Partagez | 
 

 Le tour des îles. [Ultra-Soleil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quel Pokémon aimeriez-vous voir Seto emmener à Akala en plus de Cali ?
Plumette (Miaouss-Alola)
0%
 0% [ 0 ]
Poulpikuz (Sépiatop)
0%
 0% [ 0 ]
AC/DC (Magnéti)
100%
 100% [ 1 ]
Mirza (Couaffarel)
0%
 0% [ 0 ]
Luchabrutal (Brutalibré)
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Jeu 23 Nov 2017 - 16:35

Bonjour à tous et à toutes ! malheureusement le dessin n'est pas mon fort donc je ne peux pas illustrer, mais j'aime écrire, et j'espère que ça vous plaira. C'est parti pour cette aventure sur Pokémon Ultra-Soleil !

TABLE DES MATIERES.

Chapitre un : le premier ami.
Chapitre deux : le Tour des îles.
Chapitre trois : Le Festival.
Chapitre quatre : L'équipe s'agrandit !
Chapitre cinq : Le Capitaine Althéo.
Chapitre six : Avant l'Epreuve.
Chapitre sept : Normazélite - "Je suis".
Chapitre huit : Les mystères de Lilie.

LES REGLES.


Règle 1 – Un Pokémon K.O. est considéré comme mort ou gravement blessé, il ne combattra plus.
Règle 2 – Je surnommerai les Pokémon que j’utiliserai.
Règle 3 – Le mode de combat sera « défini » (pas de changements entre les Pokémon de l’adversaire).
Règle 4 – Pas de limite de capture de Pokémon. Toutefois, un seul Pokémon capturé dans une île pourra me suivre dans l’île suivante. Exception : le starter ne compte pas comme un Pokémon de Mele-Mele. Après Poni et avant la Ligue, j’aurai donc une équipe de 5 (Starter + 1 Pokémon de chaque île), à laquelle je pourrai ajouter un Pokémon de mon choix.
Règle 5 – Les Légendaires sont autorisés.
Règle 6 – Un Pokémon mis K.O. peut être remplacé par un Pokémon représentant la même île. Par exemple, si mon Pokémon d’Ula-Ula meurt pendant que je traverse Poni, je pourrai le remplacer par un autre Pokémon d’Ula-Ula. Exception : le starter est irremplaçable et laissera une place vide s’il est mis K.O.
Règle 7 – Le Multi Exp. sera désactivé. En revanche, j’exploiterai la Poké Détente (que ce soit l’expérience gagnée plus rapidement ou les Pokémon résistant au K.O.) et le Roto Loto, parce qu’ils jouent sur la connexion entre le Dresseur et ses Pokémon qui fait le cœur d’un challenge run.


Chapitre un : Le premier ami.



Seto ouvre les yeux lentement. Les referme. La lumière qui filtre à travers les stores vénitiens est éblouissante. Il s’étire. C’est son premier matin à Alola – dans sa ville natale de Doublonville, le ciel n’est pas aussi lumineux. Il a envie de replonger dans le confort de ses rêves, mais en se retournant il sent brusquement un contact métallique et froid contre son cou, ce qui finit de le réveiller.

- Agh ! Ah c’est toi Miaouss… Désolé…

Le Pokémon tiré de son sommeil miaule avec reproche. Pour lui aussi, ç’a été un long voyage. Seto et Miaouss ont eu le mal de mer ensemble pendant la première semaine, vomissant leurs tripes par-dessus bord, puis ils se sont habitués au rythme du paquebot qui les emmenait d’Oliville à Mele-Mele. Maman, elle, arpentait le pont sans problème et nourrissait les Goélise. Il faut dire qu’elle est née à Hoenn, un endroit où on ne peut pas faire une demi-journée de route sans tomber sur l’océan. Ou sur un Goélise, d'ailleurs.
Bon, puisqu’il est réveillé, c’est l’heure d’aller découvrir Alola. Seto, Maman et Miaouss ont déménagé pour se changer les idées après l’« accident » de Papa qui travaillait à la Tour Radio lors de l’attaque de la team Rocket ; et le garçon de seize ans a hâte de découvrir sa nouvelle maison, là où  le paysage est dépourvu de tours. Il s’habille à la va-vite et sort de sa chambre.


- Ah Seto, bonjour, pour le petit-déjeuner on a…. des boîtes de conserves, faudra penser à aller faire les courses.

Après une petite hésitation, Seto engouffre une boîte de pêches au sirop. Il vaut mieux avoir quelque chose dans le ventre quand on explore des routes inconnues ! Puis en sortant en coup de vent :

- Je vais faire un peu de reconnaissance ! Je déballerai mes cartons en revenant, promis !

Sac sur les épaules, casquette sur la tête, Seto applique sa crème solaire. Avec un peu de chance il s’acclimatera et n’aura plus besoin d’en mettre après quelques semaines. Il fait chaud, il fait beau, il est heureux d’être là. Il décide de partir sur sa droite. Les dix premières minutes, il va d’arbre en arbre pour regarder les noix de coco, les secoue pour écouter s’il y a du jus, puis il s’en lasse : il y en a tellement…
A force de marcher, le jeune homme arrive au bord d’un carré d’herbes hautes. Il hésite à avancer plus : il sait que des Pokémon sauvages risquent d’y rôder et qu’il est imprudent de s’y aventurer sans défense. Mais il se décide en voyant remuer dans les fourrés une forme qui ressemble à… Miaouss ?! Il est quasiment sûr d’avoir vu le lingot brillant. Mais le pelage de celui-là semble plus sombre. Il y aurait des Miaouss de couleur différente à Alola ? Seto appelle :


- Miaouss ? Je ne te veux pas de mal, tu ressembles à un ami… Miaouss ?

Mais plus moyen de retrouver la trace du Pokémon. C’est alors qu’il sent une morsure à la cheville. Aïe. En se retournant, il s’aperçoit qu’il fait face à deux Pokémons courts sur pattes, à mi-chemin entre l’écureuil et le chien, aux dents pointues, très pointues, et à la tête recouverte de mèches jaunes. Sûrement une espèce locale, mais ce n’est pas pour l’instant la préoccupation de Seto, qui commence à reculer avec précaution. Il sort de son sac une Pokéfève pour essayer de les amadouer, mais ils continuent à grogner. Il dépose la fève au sol et continue à reculer…
Alors que le premier des Manglouton renifle la nourriture, un fin jet d’eau sort de nulle part et le frappe en plein nez. Le Pokémon mouillé et étourdi tourne la tête dans tous les sens, mais ne réagit pas assez rapidement à l’éclair bleu qui fuse hors des herbes pour lui asséner un coup de nageoire sur le crâne. Il s’écroule, sonné. Le deuxième Manglouton fuit sans demander son reste. Seto cligne des yeux. Son sauveur est une espèce de petite otarie mignonne à croquer, avec une collerette bleu clair et un petit nez tout rose et tout rond. Mais malgré son aspect adorable, ce Pokémon a prouvé qu’il était capable d’attaquer sauvagement des ennemis plus nombreux.


- Euh, merci… Je m’appelle Seto. Ravi de faire ta connaissance.

Le Pokémon l’ignore alors qu’il croque avec appétit la fève laissée par terre. Puis se tourne vers le jeune homme, le jauge de la tête aux pieds, et tend une nageoire d’un air impatient. Seto y place une deuxième fève.

- Deux Pokémons sauvages battus, deux fèves… Tu es dur en affaires ! Comment je vais t'appeler... Cali, c'est pas mal Cali ! Ca te plaît ?

Apaisé par la deuxième fève – bleue, tout comme lui – le Pokémon prend la pose et, de sa nageoire humide, tape dans la main de Seto. Le garçon et le Pokémon sortent ensemble du carré d’herbes hautes. Seto se demande combien de temps ce nouvel ami le suivra – sûrement au moins jusqu’à ce qu’il arrive à bout de fèves. Miaouss est un bon Pokémon et un bon ami, mais c’est le Pokémon de Maman, alors… peut-être Seto vient-il finalement de trouver le sien ?
Spoiler:
 

_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !


Dernière édition par Seto le Dim 4 Mar 2018 - 20:45, édité 10 fois
Thunungu

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

En ligne
Masculin Nature : Modeste
Exp : 378
Date de rencontre : 30/10/2017
Niveau : 17
Poison Electrique
Habitat : Alola
Pokédex : Probablement l'être le plus égocentrique de cette planète, il arpente les villes la nuit tombée en quête de compliments à dévorer pour nourrir son égo.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Jeu 23 Nov 2017 - 19:18

Bon potentiel je suivrais de temps en temps et bonne chance tu vas en chier contre le légendaire (je ne te spoil rien Very Happy )

_________________

Nuzlocke en cours: [Illustré] Le Nuzlocke de l'humble Cif sur Pokémon Crystal Thun' Edition
Nuzlockes finis: [Ecrits] Le Nuzlocke du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!
Like a Star @ heaven Nommé pour meilleur protagoniste, meilleur personnage secondaire, Nuzlocke le plus drôle et Meilleur Nuzlocke dans les écrits 2017! Like a Star @ heaven
Le Retour du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!

LalalaJE NE M'APPELLE PAS BILLY, MERCI D'ARRÊTER D'UTILISER CE NOM SVP  Lalala
Sébouss

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Masculin Nature : Bizarre
Exp : 2527
Date de rencontre : 22/08/2014
Niveau : 19
Eau Ténèbres
Habitat : Hey Macarena !
Pokédex : Roi incontesté du Nuz, Modérateur et "community manager" de Nuzéfère, Rédacteur chez Pokémon Trash.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Jeu 23 Nov 2017 - 21:35

C'est un début bien sympathique, je vais garder un œil sur ton Nuz AA.

_________________

La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible.


N'hésitez pas à suivre la page Facebook officielle de Nuzlocke France en cliquant juste ici ainsi que le compte Twitter juste là.
Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Sam 25 Nov 2017 - 18:19

Merci pour les commentaires ! =)

Chapitre deux : Le tour des îles


Alors que Seto reprend le chemin de sa maison avec Cali, il est interpellé par un homme à la tenue décontractée : short, chemise ouverte sur un torse musclé, casquette blanche, lunettes de soleil.

- Salut mon ami ! Tu as trouvé mon Otaquin, je vois ?

- Ah, c’est le vôtre ? Excusez-moi… Je ne savais pas qu’il appartenait à quelqu’un…

Seto baisse la tête. Va-t-il déjà falloir renoncer au Pokémon qu’il vient de rencontrer ? Mais Cali se frotte contre la jambe de son nouveau dresseur, tournant le dos à l’inconnu qui éclate de rire.

- J’ai vu votre rencontre de loin. On dirait qu’Otaquin t’a à la bonne. Franchement, je suis impressionné. Il a un sale caractère et boude la plupart des gens qu’il voit. Au fait, je suis le professeur Euphorbe.

- Ah, enchanté… Moi c’est Seto. Je viens de Johto, je suis arrivé hier seulement.

- Oui, je suis passé chez toi à l’instant pour vous souhaiter la bienvenue en vous apportant des gâteaux, nous sommes quasiment voisins, en fait. Ta mère et Miaouss m’ont demandé la recette de mon flan coco ! Alors, tu veux te lancer dans le tour des îles ?

- Le quoi ?

- Le tour des îles. Comme tu le sais, Alola est un archipel composé de quatre grandes îles : Mele-Mele, Akala, Ula-Ula et Poni. C’est une tradition pour les jeunes dresseurs de parcourir chacune des îles en capturant un Pokémon dans chaque. En plus d’un Pokémon de départ, ils finissent donc le tour avec un Pokémon originaire de chaque île – ça leur permet de découvrir Alola à fond et de montrer qu’ils sont allés partout ! Un rite initiatique, si tu veux. Au cours du parcours, les dresseurs rencontrent des défis qu’ils doivent relever : des Capitaines qui leur font découvrir chaque type de Pokémon comme une facette de la nature d’Alola, et les Doyens, de puissants dresseurs qu’il faut affronter officiellement pour continuer le tour.

- Ça a l’air intéressant. A Johto on a le défi de la Ligue Pokémon, il faut affronter des champions et collecter des badges. Ça fait longtemps que je rêve de faire ce genre de voyage… C’est peut-être le moment ou jamais. Faudra que j’en parle à ma mère bien sûr, mais ça me tente.

- Splendide ! Parce que justement, en te voyant avec Otaquin, ça m’a donné une idée de cadeau de bienvenue pour toi. Figure-toi qu’en tant que professeur, j’aide quelques jeunes dresseurs à démarrer leur tour des îles, et eux m’aident avec mes recherches. Si ça vous dit à tous les deux, Otaquin peut rester avec toi, et si tu passes au labo plus tard je t’offrirai un Pokédex.

- Euh… Merci infiniment… Tout ça juste parce que votre Pokémon m’aime bien ? Alors qu’on s’est rencontrés il y a trente secondes ? Je veux dire, ne le prenez pas mal, je trouve ça génial, je suis juste un peu surpris.

Euphorbe se lance à nouveau dans un éclat de rire tonitruant, apparemment sa marque de fabrique. Un personnage haut en couleur, ce professeur.

