ton museau autant que tu veux sur mon

visage, je vais surement t'aimer, vouloir t'entendre galoper...

Mais ce jour là ce n'est pas ton nez rose qui m'a mordu à pleines dents.~Ah toi alors.


- Lâcher Maitresse . Tout de suite .
Kad

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Nature : Hardi
Exp : 125
Date de rencontre : 10/10/2015
Niveau : 906
Normal Psy
Pokédex : Nature sarcastique parce qu'il y est pas bordel.

Message() Sujet: Re: Une girafe pour deux. Mar 15 Déc 2015 - 10:12

Chapitre 1 : Zeus a été à Suez


Après ton rétablissement, je me suis posé la question des combats. Il était bien évident que

te garder auprès de moi était la situation que je rêvais mais toi ? Que voulais tu ? Tu

demeurais sauvage malgré ta capture, tu refuses la Pokéball et ta liberté doit te manquer.

Migrer de ville en ville signifiait s'embroncher dans un infini de rencontres et accepter que tu

puisses être blessé... Je suis encore trop peureuse, excuse moi. Dans quelques temps, tu

pourras.



Aujourd'hui tu m'as paru plus actif, plus décidé alors j'ai remonté mes manches, pris mon

courage à deux mains et t'ai envoyé en duel singulier contre les ennemis alentour. Il est clair

que tout y est à ton avantage ici, tu as du combattre bien plus fort autrefois. Te

connaissant plus que bien, je suis surpris de tes capacités. Des feuilles tranchantes ?

Surement une capsule technique dont j'ai entendu parler mais tu es loin d'agir normalement.

D'ailleurs je me sens un peu gênée lorsque que l'on s'entraine, je me retrouve face à lui..



Ton acolyte postérieur m'inspire toujours des frissons. Il y a bien des nuances entre toi et

lui, je pensais pouvoir l'ignorer mais une sensation étrange s'en dégage. Comme une envie

de s'y laisser entrainer, en étant parcouru par l’intérêt et la terreur. La peur est encore plus

importante par le fait que c'est une partie arbitraire de ton corps. T'obéit-elle ? Ou

te désobéit t-elle ? Enfin, l'on en dit qu'elle est trop peu cérébrale pour penser ou réfléchir

mais lors de certaines nuits, je la vois se tourner vers moi. Me fixer indéniablement jusqu'à

l'aube. Avec ce sourire irréel qui se crispe jusqu'à découper son semblant de visage,laissant

entrevoir de cette mâchoire démesurée, un néant où mes cauchemars prennent source.

Quand je me laisse dévorer, j'aperçois ton corps meurtri, déchiré par l'absence de ton

compère. Et mes propres cris me hissent hors de mon lit.
Kad

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Nature : Hardi
Exp : 125
Date de rencontre : 10/10/2015
Niveau : 906
Normal Psy
Pokédex : Nature sarcastique parce qu'il y est pas bordel.

Message() Sujet: Re: Une girafe pour deux. Mer 16 Déc 2015 - 14:37

De pas en pas ou plutôt de sabot en sabot, tu m'as mené à ma première ville. Tout l'honneur te

revient. Maman a quitté la maison depuis plusieurs années alors je me suis retrouvé seul m'occuper,

il ne manquait que toi pour partir. Griotte donc ? Et bien ce n'est pas plus grand que chez nous

Fary.Qu'est-ce que nous veut ce bon monsieur ?


- Madame ?

- Heu...moi ?

- Oui vous madame !

* Madame ? Je fais vraiment aussi vieille que ça ? Papi révise tes bigleuses *

- C'est bien la première fois que je vous vois ici, seriez vous peut-être tenté par une petite visite guidée ?

- Heu et bien * vu la taille de la ville, ca ne dura pas bien longtemps * oui pourquoi pas ! Je vous suis.