- Tu es malin, toi ! Eh bien, d’une part j’aime encourager la jeunesse à accomplir ses rêves… Mais c’est vrai aussi que je désespérais de trouver un dresseur qu’Otaquin aimerait. Troisième raison : de moins en moins de dresseurs se lancent dans le tour des îles… Le départ est officiellement donné lors du festival de Lili’i, c’est-à-dire demain ! Et cette année nous n’avons qu’un seul dresseur qui part de Mele-Mele – avec toi vous serez deux –, tu le rencontreras demain au festival, justement. Et enfin quatrième raison… Tu me parlais de la ligue de Johto, justement mon rêve est de créer une ligue d’Alola. Alors évidemment, je suis toujours à la recherche de nouveaux talents. A bon entendeur !

- Tu entends ça Cali ? Prêt à tout défoncer ?

L’Otaquin tape les nageoires l’une dans l’autre et émet un petit grognement féroce.

Le professeur Euphorbe fait ensuite une démonstration de capture de Pokémon pour Seto, qui le suit d’un œil distrait : il sait déjà tout ça. Son esprit est occupé par les nouvelles images qui viennent de s’y installer : Seto et Cali parcourant la belle nature d’Alola, volcans et mers, prairies, collines et monts glacés ; rencontrant les dresseurs les plus puissants de la région ; rencontrant la gloire ; capable de faire fuir la team Rocket à lui tout seul ; s’asseyant sur le trône de la victoire, premier maître de la région à seize ans seulement, acclamé par des dresseurs reconnus et expérimentés.
Il est tiré de sa rêverie par un contact sur sa jambe suivi d’une petite décharge électrique. Note à moi-même, se dit-il : penser à regarder mes pieds quand je suis dans les hautes herbes. Un insecte de bonne taille, rectangulaire comme une grosse pile, est en train de grimper bravement vers son short, mandibules en avant. Seto, surpris, secoue frénétiquement la jambe, mais l’insecte reste accroché.


- Calicalicali vitevite enlève ça ! Ecras’Face ! Professeur, vite, envoyez-moi une Pokéball !

Après quelques secondes d’adrénaline intense, Seto se masse la jambe en contemplant la Pokéball qui contient son premier Pokémon capturé. Il promet au professeur de venir le voir au labo, puis rentre chez lui avec ses deux Pokémon, pressé de les montrer à Maman et de lui parler du tour des îles. Sur le chemin, il combat tout ce qui bouge. Il a déjà de solides notions en stratégie Pokémon, mais n’a lui-même jamais livré de combat personnellement, et quoi de mieux qu’apprendre en pratiquant ?  

Spoiler:
 

_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !
jojoelle

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Nature : Docile
Exp : 592
Date de rencontre : 27/03/2017
Eau Vol
Habitat : Terrier avec internet intégré
Pokédex : Oh, ça a fait splash!

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Mar 28 Nov 2017 - 4:51

Ça y est, j'ai lu ces deux premiers chapitres.
J'aime beaucoup! Je trouve le tout bien écrit, très agréable à lire, et les Pokémon sont trop mignons! Love is love
Le fait qu'ils viennent de Doublonville et que sa mère soit originaire d'Hoenn me plaît beaucoup! Ça relie les régions entre elles. J'adore aussi que tu aies ajouté tes règles dans l'histoire au "rite initiatique" d'Alola, c'est vrai que ça colle bien.

Si je peux me permettre, ce serait bien de préciser dans ton premier post qu'il s'agit d'une partie sur Ultra-Soleil (je suis allée chercher dans ta présentation Razz ).
Aussi, il y a une petite faute de frappe:
Seto a écrit:
Bon, puisqu’il il est réveillé,

Voilà voilà, au prochain chapitre! Very Happy

_________________

Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Mar 28 Nov 2017 - 16:24

Merci jojoelle pour tes commentaires ! J'ai corrigé la faute de frappe et rajouté l'intitulé de la version (bon, je l'avais mis dans la ligne "description" du sujet, mais pour être honnête c'est vrai que c'est pas hyper visible ^^)

Voilà le chapitre 3 qui est assez long. Je vous rassure : là je prends mon temps sur le début du jeu parce qu'il y a beaucoup à faire : mettre en place l'ambiance, les personnages etc. Le rythme s’accélérera un peu en arrivant au coeur de l'aventure et ça parlera plus du Nuzlocke (enfin, du défi) lui-même Smile


Chapitre trois : Le festival.




Le village de Lili’i est éclairé par des flambeaux à la tombée de la nuit. Des tambours et des chants retentissent. Seto, Miaouss et Maman sont venus participer au festival pour rencontrer leurs nouveaux voisins et se familiariser avec les traditions de la région. De plus, en tant que participant du Tour des Îles, Seto doit livrer un combat de gala en l’honneur du Pokémon gardien de l’île, Tokorico. Le regard de tous ces gens assemblés le rend un peu nerveux, d’autant plus qu’il s’agit de son premier combat contre un autre dresseur. Le jeune homme inspire profondément, et expire jusqu’au bout pour se concentrer. C’est le premier pas sur son chemin de gloire.
Il monte les quelques marches de bois et prend place sur l’estrade qui servira d’arène.


- Salut, je m’appelle Tili ! Bonne chance, amusons-nous bien, et que le meilleur gagne !

Le garçon qui vient de prendre la parole a la peau brune, des cheveux longs attachés et un grand sourire. Et, Seto en jurerait, un air de famille avec Pectorius, le Doyen de Mele-Mele, qui se situe sur le côté de l’estrade et fait office d’arbitre. C’est donc lui l’autre participant du Tour des Îles. Il doit avoir environ quinze ans, il est donc légèrement plus jeune que Seto, qui lui rend son signe de la main. Puis chacun envoie son Pokémon.
Du côté de Tili, un Pichu sort de la Pokéball, de l’électricité virevoltant autour des joues. Seto pour sa part envoie Duracell, son Larvibule. Chacun des combattants commence par tenter d’affaiblir l’autre : Pichu utilise Mimi-Queue sur Duracell, qui lance l’attaque Sécrétion pour ralentir son adversaire. Le Pokémon, ayant saucissonné Pichu dans son fil, l’attire vers lui pour l’enserrer dans ses mandibules. La souris électrique se débat et, à l’aide de sa queue touffue, chatouille à nouveau Larvibule pour diminuer sa capacité de défense. Celui-ci ne se laisse pas déconcentrer et continue implacablement son attaque Force Poigne. Mais alors que le Pokémon insecte semble proche de la victoire, Pichu se dépêtre du fil gluant et lui assène par surprise une Charge dévastatrice. Seto estime prudent de rappeler son Larvibule et d’envoyer Cali pour la suite du combat. L’Otaquin ne laisse aucune chance au Pichu, déjà affaibli, et l’assomme grâce à Ecras’Face sans lui laisser le temps d’utiliser son électricité.
Tili envoie ensuite Flamiaou, un Pokémon félin rouge et noir aux yeux malicieux et aux moustaches fumantes. Lorsque le regard des deux Pokémon se croise, il y a un instant de silence que les dresseurs respectent. Ils se connaissent, sont probablement même amis, ayant été tous les deux élevés par le professeur Euphorbe depuis leur naissance. Mais ils s’affrontent maintenant dans un combat Pokémon officiel.
Flamiaou rompt le round d’observation en bondissant sur Cali pour lui porter un coup de tête rapide. L’Otaquin recule en se frottant le nez, et l’irritation remplace dans ses yeux la nostalgie. Suivant les instructions de Seto, il asperge son adversaire d’un jet d’eau. Le Pokémon feu s’ébroue craintivement, et se prépare pour son prochain assaut. Mais après quelques secondes supplémentaires de combat, il devient clair que Flamiaou ne saura pas surmonter l’avantage du type, et Tili le rappelle dans sa Pokéball. Cali, fier de sa victoire, se place au centre de l’estrade, claque impérieusement des nageoires, et s’asperge lui-même d’un jet d’eau en fontaine sous les applaudissements de la foule.

- Beau combat, bravo ! Laisse-moi m’entraîner un peu et on remettra ça une prochaine fois !

Seto serre de bon cœur la main tendue de Tili. Son nouveau rival a l’air sympathique et facile à vivre. Ils se retournent ensuite tous les deux vers Pectorius, qui leur fait signe d’approcher.

- Chers participants du Tour des Îles, félicitations pour ce beau combat d’inauguration !

Tili baisse imperceptiblement les yeux, ce que Seto, occupé à savourer la satisfaction de sa victoire, ne remarque pas. Le regard du Doyen s’attarde un moment sur son petit-fils, puis il reprend, en sortant d’une boîte deux objets scintillants.

- Permettez-moi de vous remettre ces bracelets Z. Ce sont des objets portés par les dresseurs du tour des Îles. Nous les forgeons à partir de matériaux rares que le Gardien de notre île, Tokorico, nous accorde parfois. Voyez la gemme brillante à l’intérieur – nous ne savons pas s’il les crée lui-même ou s’il les possède simplement, mais nous en trouvons tous les ans peu avant le festival dans les Ruines du Conflit, sa demeure. Ces bracelets symbolisent le lien entre un dresseur et ses Pokémon. Ils donnent accès à de grands pouvoirs, mais seulement si dresseur et Pokémon partagent le même état d’esprit, et de plus… enfin, vous en découvrirez tous les mystères au cours de votre voyage. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance !

Après avoir remercié le doyen, les deux garçons enfilent le bracelet. La gemme chatoyante en son centre semble changer de couleur, comme pour refléter les pensées de son propriétaire. Après un moment d’instabilité, le bracelet de Tili vire au vert céladon, et celui de Seto brille d’un jaune étincelant. Cali le regarde d’un air intéressé, puis fait signe qu’il veut retourner dans sa Pokéball pour se reposer. Et le festival continue dans la nuit à présent bien avancée, chants et danses, ombres chinoises, et jeunes espoirs s’étirant de plus en plus sous la lune ronde d’Alola.



_____________________________________________________________


Il est tard et le festival prend fin. Maman est déjà rentrée avec Miaouss, Seto lui a dit de ne pas l’attendre. Il n’a pas sommeil, malgré l’heure avancée de la nuit. La pleine lune continue de baigner d’argent le village qui s’endort. Pectorius a recommandé au jeune homme d’aller visiter un jour les Ruines du Conflit : c’est un lieu d’une grande importance symbolique pour l’île, et il paraît que le paysage fait rêver – pont suspendu au-dessus d’un petit canyon, mariant le ciel à la terre sous l’œil du temple mystérieux. D’après le Doyen, le nom des Ruines du Conflit vient du caractère combatif de Tokorico, mais le temple lui-même donne l’impression d’être le vestige d’un affrontement ancien, avec ses rocs brisés et ses statues éparses.
Bien sûr, on y voit sans doute mieux en plein jour, mais Seto décide d’y aller une première fois maintenant, à la clarté lunaire. Lorsqu’il vivait à Doublonville, il aimait sortir de nuit, monter sur le toit d’un immeuble (le centre commercial était le meilleur choix, mais payant) et contempler la ville et ses assemblages de métal, éclairée de concert par la lumière blanche de la lune et la lumière jaune des lampadaires. Mais ici, la lune règne seule, et la pureté de la nuit permet même de voir les étoiles. Ce ciel donne à la nature un aspect fantomatique et un calme absolu.
En s’engageant sur le sentier grimpant de Mahalo, Seto profite de la solitude. Il se sent bien : ici, même la nuit, il fait chaud. Son bracelet continue à scintiller fièrement alors qu’il monte et que son souffle s’adapte à l’effort.
Arrivé au sommet, sur le plateau d’où part le pont suspendu, il se rend compte qu’il n’est pas seul. Une jeune fille se retourne vers lui. Elle doit avoir à peu près son âge, ou peut-être un peu plus âgée ? Seto lui donne seize ou dix-sept ans. Elle est habillée tout en blanc, avec de longs cheveux blonds et de grands yeux verts. Elle porte un sac en bandoulière entrouvert. A la lumière de la lune, elle paraît briller. Wow. Il n’y a pas que les paysages qui font rêver, à Alola. Elle prend la parole :


- Bonsoir. C’est beau ici, non ? Je ne pensais pas rencontrer quelqu’un d’autre. Je m’appelle Lilie. Je suis l’assistante du professeur Euphorbe. (Un temps, attendant poliment que Seto réponde). Tu es Seto, c’est ça ? J’ai vu ton combat, ce soir. Le festival est terminé ?

Le garçon a d’abord été pris de court et l’a dévisagée pendant quelques secondes sans rien trouver à dire – mais à ces mots, il reprend ses esprits et adopte l’air cool du dresseur qui vient de gagner un combat officiel devant tout le monde.

- Oui, je crois. Je suis monté là pour la belle vue. Enchanté, au fait. Tu veux aller voir les ruines ensemble ?

- J’étais venue pour ça, mais le pont ne m’a vraiment pas l’air solide. J’ai fait seulement quelque pas, il bouge, il grince et certaines planches ont l’air pourries. A ta place, je renoncerais.

Seto avance le pied pour tester le pont. C’est vrai qu’il n’inspire pas vraiment confiance… Il le tenterait peut-être en plein jour s’il voyait où il mettait les pieds, mais là…
C’est alors qu’un couinement se fait entendre plus loin, suivi de cris d’oiseaux. Le garçon plisse les yeux. Ils ne sont pas faciles à voir, mais au milieu du pont, un petit Pokémon bleu nuit est entouré de Piafabec. Lilie pousse une exclamation de surprise :


- Doudou !