- Vous voyez ceci ? C'est un centre Pokémon,créer depuis des lustres pour soigner les Pokémon, il s'est installé dans chaque ville digne d’intérêt et participe à l'avancée de cette grande quête que les petits et les grands se lancent : Devenir Grand Maitre de la ligue !. Le personnel Joël,des femmes volontaires et magnifiques s'y occupent de vos Pokémon gratuitement, je ne saurais donc que trop vous recommander d'y faire souvent un tour, rien que pour la bonne humeur qu'elle partage. Et voici la boutique ! Comme les Centre, l'on en trouve quasiment dans chaque ville. Leur stock est approvisionné selon le danger présent sur les lieux et la qualité des dresseurs environnants. Vous y trouvez Pokéball, Potion et autres soins pour votre cher équipe, vous pourrez au passage revendre vos objets. Attention à ne pas être trop dépensière ! Ahahaha ! Et voici de l'eau, l'eau ca mouille, et beaucoup de gouttes d'eau cela donne un océan ! Incroyable ! Des Pokémon peuvent même nager dans cette eau, fantastique n'est-ce pas ? Et si vous frottez l'hameçon de votre à la surface, vous pourrez même pécher ? Dément ?! Hein ?! Et ca ? C'est ma maisôh ! Tiens petite fille, prends donc ce coupon carte, il te sera très utile pour savoir où te trouves ! Je vous apprécie et je rentre à ma maison !


- Fary. Au début c'était juste long. Long comme un combat de Chrysacier peut l’être mais juste long. Il doit avoir perdu un de ses proches en mer vu comment il s'est affolé face à l'écume ou alors sa canne est tombé. Ou alors il est tombé avec sa femme, l'a perdu dans les récifs et remonté jusqu'à la ville à bras nus. Quel brave homme. Merci à toi Papi Coupon, je ne t'oublierai jamais. JE TE LE JURE !
Kad

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Nature : Hardi
Exp : 125
Date de rencontre : 10/10/2015
Niveau : 906
Normal Psy
Pokédex : Nature sarcastique parce qu'il y est pas bordel.

Message() Sujet: Re: Une girafe pour deux. Sam 19 Déc 2015 - 22:04

Ce petit tour villageois m'a suffit pour aujourd'hui. Ces dit refuges rouges doivent avoir de

quoi loger quelques personnes quand même, il ne coûte rien de demander, ils t'ont bien

soigné. Tu pourras reposer tes pattes, ce ne sont pas nos affrontements qui vont t'épuiser

ici.


- Bonjour j'aurai aimé si il était possible de dormir ici pour la nuit,  moi et mon camarade ?

- Bien sur, chaque dispositif médical possède plusieurs lits ainsi que des enclos prévu à cet effet. Suivez moi je vais vous montrez votre chambre.

- Je suis ravi de l'entendre mais est-il possible que mon Girafarig dorme avec moi ? Il est d'une nature apeurée et plutôt farouche, je n'aimerais pas qu'il vous cause de soucis.* Je ne demande rien d'incroyable, faites une exception *

- Ne vous inquiétez pas, notre personnel est qualifier à  s'occuper de tout type Pokémon. Votre compagnon est d'un moindre danger au vue des Pokémon qui ont pu être logés ici, sa présence ici ne dérangera personne. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.

- Soit, si vous le dites * Je m'inquiète encore trop ce n'est qu'une nuit après tout * ...Et bien Fary, soit sage et n'embête pas les gentilles hôtesses. Où se trouve son enclos ? D'autres Pokémon sont avec lui dans la salle ? Je peux aller le voir quand bon me semble ?

- Dans la partie opposé à celle réservé aux humains. Ce couloir est partagée en deux moitiés limités par un code couleur, vous n'avez qu'à faire quelques pas et vous apercevrez les premières salles-enclos. Non il sera acheminé dans une salle déjà occupé,puis dans un box et les visites sont fermés durant la nuit pour éviter tout vol. D'autres questions ?

- Non aucune....je vous remercie de votre hospitalité mais nous allons passer notre chemin.

- Mademoiselle ? Excusez moi ?

Mes pas firent volte face, hors de question qu'ils s'occupent de toi dans ces conditions.

J'exige sans doute trop mais il en va de mon état. Aussi égoïste que cela est, tu es mienne.

Et personne d'autre que moi n'est capable de suffire à tes besoins. Au diable les Centres, les

infirmières et leur procédure, l'on dort à la belle étoile ce soir ! Tu pourras reposer ta tête

sur mon épaule, comme un petit coussin. Tout les deux, sous les braises étoilés.Quel nuit

formidable que cela sera,mon petit quadrupède.
Kad

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Nature : Hardi
Exp : 125
Date de rencontre : 10/10/2015
Niveau : 906
Normal Psy
Pokédex : Nature sarcastique parce qu'il y est pas bordel.