- Ah, toi aussi tu es Dresseuse ?

- Non, j’ai un Pokémon mais je n’aime pas les combats. Seto… Tu voudrais bien m’aider ? Le pauvre Doudou risque de tomber ou de se faire picorer…

Si Seto a une trace d’hésitation, elle disparaît lorsqu’il croise le regard de Lilie. Pour autant, il ne se précipite pas sans réfléchir. S’il fonce, il risque de faire s’effondrer le pont. Il sort donc sa Pokéball de sa poche et libère Cali : il devrait être suffisamment léger.

- Cali, est-ce que tu peux aller aider Doudou ? Un ou deux Pistolet à O devrait disperser ces Piafabec. Fais bien attention surtout, le pont est dangereux…

L’Otaquin glisse sur le pont, se propulsant en avant à l’aide de ses nageoires. Une ou deux fois il chancelle et s’arrête brièvement pour reprendre son équilibre. Puis, arrivé à distance suffisante, il tire plusieurs jets d’eau précis. Les Piafabec se retournent vers lui en croassant, mais n’arrivent pas à l’approcher sans prendre un tir dans la tête. Ils prennent donc un peu de distance, et volent en cercles concentriques autour des deux Pokémon bleus. Doudou (quel Pokémon peut-il bien être ? probablement encore une espèce locale) saute sur la tête de Cali, qui commence à rebrousser chemin. Mais alors qu’ils sont presque tirés d’affaire, les Piafabec furieux foncent en piqué, bec en avant. Seto est traversé par un pic d'adrénaline.

- Non !

C’est alors que le Pokémon de Lilie se met à briller d’une lumière intense, aveuglant les Piafabec et les renvoyant en arrière. Les oiseaux fuient sans demander leur reste, et quelques plumes roussies tombent sur les planches du pont. Cali est heureusement indemne, mais, déséquilibré par cette déflagration inattendue, il tente de se rattraper sur une planche pourrie… qui craque et cède. Le pont tremble.
Cali, serrant fermement Doudou sous sa nageoire gauche, s’accroche désespérément en mordant une des cordes qui soutient la passerelle par le bas. Il glisse… peu à peu. Il a besoin d’aide. Urgemment. Maintenant. Seto doit l’aider. Seto va l’aider. Dans sa tête, il se voit parcourir la distance, tendre le bras, ramener les deux petits Pokémon vers la terre ferme. Alors pourquoi ses jambes ne bougent-elles pas ? Il est pris d’une sueur froide. Dans son imagination il se voit sauver les Pokémon, mais en réalité ce qu’il voit c’est le vide immense qui s’étend sous le pont, vertigineux, et le sol invisible, obscur, inconnu dans la nuit, qui les attend des dizaines de mètres plus bas…
Cloué sur place, se débattant contre lui-même, le regard vissé à la catastrophe, il prend vaguement conscience qu’il est dépassé par une forme blanche et un parfum. Il fait le rapprochement deux longues secondes plus tard : c’est Lilie qui est passée en coup de vent, maintenant à genoux sur le pont qui tangue, les mains tendues… Mais alors qu’elle parvient à hisser Otaquin et Doudou, le pont craque à nouveau et cette fois la corde mordillée par Cali rompt, brisant la passerelle en deux, précipitant la jeune fille et les deux Pokémon au fond du ravin. Seto se mord les lèvres jusqu’au sang et sort enfin de sa paralysie. Trop tard. Il va de cauchemar en cauchemar. Il ferme les yeux et se bouche les oreilles pour ne pas entendre le craquement qui marquera la fin de leur chute… De l’eau – n’y avait-il pas de l’eau sous le pont ? Arceus, faites qu’il y ait de l’eau…
Quelques secondes plus tard, il ose ouvrir les yeux. Un éclair jaune fuse dans la nuit, de bas en haut. Un Pokémon brillant, éblouissant, se pose devant le garçon apeuré. Il possède des ailes qui ressemblent à des boucliers… A l’intérieur desquelles sont lovés Lilie, Cali et Doudou, tout tremblants, dans les bras les uns des autres. Le Pokémon Gardien, Tokorico. C’est un miracle.


- Je… je suis désolé ! J’aurais dû les aider !

Tokorico dépose les trois êtres à terre et s’envole sans accorder un regard à Seto, comme pour lui faire comprendre qu’il est indigne de lui. Le jeune homme est envahi par un mélange d’émotions fortes : un reste de panique, le soulagement, mais aussi la honte et l’orgueil blessé. Il se tourne vers les rescapés. Lilie s’est assise par terre et tente de reprendre son souffle. Seto s’aperçoit qu’elle pleure.
Seto s’aperçoit qu’il pleure aussi.
Il lui tend la main pour l’aider à se relever, mais elle la repousse et se remet debout par ses propres moyens, bien que ses jambes soient encore flageolantes. Lorsqu’elle pose à nouveau sur lui ses yeux verts, il ne sait pas s’il y lit de la compassion, de la hauteur ou de la colère.

- Tu vas faire le tour des îles ? Ecoute bien alors. J’espère que ce genre de chose ne t’arrivera pas à nouveau, mais tu ferais bien de t’y préparer. Être dresseur et envoyer son Pokémon se battre à sa place, c’est facile… Mais il faut pouvoir aussi se battre et se mettre en danger pour son Pokémon quand il en a besoin. Sinon c’est de l’esclavage, pas de l’amitié.

Seto pense à bafouiller une excuse, mais les mots lui restent coincés dans la gorge. Le ton de la jeune fille se radoucit un peu alors qu’elle remet Doudou dans son sac.

- Je vais te demander quelque chose : ne parle à personne de Doudou et de ce qu’il a fait ce soir. Je ne peux pas te dire pourquoi, mais c’est très important. Bonne nuit, j’ai bien besoin d’aller me reposer. On se verra demain.

Elle s’éloigne puis disparaît dans la nuit. Seto se tourne vers Cali, qui le regarde d’un air de reproche. Ses larmes de soulagement deviennent des larmes de honte et jaillissent de plus belle. Lilie a raison sur toute la ligne. Si Seto n’est pas capable de faire pour son Pokémon ce que son Pokémon fait pour lui, alors il n’est qu’un sale hypocrite. Alors qu’il regarde Cali dans les yeux, il prend peu à peu conscience de l’énormité de ses responsabilités, et de son insouciance. Il demande à son Pokémon de combattre. Otaquin pourrait être blessé ou tué. Et pourquoi ? Pour lui, Seto, pour sa petite gloire personnelle. Ce Pokémon ne l’a rencontré qu’hier, et pourtant il lui fait déjà confiance – il compte sur lui – il suit ses ordres. Le garçon prend Cali dans ses bras et le serre contre lui.

- Cali, je suis si content que Tokorico t’ait sauvé… Je suis tellement désolé… Je ne te mérite pas. Je sais que ce n’est pas une excuse, mais tu es mon premier Pokémon. Je ne sais pas vraiment comment m’y prendre, je n’ai pas l’habitude de ce genre de responsabilité. Je te promets de tout faire pour me racheter et devenir un meilleur Dresseur, pour être digne de toi, de Duracell et des autres compagnons qu’on rencontrera en route. Est-ce que tu veux encore de moi ?

Après de longues, terribles secondes ou Seto pleure sans savoir ce que pense son Pokémon, il sent une légère pression de nageoire sur chacune de ses épaules. Cali lui rend son étreinte.
Lorsque Seto redescend le sentier de Mahalo cette nuit, son bracelet a pris une teinte émeraude et ne brille presque plus. Il ne reste plus grand-chose de ses rêves vaniteux du festival.


_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !
Thunungu

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

En ligne
Masculin Nature : Modeste
Exp : 378
Date de rencontre : 30/10/2017
Niveau : 17
Poison Electrique
Habitat : Alola
Pokédex : Probablement l'être le plus égocentrique de cette planète, il arpente les villes la nuit tombée en quête de compliments à dévorer pour nourrir son égo.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Mer 6 Déc 2017 - 19:08

LASUITELASUITELASUITE!!! Non c'est bon je peux attendre

_________________

Nuzlocke en cours: [Illustré] Le Nuzlocke de l'humble Cif sur Pokémon Crystal Thun' Edition
Nuzlockes finis: [Ecrits] Le Nuzlocke du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!
Like a Star @ heaven Nommé pour meilleur protagoniste, meilleur personnage secondaire, Nuzlocke le plus drôle et Meilleur Nuzlocke dans les écrits 2017! Like a Star @ heaven
Le Retour du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!

LalalaJE NE M'APPELLE PAS BILLY, MERCI D'ARRÊTER D'UTILISER CE NOM SVP  Lalala
Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Jeu 7 Déc 2017 - 3:44

Comme on commence à avancer dans les chapitres et dans les Pokémon capturés, j'ai mis un récap de l'équipe à la fin du post, et j'ai ajouté au premier post une table des matières pour passer facilement d'un chapitre à l'autre.


Chapitre quatre : L’équipe s’agrandit !


Le lendemain, Seto reste couché jusqu’à midi. Il a passé une nuit pleine de regret et de doute, mais lorsqu’il ouvre enfin les yeux pour de bon et se force à sortir du lit, la lumière vive du matin dissipe ses rêves troubles. Il inspire et expire profondément et se concentre sur l’avenir. Un nouveau jour commence, le premier jour de son tour des îles, et la première étape pour devenir un meilleur dresseur – meilleur non seulement en termes de puissance, mais aussi en termes d’affection et de respect pour ses Pokémon. Il s’habille rapidement. Il entend alors quelqu’un frapper à la porte de la maison. Maman va vers la porte.

- Ce doit être le professeur Euphorbe ! Oh… bonjour.

- Bonjour madame, je m’appelle Lilie, je suis l’assistante du professeur. Est-ce que Seto est là ?

Seto déglutit et pousse la porte de sa chambre. Arrivé dans le salon, il croise le regard de la jeune fille, dans lequel il est soulagé de ne trouver aucune trace du reproche de la veille. Il n’empêche qu’elle ne doit pas avoir très bonne opinion de lui à présent. Quoiqu’il en soit, elle ne le montre pas. Elle lui fait un signe de la main.

- Alola ! Le professeur Euphorbe m’a envoyée pour te guider jusqu’au labo. Si tu as du temps libre ?

- Euh, oui… j’arrive dans cinq minutes ! Tu peux m’attendre dehors ?

- D’accord. Bonne journée madame !

- A vous aussi, mademoiselle. Seto, tu ne m’avais pas dit que tu avais une amie aussi jolie !

Seto réprime héroïquement le « chutchutchutpourquoitudisdeschosespareilles » qui lui vient aux lèvres, et fait de son mieux pour faire semblant de n’avoir rien entendu. Ce n’est qu’à moitié convaincant, car ses joues s’embrasent à vue d’oeil. Lilie sort dans le jardin. Le jeune homme pousse un grand soupir et se tourne vers sa mère, son gros sac sur le dos.

- Maman, Miaouss, c’est le début du tour des îles pour moi. Je passerai vous voir de temps en temps, bien sûr, une fois que j’aurai des Pokémon qui se déplacent vite, mais on ne se verra pas beaucoup pendant quelques semaines… Je promets de téléphoner régulièrement !

- Bon voyage mon chéri. Ce ne sera peut-être pas facile tous les jours, mais tu vas apprendre plein de choses ! On va se sentir un peu seuls, Miaouss et moi, la maison va avoir l’air vide sans toi… Mais on a tout Mele-Mele à découvrir, nous aussi. Rapporte-nous des souvenirs de chaque île !

La petite famille tombe dans les bras les uns des autres, dans un au revoir qui se passe de mots. Puis Seto marche lentement jusqu’à la porte. Maman, émue, la regarde se refermer derrière son grand garçon de seize ans qui prend enfin un peu d’indépendance.


___________________________________________________________


Le laboratoire du professeur Euphorbe est un lieu très sympathique. Bien situé, quasiment sur la plage, spacieux (deux étages et demi), plein de Pokémon joyeux. Lilie a une petite chambre sur la mezzanine (mais apparemment c’est privé, puisqu’elle en a très fermement défendu l’accès à Seto et Tili), et le professeur mène ses recherches au sous-sol.
Euphorbe remet aux deux rivaux un Pokédex, habité – ô surprise – par un Motisma, un Pokémon Spectre animant les appareils électroniques. Seto hausse les sourcils en entendant le professeur l’appeler « Motis-man », mais il est impressionné par ce miracle technique. Une véritable encyclopédie sur les Pokémon, qui parle, qui assistera à tous ses combats, qui connaît par cœur la carte de la région, ce sera sûrement une aide précieuse ! De plus, Motisma est en permanence disponible, prêt à faire des commentaires utiles. Il verra tout, il saura tout ! Il connaîtra tous les Pokémon de Seto et le verra les attraper ! Il ne dort jamais : il sera témoin de tous les instants de la vie du jeune homme ! Il sera réveillé avant Seto, après lui ! Contrairement à un Pokédex normal, il ne sera jamais désactivé ! Il…
Finalement, se dit Seto, peut-être qu’il sera pertinent de ranger Motisma tout au fond du sac, juste de temps en temps.


- Eh mais… venez voir dehors !