Message() Sujet: Re: Une girafe pour deux. Mar 22 Déc 2015 - 13:05

Enchanté ciel nocturne, je me présente enfin à toi et tes astres taciturnes. Peut-être

qu'une nuit tu me tendras la main pour poursuivre ma route mais pour cet instant de repos,

tu n'es que spectacle inanimé mais néanmoins beau. Aussi longtemps que tes crépuscules

ont pu défilé à ma modeste fenêtre, aussi longtemps que mes pas se sont gardé de l'ombre

difforme de tes soirs, je n'ai jamais pu te connaître faute ni même te voir. Je me demande

pourquoi je me suis autant réservé de si élégantes et élancés grâces, l'inconnu de ton noir

surement de peur qu'il me tache. Mais de tes diamants, de ton teint d'opale, peu importe

combien j'aurai vécu, rien ne t'aurait jamais été égal.



- C'est plutôt joli Fary, tu ne trouves pas ? Maman aimait que j'écrivais ce que je voyais. Elle disait que malgré les yeux que je montrais, ce que j'écrivais montrait plus que de la vie dans l'encre de mes lignes. Mais Maman, ce sont mes yeux ou mes doigts que tu complimentes ? Hihihi, ah maman. Bonne nuit Maman où que tu sois maintenant. Toi aussi Fary.


Elles s'endormirent serrées l'une contre l'autre. L'une adossé contre un léger duvet et le

museau de l'autre se ramena vers l'épaule de cette dernière, blotties comme à la première

rencontre.

Tandis que la turbulente croupe ne fixait plus la jeune femme mais le fond des cieux..

Ainsi toutes deux s'assoupirent devant ces premiers instants hors du foyer maintenant vide,

à même le sol,  confortés dans la présence de l'autre, ronflant ou non au nez de l'une.


L'aube toqua à ses paupières. L'on dit des premiers rayons de lumière qu'ils font des gens du

matin, des personnes enjoués et motivés mais pour elle, se lever tend à se résumer vers un

impitoyable spectacle de feux et de couleurs. S'abstenir d'un toit est chose difficile et Mère

nature ne repoussera pas son cycle journalier, la fatigue se lit sur son visage. Baillements à

outrance seront de mise pour ce premier jour laché en liberté. A la vue de sa frimousse

grimaçant sa léthargie, sa partenaire équine courbe l'échine et lui offre son dos soyeux. La

chaîne rose de piques ne sont que de simples amas de fourrures ne posant donc aucun

soucis à être monté.


- Oh Fary qu'est-ce que je ferais sans toi....je dormirai encore par terre surement, merci de servir ton dos comme un support chaud et doux compatible à la grasse matinée. Tu peux aller manger un peu si tu veux, maitresse va faire dodo. Rompisch maintenant.


L'agréable rythme du tintement de tes sabots au sol, ton souffle chaud qui fuse dans ton

corps musclé et svelte, ta peau recouvert d'un léger duvet chaleureux, tu es à toi tout seul

une porte sur de rêves en bonne compagnie mon bon Fary. Oui trottine un peu, dans

quelques minutes je serais totalement prête, promis, juré. Hmm le doux son de la brousse qui

s'anime, le vent qui chahute les feuiles puis qui se glisse dans mes cheveux, où m'emmènes

tu Fary c'est un lieu bien paisible que je sens...
Kad

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Nature : Hardi
Exp : 125
Date de rencontre : 10/10/2015
Niveau : 906
Normal Psy
Pokédex : Nature sarcastique parce qu'il y est pas bordel.

Message() Sujet: Re: Une girafe pour deux. Mer 30 Déc 2015 - 12:51

- Il parle le corniaud lô ?

- C'est moi qui te parle espèce de mouflet bouffeur de crottes de nez. A l'écoute de tes dires, je me sens surprise de ne pas t'avoir déjà rompu le cou alors écrase ta misérable existence et casse toi hors de ma vue.* Je vais te faire un bain de bouche à l'acide, te déboiter les genoux, t'arracher les ongles, te planter chaque phalange avec des clous rouillés,te découper l'interstice de chaque doigt, te scalper la plante des pieds, te vider et te remplir comme une vulgaire pinata sur quoi je pourrais encore rejeter la haine permanente que j'ai pour ta personne.*

- Hé ho, calme tô la femelle ! Moi j'veux juste un combat hein !

- J'espère que tu as bien mémorisé l'emplacement de chacun de tes organes, je suis encore un peu brouillon pour travailler la chair à canon.

- Grolem go ! Refais lui le portrait à ct'e greluche !

- Laser Glace.