Tili appelle en faisant de grands gestes. Euphorbe et Seto se précipitent hors du labo, Lilie passe la tête par la fenêtre. Le ciel s’est assombri tout d’un coup, inexplicablement. Comme si une éclipse s’était produite – mais aucune n’était prévue ? Après quelques dizaines de secondes, l’obscurité se dissipe et la lumière habituelle d’Alola revient comme si de rien n’était. Le ciel est sans un nuage.
Euphorbe se caresse le menton d’un air pensif. Seto se demande si c’est un phénomène courant ici – mais non, probablement pas, puisque Tili paraît interloqué. Lilie scrute l’horizon avec une expression neutre. En suivant son regard, Seto aperçoit deux bonshommes dans une combinaison blanche et bleue étrange qui les couvre jusqu’au visage, comme des astronautes. Ils disparaissent rapidement hors de vue. Motisma clignote à l’intérieur de son Pokédex et déclare d’une voix mécanique où affleure un soupçon d’émotion :


- Brrr, ça fiche la trouille, non ?

Seto ne peut qu'acquiescer.


__________________________________________________________________



Après avoir reçu son Pokédex, Seto a passé la dernière semaine à explorer à fond ce coin de Mele-Mele. Le matin, il va à l’école de Dresseurs juste à côté du centre Pokémon et révise les bases – les différents types de Pokémon, avec leurs avantages et leurs faiblesses, les objets les plus utiles à emporter, l’art de la capture, la personnalité des Pokémon et leurs goûts… L’après-midi, il fouille les bosquets, s’entraîne et attrape des Pokémon sauvages. Il a à cœur de développer son lien avec eux : alors qu’il pourrait facilement retourner dormir chez lui, il prend très au sérieux son nouveau mode de vie (dresseur du tour des îles) et campe à la belle étoile entouré de ses nouveaux compagnons. Durant cette semaine, trois nouveaux membres s’ajoutent donc à l’équipe. L’amusant Poulpikuz, un petit poulpe doté de mystérieux pouvoirs, recueilli sur la plage ; la mignonne Plumette, une Miaouss d’Alola qui rappelle à Seto sa maison ; et AC/DC, un Magnéti curieux qui a suivi Seto dans la cour de l’école et s’entend comme larrons en foire avec Motisma.  
Le jeune homme a immédiatement mis ses nouveaux amis à l’entraînement, sans oublier bien sûr de faire des pauses Pokéfèves et jeux – et il a bien fait, car il a très vite dû faire ses preuves à l’école de dresseurs. Pour montrer que les cours intensifs portaient leurs fruits et qu’il était prêt pour l’épreuve du premier Capitaine, il a affronté au cours de la semaine les meilleurs élèves de l’école. A vrai dire, il n’a eu aucun mal à s’en défaire, même si l’un d’entre eux possédait un Abo particulièrement Intimidant. Ce ne sont guère que des gamins de dix ou onze ans.
Mais alors que Seto s’apprête à quitter définitivement l’école, c’est l’institutrice elle-même qui lui lance un défi, à sa grande surprise.


- Tu as battu tous mes élèves, mais j’aimerais m’assurer moi-même de ton niveau. Et attention, j’ai pris un Pokémon qui a l’avantage contre ton Otaquin. En garde !

Elle envoie au combat un Brindibou, la même espèce de Pokémon Plante que le professeur Euphorbe a élevé en même temps que Cali et Flamiaou. Par réflexe, Seto porte la main à la Pokéball de Cali. C’est son premier et son plus puissant Pokémon, et de plus il a grandi avec un Brindibou, ce qui signifie qu’il connaît bien les attaques et les habitudes de ce type d’adversaire. Mais après avoir réfléchi quelques secondes, le garçon grince des dents et choisit un autre Pokémon. A en juger par son air confiant, le Brindibou de l’institutrice est bien entraîné, et pourrait blesser sérieusement Cali en profitant de l’avantage du type. Et depuis l’épisode du pont des Ruines, Seto se montre plus prudent quand il s’agit d’éviter à ses Pokémon des dangers inutiles.
Le combat révèle rapidement que les appréhensions du jeune homme étaient fondées : Brindibou est un adversaire redoutable. Plumette manque de peu de succomber à une attaque Feuillage particulièrement vicieuse, en plein dans les yeux. Seto la rappelle rapidement, et c’est finalement grâce à une stratégie collective qu’il vient à bout du Pokémon Plante. D’abord Duracell l’englue dans sa Sécrétion ; puis AC/DC le désoriente avec un Ultrason, et profite de sa propre solidité pour encaisser les attaques du Brindibou tout en l’affaiblissant grâce à des Charges répétées. Enfin, alors que Brindibou pousse des Rugissements mignons pour faire perdre à Poulpikuz la volonté de l’attaquer, le Sépiatop révèle des ressources insoupçonnées en utilisant Tricherie, prenant son adversaire au piège de sa propre force.


- Bravo, Seto, et bravo à ton équipe. J’avoue que cette semaine j’avais un peu peur pour toi : je trouvais que tu te reposais trop sur ton Otaquin en cas de difficulté. Mais en situation réelle, ce n’est pas toujours possible. Je t’ai forcé à changer de stratégie, et tu t’es très bien adapté.

Le garçon, trempé de sueur ainsi que ses Pokémon, hoche la tête. Il a remporté la victoire en préservant son équipe de toute blessure sérieuse, mais il ne s’attendait pas à un affrontement si intense. Il salue l’institutrice et prend congé pour aller se reposer et faire le bilan du combat le plus difficile qu’il ait livré jusqu’ici, un avant-goût de ce qui l’attend au cours de son voyage.
Après avoir récupéré pendant une demi-heure, il retrouve sa bonne humeur. D’humeur joueuse, il distribue à manger à ses Pokémon qui l’ont bien mérité. AC/DC notamment, grâce à la résistance de son corps métallique et à sa capacité à envoyer des décharges électriques, se révèle souvent un atout indispensable là où le reste de l’équipe éprouve des difficultés. Alors que Plumette miaule de joie en attaquant sa Pokéfève, que Duracell grignote la sienne méthodiquement et que Poulpikuz se dispute avec Cali pour savoir qui aura la fève bleue et qui aura la rouge, Seto se pose une énième fois la question : comment le Magnéti mange-t-il ? Le Pokémon, malgré son absence de bouche, semble heureux de recevoir des fèves. Et celles-ci disparaissent dès que Seto tourne le dos, mais il n’a jamais encore réussi à savoir comment. Il se promet de percer le mystère un jour.  
Le téléphone sonne. Maman ? Non, c’est Tili. Seto répond avec un peu d’amertume. Etant donné qu’il a dû passer une semaine à l’école alors que Tili, qui y était allé comme tout le monde lorsqu’il avait dix ans, a pu commencer sans attendre son tour des îles, le garçon ne peut s’empêcher de penser qu’il a déjà pris du retard sur son rival. Mais en entendant la proposition de Tili, la moue de Seto est vite remplacée par un sourire : son interlocuteur a passé la semaine à s’entraîner à Ekaeka et lui propose de lui faire visiter la ville. C’est la plus grande de toute Alola, et sûrement un endroit passionnant ! Qui plus est, Tili lui apprend que Lilie sera là aussi. Seto est un peu surpris : il s’attendait à un tour des îles plus solitaire, mais il semble retrouver ses deux nouveaux amis à chaque étape du chemin. Cela s’explique encore pour Tili, qui a entrepris le même voyage que lui, mais pour Lilie, qui est censée être l’assistante du Professeur, c’est plus surprenant. Enfin, ce n’est pas Seto qui va s’en plaindre.
C’est donc de bonne humeur qu’accompagné de ses cinq compagnons de voyage, le jeune homme emprunte la route qui mène à Ekaeka.


L'équipe actuelle:
 

_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !


Dernière édition par Seto le Dim 4 Mar 2018 - 20:44, édité 1 fois
jojoelle

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Nature : Docile
Exp : 592
Date de rencontre : 27/03/2017
Eau Vol
Habitat : Terrier avec internet intégré
Pokédex : Oh, ça a fait splash!

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Jeu 7 Déc 2017 - 20:09

Ma réaction après le chapitre 3:
Roooh c'est trop bien! J'adore vraiment ton style, c'est élégant et agréable à lire. Le fond comme la forme sont au top pour moi! Very Happy

Spoil chapitre 4:
 

_________________

Thunungu

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

En ligne
Masculin Nature : Modeste
Exp : 378
Date de rencontre : 30/10/2017
Niveau : 17
Poison Electrique
Habitat : Alola
Pokédex : Probablement l'être le plus égocentrique de cette planète, il arpente les villes la nuit tombée en quête de compliments à dévorer pour nourrir son égo.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Ven 8 Déc 2017 - 18:03

Hé bah ca avance! Et c'est toujours aussi bien Very Happy

_________________

Nuzlocke en cours: [Illustré] Le Nuzlocke de l'humble Cif sur Pokémon Crystal Thun' Edition
Nuzlockes finis: [Ecrits] Le Nuzlocke du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!
Like a Star @ heaven Nommé pour meilleur protagoniste, meilleur personnage secondaire, Nuzlocke le plus drôle et Meilleur Nuzlocke dans les écrits 2017! Like a Star @ heaven
Le Retour du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!

LalalaJE NE M'APPELLE PAS BILLY, MERCI D'ARRÊTER D'UTILISER CE NOM SVP  Lalala
Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Mer 13 Déc 2017 - 22:00

Merci de vos commentaires les amis ! C'est très motivant pour écrire (parce que j'avais pas calculé au départ que ça me prendrait tant de travail juste pour faire Mele-Mele ! Mais bon au final je suis content de pouvoir bien développer mes personnages et créer une ambiance vivante). Je suis content que ça vous plaise !


Chapitre cinq : Le Capitaine Althéo.


La marche jusqu’à Ekaeka est très agréable. On aperçoit de loin la ville, mais avant d’entrer dans le centre-ville proprement dit, on longe une belle plage de sable fin, occupée par des nageurs et des Pokémon venus profiter du jour qui commence à baisser – il est seize heures environ. Seto apprend le geste traditionnel de salutation auprès d’une promeneuse, celui qu’on prononce en disant « Alola ». Il pourrait marcher droit vers Ekaeka en prenant la route, mais il décide de prendre son temps et de flâner un peu. Il retire ses chaussures et passe tranquillement par la plage. Ses Pokémon, sortis de leur ball, l’accompagnent. Plumette se roule dans le sable, mais époussette son lingot toute les trente secondes pour qu’il reste bien brillant. Cali, curieux, va examiner un Ramoloss qui dort sous un parasol. AC/DC, lui, lévite à bonne distance du sol pour éviter que des grains de sable ne se coincent dans les rouages de ses aimants. Poulpikuz reste sur la tête de son dresseur et lui sert de chapeau improvisé un peu gluant. Seto achète une glace à un marchand ambulant, et après l’avoir savourée, donne la fin du cône à grignoter à Duracell. Juste au moment où l’insecte finit les dernières miettes, la petite troupe arrive à la fin de la plage et devant l’office de tourisme.

- Ah vous voilà ! Dis donc, vous avez mis le temps !

Tili, énergique comme à son habitude, fait signe à Seto d’entrer dans le bâtiment. Le garçon s’exécute après avoir rappelé ses Pokémon. Tili agite son Pokédex sous le nez de son rival.

- Regarde ! Tu peux télécharger la fonction photos sur ton Motisma-Dex ! Pour si jamais tu croises des Pokémon adorables ! Ou bien des beaux paysages ! Et il paraît que Motisma apprend à zoomer si tu l’entraînes assez ! Et…

Après quelques secondes passées à démêler les explications de Tili, Seto comprend que l’office de tourisme peut installer gratuitement un logiciel pour apprendre à Motisma à prendre des photos. Il le télécharge donc, et les deux jeunes hommes vont l’essayer ensemble en prenant des photos de leurs Pokémon. Pichu monté sur la tête de Plumette et lui cachant les yeux. Pichu et AC/DC saturant la zone de petites étincelles électriques. Cali tapant sa nageoire dans la patte de Flamiaou au cours d’un high-five épique... Les deux participants du tour des Îles font parler leur créativité, et Seto, qui jusqu’ici avait trouvé Tili sympathique mais pas très intéressant à côtoyer, découvre que le garçon déborde en fait de bonnes idées. De plus, sa conversation est ponctuée d’anecdotes précieuses pour Seto qui vient de s’installer à Alola. Après une dernière séance de photos avec un Caninos sauvage (Motisma peut enfin zoomer !), les jeunes dresseurs rangent leur Pokédex et Tili montre à Seto le salon de coiffure et le magasin de vêtements.
La coiffure peut attendre, mais Seto, qui vient de partir à l’aventure pour plusieurs semaines, se rend subitement compte qu’il n’a pas pris tant de rechange que cela et qu’il agrandirait bien sa garde-robe. Les deux garçons pénètrent donc ensemble dans le magasin de vêtements. Alors que Seto se laisse séduire par les chemises d’Alola à fleurs, plus légères et décontractées que sa tenue actuelle, le rideau de la cabine d’essayage s’écarte pour laisser apparaître Lilie. La jeune fille porte une robe d’été blanche à motifs vert pâle, qu’elle est en train d’essayer. Une forme s’agite à l’intérieur de son sac posé sur le banc, révélant la présence de Doudou. Les trois jeunes gens, surpris de se croiser, sont désemparés pendant quelques secondes. Le premier à rompre le silence est Tili, avec son ton enjoué habituel :


- Salut Lilie ! Sympa ta robe !

- Bonsoir les garçons ! Vous êtes venus changer de style ?

Tili nie énergiquement. Son look lui convient très bien, il est à mi-chemin entre son grand-père et le professeur Euphorbe, deux des personnes qu’il admire le plus. Seto tente une réponse vague, espérant qu’elle s’en satisfaira :

- Boh, tu sais… J’aime changer deux-trois choses, de temps en temps… Essayer ceci et cela, voir ce qui va ou ce qui ne va pas selon la saison… Tout ça…

En réalité, il essaie de cacher que c’est Maman qui lui choisit ses habits, la plupart du temps. Il n’y connaît absolument rien à la mode et n’a jamais développé un sens esthétique des vêtements. Lilie ne s’y trompe pas. Elle porte un œil critique sur Seto et l’examine de haut en bas. Puis elle s’approche de lui, lui prend des mains la chemise qu’il examinait et la remplace par une autre.

- Tiens, essaie plutôt… celle-là. Non ? Et celle-là ?

En dix minutes, Lilie a habillé Seto de la tête aux pieds. Nouvelle chemise, nouveau pantacourt, et même un nouveau chapeau qui vient remplacer son bob usé. Tili a l’air un peu jaloux. Seto lui adresse un sourire d’excuse alors qu’il entre dans la cabine d’essayage. Quand il en ressort, Lilie paraît surprise de sa propre réussite. Le jeune homme est vêtu de blanc et de gris clair, des teintes bien plus unies que son ancienne tenue. Alors qu’il paie pour ses achats, Cali asperge son chapeau neuf d’un air moqueur. Puis Tili insiste pour que les trois jeunes gens prennent ensemble une photo-souvenir sur leur Motisma-Dex.
Quand ils sortent du magasin, le soleil couchant disparaît déjà. Les jours à Alola commencent tôt et finissent tôt, c’est donc l’heure de manger, et de fait l’estomac de Lilie et celui de Tili semblent faire le concours de celui qui gronde le plus fort (celui de Seto se tient tranquille grâce à la glace qu’il a mangée sur la plage). Mais alors que Tili vient de proposer de manger ensemble une Malasalada, son plat préféré, le téléphone de Lilie se met à sonner. Elle s’excuse auprès des deux garçons.


- Je suis désolée, je dois répondre, ça pourrait prendre un moment donc je mangerai avec Doudou… Bon appétit, on se retrouve plus tard !

Ils s’interrogent un peu sur ce départ soudain (un appel urgent du Professeur, peut-être ?), mais sont vite distraits par un cri de Pokémon déboulant d’un petit bosquet urbain. Après une courte bataille qui montre à quel point l’entraînement de Seto porte déjà ses fruits, Elise la Goélise devient le sixième membre de son équipe. Et en entrant dans la Pokéball qui lui servira de nouvelle demeure, elle laisse tomber un papier brillant qui était dans son bec. Seto et Tili l’examinent avec curiosité. Il s’agit d’un sticker brillant affichant un symbole mystérieux. Tili s’exclame :

- Ah, mais j’en ai vu ailleurs en ville ! J’en ai déjà ramassé un ou deux !

Et les deux garçons, de sticker en sticker – sur le mur de la mairie ou la fontaine d’un luxueux manoir – arrivent au restaurant où ils s’installent devant une Maxi Malasalada. Malgré leur nombre et leur appétit – car ils sont aidés de tous leurs Pokémon – ils arrivent à peine à en venir à bout. Seto se passe une main sur l’estomac en soupirant, tandis que Tili affiche un sourire béat. Mais à peine la porte poussée et les dresseurs de retour sous le ciel d’Ekaeka, ils s’entendent interpeller grossièrement.

- Wesh les deux keums ! Vous faites le Tour des Îles askip ?

- On va prendre vos amulettes du Tour, et puis vos stickers aussi, on aime bien comment ça brille.

En se retournant, ils aperçoivent deux types habillés en noir avec un foulard blanc sur la tête, et un autre foulard – noir, celui-ci – qui leur couvre la bouche. Ils font de larges mouvements de bras et de jambes, dans une danse qui ressemble à une parodie de karaté. L’un d’eux porte une enceinte qui émet à plein volume une instru de rap assez entraînante. Tili a un mouvement de recul :

- Mais je vous connais vous, vous rackettez les Pokémon des gens ! La team… la team… euh…

- Team Skull, représeeeeeente ! Allez prêts à vous faire défonce ?

- ♪ On est prêts à tout, pour se faire des sous ! Tu nous donnes ton cash, et puis tu t’arraches ! Respecte la Skull, sinon on t’en…

- Wow doucement mec, je fais pas ça oim.

Tout en rappant, les sbires ont sorti leurs Pokémon. Seto hausse les sourcils en regardant celui qui se trouve le plus proche de lui : un Nosferapti. Puis un sourire moqueur étire ses lèvres. Il tend la main comme pour donner des stickers aux deux Skull, mais lorsqu’il l’ouvre, c’est la Pokéball d'AC/DC qui s’y trouve. Une seconde plus tard, le Nosferapti fume par terre. Le Magneti avance en flottant vers les sbires pour les intimider. Ils s’enfuient sans demander leur reste, non sans adresser quelques menaces à Seto.

- Wow mais vazy mec t’es taré ou quoi ? Putain si on peut plus rigoler…

- Notre boss va entendre parler de toi, tu vas voir !

Tili adresse un grand sourire à Seto et lui tape dans la main.

- Waah, c’était trop cool !

- Belle attaque, en effet.

L'homme qui vient de parler est arrivé sans se faire remarquer. Il a la vingtaine environ, de riches vêtements, mais se distingue surtout par ses cheveux roses soyeux.

- Je me présente, je m’appelle Althéo. Je suis le Capitaine de Mele-Mele, et mon épreuve sera la première sur votre chemin !

- Bonsoir, je suis Seto.

- Et moi Tili !

- Ah oui, Tili, ton grand-père m’a parlé de vous deux. Je vois que vous avez commencé à collectionner les stickers de Dominants que j’ai semés dans la ville ! Vous avez tout compris. Gardez-les, ils pourront vous servir. Mais Seto, après avoir entendu parler de ton combat contre l’institutrice et vu l’attaque de ton Magnéti, j’aimerais éprouver par moi-même ta force. Si cela ne te dérange pas ?

- Toujours prêt à apprendre au contact de dresseurs talentueux !

Seto décide d’y aller prudemment. Son adversaire est un Capitaine, ce qui signifie qu’il s’y connaît. Pour le round d’observation, il envoie Plumette, qui est parfaitement adaptée à la tâche. En effet, la Miaouss n’a pas son pareil pour Bluffer son adversaire et voir sa réaction. C’est ce qui se passe avec le Manglouton d’Althéo, qui prend un coup de patte sur le nez et est trop surpris pour riposter. Mais le Pokémon adverse, quand il se reprend, semble être plus agacé que blessé. Il est solide. Seto comprend que ce combat sera une guerre d’usure. Il rappelle donc Plumette pour envoyer AC/DC, son Pokémon le plus résistant. Mais Manglouton se met immédiatement en devoir d’affaiblir cette résistance en intimidant Magnéti à l’aide de ses Groz’yeux. Le Pokémon Electrik, lui, enserre son adversaire dans une Cage-Eclair, annulée immédiatement par un Total Soin d’Althéo, puis commence à l’affaiblir avec un Eclair.
Seto s’inquiète un peu. AC/DC n’a pas encore subi d’attaque, mais deux Groz’yeux ont ébranlé son moral. Peut-être faudrait-il le rappeler. Le Pokémon croise le regard de son dresseur et cligne de l’œil. Seto prend sa décision : encore un Groz’yeux et il changera de Pokémon.
Il n’a pas remarqué l’attitude de Manglouton. Celui-ci suit intensément son adversaire du regard, prêt à bondir comme pour l’attraper. Dès que Magneti fait un mouvement, le Pokémon d’Althéo lui saute dessus, lui infligeant une redoutable attaque Poursuite. Le cœur de Seto manque un battement : s’il avait décidé de rappeler AC/DC, son Pokémon n’en aurait pas réchappé. Son aimant a été tordu au lieu d’être complètement arraché. Mais il ne fait que retarder l’inévitable : incapable de fuir et incapable d’encaisser une autre attaque, il ne voit pas comment Magnéti pourrait s’en tirer. A moins que…
Seto prend une grande inspiration. Il va devoir aider son Pokémon et se coordonner avec lui sous peine d’en payer le prix. Il ouvre son sac à dos, le passe en bandoulière pour y avoir un accès facile, et y plonge la main.


- AC/DC, reste totalement sur la défensive ! Ne recule pas, mais ne le quitte pas des yeux !


________________________________________________________________


Seto transpire à grosses gouttes et la Malasalada s’agite dans son ventre. Il a passé les dernières minutes à se focaliser entièrement sur le combat, se repositionnant à chaque attaque pour rester toujours à portée de son Pokémon. Manglouton lui aussi semble à bout d’énergie. Tremblant de fatigue, il abandonne sa poursuite et se repositionne pour une Charge normale. YES ! Seto asperge Magnéti avec sa dernière Potion, et la boîte vide va rejoindre la vingtaine d’autres qui jonchent le sol. Et enfin, il peut rappeler AC/DC dans sa Pokéball pour envoyer Poulpikuz. Le Pokémon Electrik a bien mérité de se reposer.
La suite du combat n’est pas facile, mais le plus dur est fait. Seto s’appuie sur les pouvoirs psychiques de son Sépiatop en lui demandant d’ériger une Protection contre laquelle les Charges adverses viennent se briser. Poulpikuz vient finalement à bout du Manglouton fatigué en le forçant à se mordre lui-même avec Tricherie. Quant au Queulorior qui suit, avec la Protection toujours active, il ne pose pas une grande menace pour AC/DC.
A la fin du combat, le jeune homme s’écroule au sol sous le regard ébahi de Tili. Althéo s’approche de lui et lui tend la main, l’air véritablement ému.


- Je dois dire que je suis impressionné. Ta dévotion envers tes Pokémon était éclatante. Je pensais pouvoir vaincre ton Magnéti, mais à force de ténacité, et avec un peu de chance, tu as fait l’impossible pour le sauver. De plus, tu as démontré tes talents d’observation : tu as compris tout de suite que mon Manglouton avait une énergie limitée et ne pourrait pas rester en Poursuite plus de cinq minutes. Si tu continues sur cette voie, je te garantis que tu iras très loin. J’ai hâte de te revoir à l’Epreuve.

Il adresse également un signe à Tili et s’éloigne. Seto se relève. Pour la première fois depuis qu’il l’a rencontré, Tili est silencieux, bouche bée. Le garçon tape dans la main de son rival, sans un mot, et s’éloigne d’un pas mal assuré.
Il est fier de ce qu’il a pu faire. Mais il n’est pas passé loin du désastre. Dix jours plus tôt, les compliments d’Althéo l’auraient fait rougir de bonheur, mais quelque chose a changé depuis : il ne peut pas s’empêcher de voir et de revoir en esprit le pont menant aux Ruines du Conflit et la chute de Cali, Doudou et Lilie. Seto n’a pas pu bouger ce jour-là, et il s’est promis que cela changerait. Mais il sait qu’il n’y est pas encore. Courir derrière un Pokémon en le soignant, c’est une chose ; risquer sa propre vie, c’en est une autre.
Il fouille les hautes herbes avec détermination. Il ne peut pas se permettre d’être négligent : la vie de ses compagnons est placée sous sa responsabilité, et le pokémon Dominant sera sûrement plus puissant que le Manglouton d’Althéo. Il n’est pas prêt. C’est seulement une heure plus tard, alors qu’il fait nuit noire, qu’il se dirige vers le centre Pokémon avec une nouvelle capture en poche, un Couaffarel dont les poils épais lui permettent d’encaisser très bien les attaques physiques. Exactement ce qu’il faut pour ce genre de combat.


L'équipe actuelle:
 
Le PC:
 

_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !


Dernière édition par Seto le Dim 4 Mar 2018 - 20:44, édité 3 fois
Thunungu

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

En ligne
Masculin Nature : Modeste
Exp : 378
Date de rencontre : 30/10/2017
Niveau : 17
Poison Electrique
Habitat : Alola
Pokédex : Probablement l'être le plus égocentrique de cette planète, il arpente les villes la nuit tombée en quête de compliments à dévorer pour nourrir son égo.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Jeu 14 Déc 2017 - 19:49

SCANDALEUX! Personne n'a commenté?! Rage

Enfin bon que dire... Ca change pas de la dernière page (En fait je veux dire que c'est aussi bien qu'avant Smug  )

_________________

Nuzlocke en cours: [Illustré] Le Nuzlocke de l'humble Cif sur Pokémon Crystal Thun' Edition
Nuzlockes finis: [Ecrits] Le Nuzlocke du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!
Like a Star @ heaven Nommé pour meilleur protagoniste, meilleur personnage secondaire, Nuzlocke le plus drôle et Meilleur Nuzlocke dans les écrits 2017! Like a Star @ heaven
Le Retour du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!