L'apaisante fraicheur se fit colère glaciale. L'attaque du Girafarig rendit le couloir qu'était ce

premier chemin de terre tel un long miroir parcouru par le reflet des cieux. Un bleu de ciel

s'invitant aux âfres du froid avec comme spectateur, la soleil et ses éclats de lumière. Figé,

absolument tout s'était figé sous l'impact du rayon frigorifique. Encadrant cette arène de

fortune, les arbres s'étaient fait piégé, recouverts par une fine et solide couche de glace.

Seul la cime plaisantait encore au gré du vent.

Il déploya bel et un bien un Grolem, le terrain était loin d'être à sa faveur mais le gamin

inexpérimenté ne s'en rendit compte. La masse roche et griffue fit quelques pas sur la

surface peu accueillante et trébucha lourdement, cela fit naître une multitude de fissures

dégageant les pattes du colosse. Malheureusement ce ne sont pas quelques centimètres

dégagés qui changèrent quelque chose à la position désespérée de celui-ci. Girafarig sauta

d'un seul bond jusqu'à sa cible se retourna et vint abattre ses sabots arrière sur la gueule

étriqué de son adversaire. Le tintement ferreux résonna jusqu'au sommet des pins, apeurant

les créatures ainsi que les dresseurs alentours.


- Maintenant c'est à ton tour vulgaire mioche. J'ai de barbares projets pour toi.


Et elle ne mentit point. Empoignant le visage du perdant, elle le frotta d'abord contre les

feuilles glacés et tranchantes puis d'un élan soudain,le  plaqua contre le givre et traina son

corps. Corps qu'elle avait débarrassé des principaux vêtements qui auraient pu le protéger.

Une fois un coté passé sur toute la longueur, elle retourna tel une crêpe l'enfant et

recommença. Ressemblant maintenant plus à un cadavre ayant trainé le long d'une voix

férré, elle le remit sur pied. Pour lui extorquer son argent.


- Ton fric maintenant.

- U-u-oui m-d-d-ame. Sss'tout-t-t-tout ce que j'ai.

- Bien, tu vas pouvoir embrasser mes doux petits pieds ainsi que celui qui t'a fait manger des flocons.

- C-c-compris m'd-dame.

- Et tu vas aller prévenir tes petits copains que je suis dans les parages.


L'on entendit hurler jusqu'à la prochaine ville, terrifié.
Kad

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Nature : Hardi
Exp : 125
Date de rencontre : 10/10/2015
Niveau : 906
Normal Psy
Pokédex : Nature sarcastique parce qu'il y est pas bordel.

Message() Sujet: Re: Une girafe pour deux. Mer 6 Jan 2016 - 15:13

( C'est presque la fin du chapitre 1 o/)

Je n'aurai jamais pensé être aussi brute mais aux violents mots, violents moyens. Mes actes

ont eu vite effet, les parages sont quasiment vides, c'est à croire qu'il n'y avait que des

gosses dans cet allée. Il ne reste plus qu'à comme on dit. Notre destination, Fary, est

Mauville, on la voit sur la carte de ma chambre, on fera un tour au centre Pokémon puis on

repartira. Tu en as bien besoin vu les Pokémon qui trainent,même si ils sont imposants ils

restent ridiculement faibles. Quoiqu'il en soi j'espère que je ne t'en demande pas trop

les premiers jours...


J'ai comme l'impression d'avoir marché sur quelque chose...j'ai entendu...du papier se

froisser ? Pourtant je ne vois rien. Je dois halluciner, mes nerfs sont à bout ça y est. Retour

sur ton dos Fary.

En passant la garde de la ville, elle du mettre pied à terre. Les autorités sont inquiètes et pas que : Des espèces de Pokémon se sont vues totalement déportés de leur région initiale et disséminé à travers tout le pays. L'on aurait même aperçu des Pokémon inconnus à Johto.

- Mais pourquoi le pied à terre ? * J'ai rien à voir avec ça moi, mon Girafarig est un cadeau du prof en plus*

- Je suis désolé jeune femme mais par ces temps, il serait déjà raisonnable que vos Pokéball accueille votre animal. Dans ces petites villes, les gens se sont emplis d'une paranoïa à propos de ces venus d'autre terre. Une femme à cheval sur un Pokémon inconnu,cela attirera vite le regard et par conséquent les rumeurs. Il en va de votre sécurité pour ce séjour ici, les gens se terrent dans leur méfiance et surgiront un jour, la haine à la main.