LalalaJE NE M'APPELLE PAS BILLY, MERCI D'ARRÊTER D'UTILISER CE NOM SVP  Lalala
Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Lun 18 Déc 2017 - 1:25

Etant donné que je commence à attraper pas mal de Pokémon, j’ai décidé de n’inclure dans le spoiler « Le PC » que ceux que j’ai utilisés dans mon équipe et donc déjà introduits dans le Nuzlocke.
Bon sinon, je vais être très occupé cette semaine donc j’aurai sûrement pas le temps de jouer, mais je voulais au moins publier quelque chose avant, même moins long que d’habitude ! Prochain épisode aux alentours de Noël.
Hihi !


Chapitre six : Avant l’épreuve.



Quand Seto ouvre l’œil, le soleil est déjà levé depuis longtemps : il est plus de sept heures du matin. Dix jours plus tôt, il aurait été impensable d’émerger avant neuf heures, mais beaucoup a changé en si peu de temps. Premièrement, le jeune garçon dort à la belle étoile, et à Alola il fait jour dès cinq heures du matin. Deuxièmement, il a maintenant un but qu’il est déterminé à accomplir, et l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Troisièmement… Ses Pokémon ne sont pas tous de gros dormeurs.
Le petit groupe a campé juste à la sortie d’Ekaeka, dans une plaine au bord de la route 2. AC/DC lévite en cercles autour de son dresseur. Encore une fois, il est couvert de miettes de Pokéfèves, et bien malin qui saurait expliquer comment il les mange. Mirza court pour se dégourdir les pattes et laisse tomber des poils sur les affaires de Seto. Plumette est allongée sur le dos, un Mouchoir Soie sur la tête pour se cacher les yeux, et ronronne doucement, entourée de stickers Dominants. Elle a sûrement joué avec pendant la nuit et vient de s’endormir, étant un Pokémon nocturne. Seto se redresse dans son sac de couchage et cherche la Pokéball pour la rappeler, lorsqu’il entend un couinement agacé.


- Oups, désolé !

Il a fait tomber par inadvertance Cali qui dormait paisiblement sur son ventre. Contrairement à la plupart de ses compagnons, l’Otaquin a le sommeil lourd. Seto lui gratte le crâne entre les oreilles pour se faire pardonner.

- Petit-déjeuneeeeer !

Le dresseur et ses Pokémon commencent la journée autour d’un bon repas, puis ramassent leurs affaires. Aujourd’hui, ce sera une journée d’exploration et d’entraînement. Le groupe part à l’assaut de la route 2.
Après seulement quelques minutes de marche, un bruissement se fait entendre dans l’herbe haute. Seto ne peut se débarrasser de l’impression d’être suivi. Il fait semblant de rien pendant un moment, puis se retourne brusquement avec une Pokéball dans la main. Poulpikuz en jaillit. Les yeux du Sépiatop brillent d’une lumière surnaturelle, et les herbes hautes s’écartent tout d’un coup pour révéler une ombre. C’est une Abo sauvage qui les traquait, un Pic Venin dans la bouche. Après un bref combat, Naginella l’Abo rejoint Duracell dans la boîte 1.
Alors qu’il avance sur la route 2, Seto aperçoit sur sa droite un panneau : « CIMETIERE POKEMON. » Il frissonne. Ces deux mots évoquent en lui des angoisses, des visions d’un avenir qu’il veut éviter : il s’imagine venant fleurir la tombe d’un compagnon tombé au combat par sa faute… Il détourne la tête et n’ose pas pénétrer dans le cimetière. Il fait sortir de sa Pokéball un Cali surpris et lui caresse le nez, un peu d’affection qui chasse la brume tombée sur son cœur. Ils reprennent leur chemin.
Le décor suivant est beaucoup plus plaisant : il s’agit d’un petit sentier qui descend tout droit vers une plage idyllique, où le bruit des rouleaux se mêle aux cris des Goélise. Un petit écriteau indique « Plage Big Wave ». Il y a du monde ! Des touristes et des surfeurs s’amusent à monter sur un Démanta et à défier les vagues. Seto s’élance le long du chemin, enthousiasmé par le souvenir d’une croisière qu’il avait faite entre Oliville et Irisia, où il avait vu un banc de Démanta sauter hors de l’eau.


- Bonjour ! Je peux essayer ?

La nageuse en bikini qui semble être la dresseuse du Démanta le regarde d’un air sceptique.

- Tu as déjà fait du surf ?

- Euh, non.

- Il vaut mieux avoir un peu d’expérience pour monter sur Démanta. Il est gentil, mais il bouge plus qu’une planche.

Alors que Seto s’apprête à négocier, il entend dans son dos la même musique qui l’avait accueilli la veille au soir à la sortie du restaurant.

- Yo !

- Team Skull, wesh ! Les dieux du surf sont dans la PLAAASSS !

- ♪ On sait faire les figures les plus ouf d’Alola ! Allez fais pas ta chienne, file-nous ton Démanta ! ♪

La nageuse s’approche d’eux avec colère.

- Encore vous ! Je vous ai déjà dit que je ne voulais plus vous voir ici !

Mais les deux sbires ne la prennent pas au sérieux. L’un d’eux avance vers elle jusqu’à être nez à nez, et met la main sur une Pokéball en guise de menace.

- Plaît-il, meuf ?

- Ouais, t’as cru on était qui ?, ajoute le second après avoir surmonté la surprise d’entendre son camarade utiliser les mots « plaît-il ».

Une fois de plus, Seto intervient. Une demi-minute plus tard, les deux sbires sont partis… et la nageuse accepte de laisser le garçon essayer Démanta, ce qu’il fait avec un sourire jusqu’aux oreilles. Il a entendu les Skulls dire : « si c’est comme ça on va aller pourrir l’épreuve d’Althéo ». Il les reverra bientôt, se dit-il en soupirant.
Après sa session de surf et un sandwich pour déjeuner, le jeune homme reprend sa route. L’après-midi, c’est entraînement. Chacun de ses Pokémon affronte plusieurs Pokémon sauvages, sans parler de tous les dresseurs qui arpentent la route 2 à la recherche d’un défi. Et dans les rares moments où il n’y a pas d’adversaire, Seto fait faire à ses Pokémon des exercices physiques : grimper aux arbres, faire des pompes, sauter à travers un cerceau… Mais cela dégénère vite en dispute alors que la petite équipe se demande si Magnéti et Sépiatop, qui lévitent, sont les meilleurs, les moins bons ou bien hors compétition.
Alors qu’ils arrivent enfin au bout de la route 2, Seto se fige soudain et fait signe à ses Pokémon de faire silence. Il reconnaît un peu plus loin les uniformes de cosmonautes qu’il avait déjà aperçus près du labo du Professeur, quand le ciel s’était assombri. Cette fois il les voit mieux, et entend leur conversation. Il y a une grande silhouette et une petite silhouette. La petite silhouette est une femme, à en juger par ses couettes rousses et sa voix flûtée. Ils parlent de la Grotte Verdoyante, d’un Grand Flamboyant, d’une forte énergie… Le jeune homme ne comprend pas grand-chose à leur conversation, si ce n’est sa conclusion : ils n’ont pas de Pokémon, mais comptent tout de même s’introduire dans la grotte de l’Epreuve. Il soupire : il y en aura du monde décidément, dans cette grotte…
Après deux heures supplémentaires d’entraînement, la Grotte Verdoyante est en vue. Seto croise Tili qui lui aussi a décidé de se préparer physiquement et mentalement avant la première Epreuve, et les deux amis pénètrent ensemble dans le centre Pokémon. A l’intérieur, Seto acquiert un Brutalibré en l’échangeant contre un Makuhita qu’il vient d’attraper à côté de la grotte.
Seto et son rival décident de tirer à pile ou face pour savoir qui passera l’Epreuve en premier le lendemain matin. Le sort désigne Tili. A vrai dire, le jeune homme est un peu embêté de ne pas être le premier à triompher de cette étape, mais cela lui laissera du temps pour entraîner Brutalibré.


- Psssst ! PSSSST !

Seto cherche autour de lui quelques secondes avant de s'apercevoir que la voix vient de son Pokédex. C'est Motisma qui l'interpelle.

- Connais tu le... Motisgogo ?

- Une invention du professeur Euphorbe, j'imagine ? Un nom pareil ne trompe pas.

- Peu importe le nom, Seto-man ! Le Motisgogo est un système génial ! Si j'ai accumulé assez d'énergie, je peux te prêter mes pouvoirs et t'aider de plein de manières différentes ! Te rendre plus discret pour éviter les Pokémon sauvages, te rendre plus fort, te vanter auprès de tes nouveaux Pokémon pour qu'ils te fassent confiance plus vite...

- ... Sympa ! Et ça s'active comment ?

- De temps en temps, lorsque tu me mets à contribution et que mes circuits tournent, je peux mettre de côté de l'énergie. Je te préviendrai à ces moments-là, et tu pourras utiliser le Motisgogo ! Par exemple, là, je suis prêt. Appuie sur mon nez.

Seto obtempère. BIP. BIIIIIIIP. D'après les explications de Motisma, il a de la chance : il vient de gagner deux Rotom boosts, de petites capsules électriques qui augmentent toutes les caractéristiques d'un Pokémon le temps d'un combat. Cela sera peut-être utile demain...

Dans ses rêves cette nuit-là, il revoit son combat contre Althéo. Il se demande quel genre de Pokémon peut bien être le Dominant. Sûrement un type Normal, la spécialité du jeune Capitaine… Jeune, riche, bien habillé, aux cheveux roses, spécialiste du type Normal… Il a déjà vu ça quelque part. Quelque chose tourmente le sommeil de Seto, comme un air de famille, quelque chose sur quoi il n’arrive pas à mettre le doigt.


L'équipe actuelle:
 
Le PC:
 

_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !


Dernière édition par Seto le Dim 4 Mar 2018 - 20:44, édité 2 fois
Thunungu

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

En ligne
Masculin Nature : Modeste
Exp : 378
Date de rencontre : 30/10/2017
Niveau : 17
Poison Electrique
Habitat : Alola
Pokédex : Probablement l'être le plus égocentrique de cette planète, il arpente les villes la nuit tombée en quête de compliments à dévorer pour nourrir son égo.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Lun 18 Déc 2017 - 19:16

Oh zut j'ai déjà tout lu... Sad

Spoiler:
 

_________________

Nuzlocke en cours: [Illustré] Le Nuzlocke de l'humble Cif sur Pokémon Crystal Thun' Edition
Nuzlockes finis: [Ecrits] Le Nuzlocke du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!
Like a Star @ heaven Nommé pour meilleur protagoniste, meilleur personnage secondaire, Nuzlocke le plus drôle et Meilleur Nuzlocke dans les écrits 2017! Like a Star @ heaven
Le Retour du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!

LalalaJE NE M'APPELLE PAS BILLY, MERCI D'ARRÊTER D'UTILISER CE NOM SVP  Lalala
Bubuyog

avatar

Champion de Romant-sous-Bois
Champion de Romant-sous-Bois


Féminin Nature : Bizarre
Exp : 1037
Date de rencontre : 21/01/2016
Feu Insecte
Habitat : À côté de chez mon voisin.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Ven 5 Jan 2018 - 13:15

Ayé, j'ai tout lu et c'était très chouette ! J'ai trouvé ça original que ce soit Lilie qui agisse au chapitre trois et Seto qui reste sur place, ça change des héros parfaits et courageux par nature qu'on a l'habitude de voir !
Et l'ambiance du récit est très sympa, entre le voyage et l'équipe trop mignonne ... En plus, je ne crois pas avoir vu de fautes d'orthographe ... Bref, très bon boulot ! Very Happy

_________________

Ceci est une signature auto-référentielle.

Allez, la phrase suivante sera vraie, promis !
Ah, au fait, la phrase précédente était fausse.
Thunungu

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

En ligne
Masculin Nature : Modeste
Exp : 378
Date de rencontre : 30/10/2017
Niveau : 17
Poison Electrique
Habitat : Alola
Pokédex : Probablement l'être le plus égocentrique de cette planète, il arpente les villes la nuit tombée en quête de compliments à dévorer pour nourrir son égo.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Ven 5 Jan 2018 - 18:07

Bubuyog a écrit:
ça change des héros parfaits et courageux par nature qu'on a l'habitude de voir !

Hum j'ai pas souvenir qu'il existe un nuzlocke ayant un héros "parfait", ca existe?! huhu

_________________

Nuzlocke en cours: [Illustré] Le Nuzlocke de l'humble Cif sur Pokémon Crystal Thun' Edition
Nuzlockes finis: [Ecrits] Le Nuzlocke du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!
Like a Star @ heaven Nommé pour meilleur protagoniste, meilleur personnage secondaire, Nuzlocke le plus drôle et Meilleur Nuzlocke dans les écrits 2017! Like a Star @ heaven
Le Retour du Suprêmiséricordivin Thunungu sur Pokémon Vert!

LalalaJE NE M'APPELLE PAS BILLY, MERCI D'ARRÊTER D'UTILISER CE NOM SVP  Lalala
Bubuyog

avatar

Champion de Romant-sous-Bois
Champion de Romant-sous-Bois


Féminin Nature : Bizarre
Exp : 1037
Date de rencontre : 21/01/2016
Feu Insecte
Habitat : À côté de chez mon voisin.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Ven 5 Jan 2018 - 18:22

Bien sûr que oui ça existe ! L'héroïne de mon nuzlocke, c'est moi, et vu que je suis parfaite ...