- Vous êtes garde non ? * Ça sent mauvais tout ça*

- Oui garde de Mauville, pourquoi ?

- Si ils s'emportent, vous pouvez les arrêter ?

- Nous ne pouvons que les contenir. Chaque portique de sortie dispose d'un système de barricade qui empêche toute personne d'entrer ou de sortir, faites ce que vous avez à faire, équipez vous du mieux que vous pouvez. Et partez.

- Où se trouve le prochain centre ? * Vraiment très mauvais *

- Suivez la route qui se trouve devant l'arène et marchez tout droit, vous atteindrez des herbes, continuez à les suivre et vous arrivez à un point d'eau. Il se trouvera encore un peu plus loin.

- Merci.

- Je vous en prie. Mademoiselle ?

- Oui ?

- Faites attention à vous.

Je déglutis une fois rentrée dans la ville, la main posée sur le museau de Fary.


Je n'y avais jamais fais attention. Les lettres et photos de Maman m'ont en fais voir de tout

types et de toutes tailles et pour ces évènements, je me sens un poil menacé. Comment

puis-je me fondre dans la foule ? Je vais devoir jouer la comédie pour les imiter et passer la

ville sans encombre. Et toi Fary, comment vont-ils réagir face à toi ?


Des idées me viennent mais rien n'est sur de se passer comme il se doit.


Et si je partais faire un combat dans la nature ? Je n'aurais qu'à crier à l'aide pendant

celui-ci, Fary l'éliminerait sans plus attendre et je le proclamerai comme sauveur. Mais

est-ce que cela marcherait même si je suis étrangère aux environs ?


Et si j'emmenais un enfant faire un tour avec moi, le promener innocemment et attendre

qu'un Pokémon nous attaque et Fary lui règle son compte, devant les yeux de l'enfant

crédule ?

Dire la vérité ? Bonjour je viens d'un petit coin tranquille et sans problèmes néanmoins

j'apporte avec moi une de ces créatures étrangères qui terrifie votre ville. Aaaaaaaaaah rien

ne semble être sur à 100%.


Qui ne tente n'a rien. Pour l'instant, il faut anticiper, analysons d'abord qui se trouve en ville

et où se trouve les soins.Pile à l'entrée, quel chance.

- Comment as tu osé ?!

- *Non pas déjà*

- Je t'ai dis 100 fois de ne pas trainer dans les herbes hautes, regarde comment tu es maintenant ! Et pour combler le tout tu as capturé une de ces saleté, mais tu as quoi dans crâne ? Je me fais bien du soucis pour toi et voilà comment tu me remercies !

- C'est pas les Pokémon Maman ! C'est une fille ! Avec deux nattes dans les cheveux !

- Une fille ? Et puis quoi encore ? Tu es aussi sale que tes mensonges mon garçon, allez va à la maison et laisse ça où c'est.

- C'est elle !

- * Pourquoi les enfants existent nom de dieu *

- Elle ? M'enfin tu n'as plus de tête Steven ! Comment veux tu qu'une si frêle jeune femme te fasse ça ? Tu accuses les autres maintenant ! Tu mérites vraiment des claques !

- Effectivement,hé hé hé....* Il reste des gens avec la tête sur les épaules, merci. Je sens le museau de Fary collé contre mon dos, il se cache ? Bien joué Fary, continue !*

- Excusez moi Mademoiselle, mon fils est encore bien immature, j'espère qu'il ne vous a pas déranger.

- Ce n'est rien madame, bonne chance avec votre fiston !

- Allez viens ici toi, ton père et moi avons encore des choses à te dire !


Je n'aurais jamais pu mieux rêve. Personne dans ce centre. Et bien fait pour le mioche. Et

elle n'a pas remarqué Fary. La chance nous sourit, inutile de traîner ! Je te soigne et l'on

part directement vers ce temple.
Contenu sponsorisé







Message() Sujet: Re: Une girafe pour deux.

 
Une girafe pour deux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [serie] George R.R. Martin signe pour deux ans avec HBO
» Stratégie de deckbuilding pour deux joueurs.
» Question sur ampli pour MT-130 + sub
» Tapis pour deux joueurs
» Je ne peux être acheté mais on peut me voler d'un regard, je suis sans valeur pour un mais inestimable pour deux. Qui suis-je ? (Kiwi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nuzlocke France :: Kalos : tous en Nuzlocke ! :: Nuzlockes écrits :: Nuzlockes inachevés et inactifs-