_________________

Ceci est une signature auto-référentielle.

Allez, la phrase suivante sera vraie, promis !
Ah, au fait, la phrase précédente était fausse.
jojoelle

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Nature : Docile
Exp : 592
Date de rencontre : 27/03/2017
Eau Vol
Habitat : Terrier avec internet intégré
Pokédex : Oh, ça a fait splash!

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Mar 9 Jan 2018 - 6:14

Ça y est, j'ai lu les deux derniers chapitres parus. J'adore toujours autant!
Les interactions de Seto avec les Pokémon, mais aussi avec Tili et Lilie sont adorables. Je me retrouve toujours à sourire en lisant ton nuz!

Seto a écrit:
- ♪ On est prêts à tout, pour se faire des sous ! Tu nous donnes ton cash, et puis tu t’arraches ! Respecte la Skull, sinon on t’en…

- Wow doucement mec, je fais pas ça oim.
MDR!
Seto a écrit:
- Plaît-il, meuf ?
x) J'aime beaucoup la contradiction de style dans cette petite phrase.
Je trouve les paroles et les mouvements de tes membres Skull très convaincants aussi!

Quelques légères corrections sur le texte:
Spoiler:
 

Au plaisir de lire la suite! Very Happy

_________________

Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Mar 27 Fév 2018 - 2:09

Coucou, merci pour vos commentaires ! (bien vu pour les erreurs jojoelle, j'ai fait les corrections). Désolé de vous avoir fait poireauter 2 mois, c'était un peu la panique dans ma vie, mais me revoilà. En petit bonus pour me faire pardonner : j'ai ajouté un sondage au sujet. En effet, encore un ou deux chapitres et Seto partira à Akala, où, selon les règles de l'AA, il ne pourra emmener qu'un seul de ses compagnons en plus de Cali. J'ai déjà mon idée en tête et mon choix est plus ou moins fait pour des raisons stratégiques, mais j'aimerais savoir ce que vous en pensez, parce que si jamais je me rends compte qu'un Pokémon est hyper populaire, je pourrais bien changer d'avis. Voilà voilà, place au chapitre !


Chapitre Sept : Normazélite - "Je suis".


Seto est tiré de son sommeil le lendemain par une main qui lui tapote l’épaule. Entrouvrant ses paupières et bâillant, il reconnaît Tili. Son rival est déjà habillé de pied en cap, et accompagné du capitaine Althéo. Les teintes rosées de l’aurore commencent à laisser place au ciel blanc du petit matin.

- Bonjour Seto ! Je suis prêt pour l’épreuve, je vais entrer dans la grotte.

- Ah !

Seto se frotte les paupières rapidement et se redresse, la vision encore trouble. Il met la main devant sa bouche pour retenir un nouveau bâillement.

- Bonne (oaaah) chance, Tili ! Vous allez tout (aaaooah) défoncer.

Puis il les regarde se diriger vers la Grotte Verdoyante. Althéo est parfaitement détendu, mais excitation et appréhension se disputent le visage de Tili.  Une fois les deux lève-tôt partis, Seto s’étire, prépare le petit-déjeuner et laisse sortir ses Pokémon. Luchabrutal, le nouveau venu, déborde d’énergie. Il grignote une Pokéfève rouge vif et se met immédiatement à l’échauffement : courir en montant les genoux, marcher sur les mains, faire des pompes… Les autres Pokémon le regardent d’un œil torve pour certains, étonné pour d’autres. Le dresseur, lui, est plutôt satisfait de voir son Pokémon si motivé, sachant qu’il compte sur lui pour l’Epreuve et qu’ils ont peu de temps pour se préparer.
L’entraînement dure environ jusqu’à onze heures, après une pause en milieu de matinée. Chaque Pokémon fait sa part du travail, mais Luchabrutal se montre particulièrement zélé. Il saute à travers les cerceaux d’exercice, grimpe aux arbres et va même jusqu’à porter ses camarades. Seto lui-même se soumet aux mêmes épreuves – les cerceaux et les arbres, en tout cas – pour se maintenir en bonne forme physique et en cohésion avec ses Pokémon. C’est donc avec détermination et confiance que l’équipe se dirige vers la Grotte Verdoyante pour attendre leur tour.
En chemin, il croise deux vieilles connaissances : les sbires de la team Skull qu’il a vus à Ekaeka, puis à la plage Big Wave. Alors qu’il soupire et porte la main à sa Pokéball, l’un d’eux s’exclame :


- Ah non cousin, pas la peine d’en rajouter, on vient de se faire virer d’la grotte déjà !

- Ouais, ton pote en short, là, il est vachement plus balèze qu’il en a l’air !

- Y’a même moyen qu’il mette une raclée à la grosse bête !

Le jeune homme hausse les sourcils alors que les deux gugusses s’en vont sans demander leur reste. Il est plutôt impressionné. Il a affronté Tili lors du festival, et, même si son rival a un certain talent, Seto ne s’est jamais senti réellement en danger de perdre. Il est vrai qu’il avait abordé l’affrontement avec concentration, alors que son adversaire semblait décontracté et affichait son sourire habituel. Seto n’a jamais vu Tili prendre un combat très au sérieux. Non, à bien y réfléchir, il ne croit pas avoir jamais vu Tili prendre quoi que ce soit réellement au sérieux.
Alors qu’il se demande à quoi exactement ressemble « la grosse bête » (sûrement le Dominant), Tili émerge de la Grotte. De grosses plaies rouges s’étalent en travers de sa jambe, comme si quelque chose l’avait griffé, et de temps en temps ses pas lui arrachent une grimace de douleur, mais il a malgré tout un sourire jusqu’aux oreilles. Il agite en direction de Seto une petite pierre transparente, en forme de losange. Il est accompagné d’Althéo, qui lui tapote l’épaule.


- Bravo ! File au centre Pokémon, ils te mettront un bandage pendant que j’explique l’Epreuve à Seto. Ensuite je te rejoindrai pour te montrer comment on utilise la Normazélite.

Seto félicite son rival, mais ne peut s’empêcher, quand il s’en va, de laisser traîner son regard sur les larges griffures. Cela n’échappe pas à Althéo qui soupire :

- Ca, c’est ce qui arrive quand on prend l’Epreuve pour un jeu. Heureusement, Tili est doué… et il a de très bons réflexes. Mais ne t’inquiète pas : si tu restes prudent, tout devrait bien se passer.

Les deux jeunes hommes franchissent ensemble le seuil de la caverne naturelle. Seto reste bouche bée : l’endroit est bien plus spacieux qu’il l’avait imaginé. La voûte s’étend à cinq ou six mètres de haut, et il aperçoit à peine le mur opposé. La Grotte Verdoyante est éclairée par une lumière diffuse venant de l’entrée, d’une ouverture au loin, et de petites failles dans la roche à travers lesquelles s’infiltrent les rayons du soleil. Elle semble avoir développé son propre écosystème, avec une abondance de champignons, de mousse et de plantes grimpantes qui lui donnent la couleur verte dont elle tient son nom. En tendant l’oreille, on peut entendre de petits grattements et reniflements de rongeurs.

- Si tu vas plus loin dans cette Grotte, tu ne pourras plus ressortir avant d’avoir fini l’Epreuve. Es-tu prêt ?

Seto avale sa salive, fait sortir ses Pokémons et croise leur regard. Il hoche la tête en silence.

- Bien. Derrière cette grotte, dans cette clairière dont tu vois la lumière au loin, se trouve la Normazélite, un cristal comme celui que Tili t’a montré tout à l’heure. Le but de l’Epreuve est de s’en emparer. En traversant la grotte, tu seras attaqué par des Pokémon que j’ai entraînés moi-même et qu’il faudra vaincre. Et bien sûr, le cristal lui-même est protégé par le Pokémon Dominant. Autre règle : tu n’as pas le droit d’attraper de Pokémon ici avant d’avoir fini l’Epreuve. Est-ce que tu as des questions ?

- Non, tout est clair.

- Bonne chance alors !

Althéo lève le pouce en signe d’encouragement, et va rejoindre Tili. Seto se tourne vers ses compagnons.

- Ok, c’est grand ici. Alors Poulpikuz, Lucha’, AC/DC, puisque vous savez voler, prenez un peu de hauteur et faites les éclaireurs. Repérez les terriers où pourraient se cacher les Pokémon d’Althéo. Faites attention et ne vous éloignez pas trop. Nous, on vous suit en avançant prudemment.  

Et c’est ainsi que la petite troupe avance à petits pas pendant plusieurs dizaines de minutes. Par moments, les éclaireurs signalent la présence de terriers, mais ceux-ci sont apparemment inoccupés – ou bien les Pokémon à l’intérieur se font très discrets. Difficile de combattre dans ces conditions. Aux alentours de midi, Seto s’arrête et se gratte la tête. Puis, souriant soudainement, il annonce :

- C’est l’heure du déjeuner ! On s’entraîne depuis ce matin : je sais pas vous, mais moi je meurs de faim. Ca vous dit de casser la croûte ?

Les Pokémon se regardent en haussant les sourcils pour ceux qui en ont, mais se rassemblent autour du dresseur. Ils ne sont pas du genre à refuser des Pokéfèves. Seto distribue les rations, et sort un sandwich dans lequel il mord avec appétit. Il anime le repas en parlant très fort et laisse tomber des miettes partout. Après cinq minutes de ce ménage, sa ruse porte ses fruits : il aperçoit trois Manglouton qui essaient de s’approcher discrètement pour voler de la nourriture. Quand ils se rendent compte qu’ils sont repérés, ils reculent craintivement… Mais ils ne font pas le poids contre l’équipe tout entière, et l’affaire est pliée en deux temps trois mouvements. Seto et ses compagnons finissent tranquillement leur déjeuner puis se relèvent, s’étirent et reprennent leur chemin.
Au fur et à mesure qu’ils approchent de la clairière où se trouve le cristal, ils se font de plus en plus prudents. Tout à coup AC/DC se retourne et émet un grincement pour signaler une présence. Seto sursaute.
De derrière un rocher émergent les deux inconnus en combinaison de cosmonaute que Seto avait aperçus la veille. Cette fois il les voit de près. Comme il l’avait pensé, il y a un homme et une femme. Ils semblent avoir la peau… bleue ? A moins qu’il ne s’agisse de peinture ou d’une partie de leur combinaison. L’homme est grand et mince. Son visage est parfaitement égal, comme celui d’une statue. Un masque cache ses yeux et sa bouche est sans expression. La seule touche de couleur provient d’une mèche de cheveux violette qui dépasse de son casque. La femme, elle, quoique vêtue du même attirail, est beaucoup plus expressive : une longue tresse de cheveux roux tressaute au rythme de ses mouvements énergiques. Contrairement à son collègue, elle est de petite taille. Elle laisse échapper un éclat de rire aigu en saluant Seto et son équipe d’un grand signe de la main. L’homme s’approche et dit d’une voix bien plus solennelle :


- Alola. (C’est bien comme ça qu’on dit ?)

Les deux individus exécutent le salut traditionnel. Seto y répond.


- Je m’appelle Rhody, et voici Zoé.

- Bonjour, je suis Seto, je fais le Tour des Îles.

- Ah, cette tradition où vous collectionnez les cristaux, c’est bien ça ? Ainsi nous nous intéressons aux mêmes objets… Nous venons de le voir. Il est intéressant, très intéressant.

Zoé s’approche et tend la main vers les Pokéball de Seto, qui recule instinctivement.


- Et vous utilisez des Pokémon pour faire vos travaux au lieu de machines ! C’est fascinant. Quoique, ces petites sphères qui dématérialisent et contiennent des créatures parfois gigantesques… Voilà une technologie très avancée !

- Ah, euh… D’où venez-vous ?

- De loin. Nous sommes l’Ultra-Commando, et nous visitons votre mon… votre région, pour étudier les auras, les cristaux, ce genre de chose. Je pense qu’on se reverra.

Voilà qui est étrange. Seto se demande s’il a rencontré deux fous, ou s’ils viennent réellement d’un endroit où on ne connaît pas les Pokéball. Mais qui ne connaît pas les Pokéball ?! Alors qu’il ouvre la bouche pour leur demander plus d’informations, un grognement sauvage résonne dans la grotte, se répercute au plafond, fait trembler la terre. Le dresseur se retourne brusquement, en état d’alerte. Il fait signe à ses Pokémon de l’entourer et de se tenir prêts au combat. Un nouveau grognement se fait entendre, suivi d’un grattement de griffe contre la roche, glaçant comme le crissement d’une craie sur un tableau. Le bruit semble venir de derrière un grand rocher couvert de mousse, juste avant la clairière du cristal. Seto se retourne pour prendre congé de Rhody et Zoé, mais ils ont déjà disparu. Tant pis.
Il donne un signe de tête à Luchabrutal qui s’approche du rocher, le reste de l’équipe sur ses talons. Soudain, une forme floue bondit et s’abat sur le Pokémon. Ils luttent sauvagement à terre, chacun tentant de prendre le dessus dans un tourbillon de griffes, de poils et de plumes. Mais le Brutalibré parvient peu à peu à s’imposer, immobilisant son adversaire à terre. Seto peut alors distinguer un Argouste… gigantesque. Un Argouste normal mesure environ 70 cm, c’est-à-dire qu’il est légèrement plus petit qu’un Brutalibré. Mais celui-ci, œil sauvage, poil rugueux, longues griffes acérées, domine complètement Luchabrutal par sa stature et s’approche même de la taille de Seto. Il semble dégager des vagues presque palpables de puissance et de férocité. C’est sans doute cela la fameuse aura du Dominant.

Ceci dit, le dresseur ne s’inquiète pas outre mesure. Un Brutalibré peut soulever plusieurs fois son poids. Le voici qui saisit le Dominant par une patte et le projette contre le mur. L’Argouste se relève et fonce sur son adversaire avec un air meurtrier. En feintant, il évite le coup de Luchabrutal et lui porte un vicieux coup de griffe qui ouvre une traînée sanglante sur les plumes blanches de sa poitrine. Mais le Pokémon Combat riposte immédiatement, portant deux Poings Karaté rapides à la gorge du Dominant qui recule sonné, cherchant de l’air. Luchabrutal profite de son avantage, mettant son adversaire à terre grâce à une balayette et frappant sa tête contre le sol rocheux de la caverne. L’aura qui entourait l’Argouste hésite un moment, se calme et devient imperceptible. Ayant mis KO son adversaire, Luchabrutal saute sur sa poitrine et prend une pose de victoire, les serres dressées haut dans les airs.
Seto félicite son Pokémon, mais, soucieux en voyant sa blessure, le rappelle dans sa ball pour qu’il puisse se reposer. Il a des frissons. C’est la première fois qu’un de ses compagnons gardera peut-être une marque durable d’un combat. S’était-il assez entraîné ? Vaut-il le coup de continuer si chacune des Epreuves de son Tour met en jeu la chair et le sang de ses amis ? Peut-être panique-t-il trop, pourtant. Peut-être Luchabrutal passera-t-il vingt minutes au centre Pokémon et sera complètement guéri.
Seto et son équipe s’avancent vers la clairière. Ils inspirent profondément, heureux de retrouver la lumière du soleil qui tombe directement dans ce petit endroit entouré de pierre, cette portion de la caverne sans plafond. Au fond, sur un piédestal baigné dans un rayon, la Normazélite. Mirza s’approche et la touche du museau. Seto la saisit, la retourne dans sa main, en examine les facettes. Il y voit son reflet.




____________________________________________________________


- Et voilà la danse de la Normazélite.

Althéo relâche ses bras le long de son corps. Seto, intensément concentré, répète un à un les mouvements. Arc de cercle vers l’extérieur, deux poings tendus en avant, deux poings en bas à gauche, la main droite ouverte part en haut à droite, puis le poing gauche vient frapper la poitrine et le poing droit le front. Il se trompe deux ou trois fois. Recommence. Se trompe encore.
A ses côtés, Tili s’agite joyeusement – sa jambe est recouverte d’un bandage mais il ne paraît plus souffrir de sa blessure. Il exécute la danse avec brio : non seulement il a eu plusieurs heures pour s’entraîner, mais il doit posséder un talent naturel, car il l’a trouvée immédiatement facile. D’après Althéo, il possède le bon état d’esprit. Au départ, Seto se demande bien ce que cela veut dire : c’est une question de mouvements physiques plutôt que d’esprit, a priori.
Mais au fur et à mesure que les heures passent et que la sueur dégouline sur son front, il commence à comprendre. Dès la deuxième heure d’entraînement, il a appelé tous ses Pokémon – sauf Luchabrutal, en train de se faire soigner au Centre – et ils ont répété la danse ensemble, synchronisant leurs mouvements. Au début, ce n’était pas brillant : par définition, AC/DC ou Poulpikuz ont du mal à danser, bien sûr, Mirza a besoin de ses quatre pattes pour ne pas s’effondrer… Mais à présent, chacun bouge et danse, chacun à sa manière, selon ses propres moyens, mais
en même temps. Une respiration commune parcourt le groupe. Ils sont tout près de débloquer le pouvoir du cristal, ils peuvent le sentir…
Arc de cercle, poings tendus, bas à gauche, haut à droite, poitrine-front. Arc de cercle, poings tendus, bas à gauche, haut à droite, poitrine-front. Arc de cercle, poings tendus - …. !
Une vision traverse le jeune homme comme un éclair. Quand il avait sept ans, il avait assisté à Doublonville, sa ville natale, à un combat officiel de l’Arène. Un dresseur de passage avait défié Blanche, la nouvelle championne fraîchement nommée, et à cette occasion l’Arène avait admis un public nombreux. Le challenger avait perdu son Abra contre le Mélofée de la championne, mais avait ensuite souri jusqu’aux oreilles en dévoilant son atout – un Spectrum, que les attaques Normal traversaient sans l’affecter. C’est alors que Blanche avait fait appel à ce qui devait devenir sa signature personnelle, Ecrémeuh. Avant de l’envoyer au combat, elle avait tendu les deux poings, et son Pokémon y avait amicalement répondu en tendant ses pattes avant. La championne avait guidé les mouvements de son Pokémon par l’exemple : elles avaient combattu en synchronisation parfaite, comme si leur esprit ne faisait qu’un. Et Ecrémeuh était parvenue à aplatir Spectrum comme une crêpe grâce à Ecrasement, sous l’œil médusé du challenger.
Seto sourit alors que l’émotion secoue sa poitrine. C’est un des moments fondateurs, ceux qui lui ont mis la passion au ventre, qui lui ont donné envie d’être Dresseur et de former un tel lien avec des Pokémon. Il prend conscience que, même s’il s’est lancé tardivement, c’est lui, maintenant, qui tend les poings et accomplit ce rêve. Doublonville, son arène, la région de Johto : c’est là d’où je viens. Un Dresseur, c’est ce que je suis. Ma vie, tout ce que j’ai fait, ce que j’ai voulu, m’a mené ici. J’ai la vie devant moi. Je suis. Cali, AC/DC, Mirza, Poulpikuz, Plumette : je suis votre dresseur, je suis votre ami. Je suis, et vous êtes avec moi. Si nous nous rappelons qui nous sommes et notre lien, nous pourrons toujours avancer, peu importe où.
Arc de cercle, poings tendus, en bas à gauche, en haut à droite, poitrine-front. Le cristal du bracelet du Tour des Îles change de couleur et devient transparent comme du verre au poignet de Seto. La Normazélite réagit et brille.
Althéo sourit :

- La plupart des gens tendent les poings d’un seul coup, toi tu y vas doucement. C’est marrant, ça me rappelle ma cousine.

Tili rayonne et tape dans la main de Seto.

- Bravo, Etape accomplie pour tous les deux, mon pote ! J’ai trop hâte de montrer la danse à Lilie, elle va kiffer !

L'équipe actuelle:
 
Le PC:
 

_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !


Dernière édition par Seto le Dim 4 Mar 2018 - 0:16, édité 1 fois
Bubuyog

avatar

Champion de Romant-sous-Bois
Champion de Romant-sous-Bois


Féminin Nature : Bizarre
Exp : 1037
Date de rencontre : 21/01/2016
Feu Insecte
Habitat : À côté de chez mon voisin.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Mar 27 Fév 2018 - 12:12

Hourra pour le retour des aventures de Seto ! o/
Spoiler:
 

_________________

Ceci est une signature auto-référentielle.

Allez, la phrase suivante sera vraie, promis !
Ah, au fait, la phrase précédente était fausse.
jojoelle

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Nature : Docile
Exp : 592
Date de rencontre : 27/03/2017
Eau Vol
Habitat : Terrier avec internet intégré
Pokédex : Oh, ça a fait splash!

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Jeu 1 Mar 2018 - 5:47

Spoiler:
 

_________________

Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Dim 4 Mar 2018 - 20:41

Encore une fois, merci pour vos commentaires ! Ca fait vraiment plaisir. Voir et savoir que des gens apprécient ce que j'écris, c'est un des trucs les plus motivants pour continuer. Et c'est sympa de voir que vous remarquez les petits détails que j'essaie d'introduire pour rendre le texte plus agréable. =)
Et maintenant, bienvenue dans ce nouveau chapitre riche en émotions !


Chapitre huit : Les mystères de Lilie.


Le lendemain de l’épreuve, Seto et son équipe décident de s’accorder une journée de détente. Le matin, ils se reposent, s’abritent du soleil à l’abri d’un grand pin et jouent les uns avec les autres. Luchabrutal, remis de son combat de la veille, fait la roue autour de l’arbre et propose des bras de fer à tous ses compagnons. Seto est le seul à relever son défi, pour lui faire plaisir, mais n’est pas de taille à lutter contre le Pokémon Combat un peu trop enthousiaste. C’est donc en se massant les muscles et en faisant la grimace que le jeune homme rejoint le petit groupe de cueilleurs de Baies composé de Plumette, Poulpikuz et Cali. La Miaouss grimpe à la force de ses griffes, et saisit les fruits. De temps en temps elle tranche une tige, et la Baie tombe droit dans la bouche de Mirza, qui gambade au pied de l’arbre en aboyant, guettant la nourriture venue d’en haut. Poulpikuz s’applique à décrocher les Baies par la pensée sans les écraser ; puis il les fait léviter doucement jusqu’au sac de Seto où il les range, non sans en manger une de temps en temps. Cali tente de viser avec précision les fruits pour les faire tomber avec son jet d’eau : mais la plupart du temps il ne réussit qu’à les arroser, ou à les faire s’écraser au sol dans une bouillie de pépins. Perdant vite patience, il se met à faire le fou. Il se roule dans le jus de Baie et en badigeonne le malheureux AC/DC, qui était occupé à bavarder tranquillement avec Motisma. Apparemment le Magnéti et l’habitant du Pokédex se comprennent parfaitement bien – entendre une conversation entre eux est d’ailleurs une expérience auditive assez déconcertante, qui rappelle le bruit produit par le vieux modem que Maman a rangé au grenier depuis bien longtemps. AC/DC, taché de jus de Baie collant, se tourne maintenant dans tous les sens pour que Cali le nettoie à coup de Pistolets à O. Seto pousse un soupir de satisfaction : il est heureux d’être ici entouré de ses Pokémon, lui qui il n’y a pas si longtemps n’en possédait pas. Il trouve assez cruelle la tradition du tour des Îles qui l’obligera à laisser à Mele-Mele quatre d’entre eux : le choix s’annonce difficile.      

L’après-midi, sur le conseil de Motisma, l’équipe décide d’aller visiter le fameux jardin de Mele-Mele, un lieu souterrain couvert, paraît-il, de très belles fleurs jaunes. Pour s’y rendre, il faut d’abord traverser la route 3, connue pour être le territoire de chasse d’oiseaux rapaces. Seto se rend assez vite compte qu’elle attire également les dresseurs ornithologues. Heureusement, son équipe possède un atout de choix. Après plusieurs rencontres où AC/DC foudroie sans problème quelques volatiles téméraires, le reste des oiseaux décide sagement de laisser passer les promeneurs en paix. Quand ils arrivent à l’entrée du jardin, le sac de Seto contient plusieurs Jolies Ailes et Becs Pointus.
« Le jardin mérite sa réputation », se dit le jeune homme en le découvrant. Il est certes souterrain, mais richement éclairé par plusieurs lampes placées en hauteur contre le plafond de la grotte, qui mettent en valeur le jaune vif de ses fleurs hautes. Parfois, le bruissement des pétales laisse deviner le passage d’un Pokémon sauvage. D’agréables parfums de nectar et de miel stimulent les narines de Seto. Mais sa contemplation est interrompue par un éclat de voix sur sa gauche. Se retournant, il voit Lilie qui interpelle les fleurs d’un air agacé.


- Doudou ! Reviens ici ! Tu vas encore nous attirer des ennuis !

Dans un premier temps interloqué, Seto remarque en observant mieux la silhouette bleu nuit du petit Pokémon qui se faufile à travers les tiges, puis disparaît dans un tunnel à flanc de rocher. La jeune fille soupire et se retourne vers le dresseur :

- Bonjour Seto. Je suis désolée de t’embêter encore avec ça… Après l’épisode du pont, j’espérais qu’il aurait retenu la leçon, mais non… Si je vais le chercher, à tous les coups je vais être attaquée par des Pokémon sauvages. Est-ce que tu pourrais le faire pour moi, s’il te plaît ?

Le garçon acquiesce. Ni une ni deux, il part à la rescousse ! Il se fraie un chemin dans les massifs de fleurs qui lui arrivent à mi-cuisse, suivi de ses compagnons qui dissuadent toute attaque par des Pokémon curieux. A la suite de Doudou, il se met à quatre pattes et emprunte le tunnel.
Il débouche sur une caverne beaucoup plus vaste, beaucoup plus humide également, où l’air salé de la mer fouette son odorat et remplace le parfum sucré des fleurs.    
En se remettant debout, il voit Doudou… qui vient de buter sur le pied de Rhody. Derrière lui, Zoé se penche et tend la main vers Doudou comme pour le caresser. Le Pokémon recule. Voilà donc la troisième fois en trois jours que la route de Seto croise celle de l’Ultra-Commando. Mais cette fois, Rhody n’a pas l’air dans d’aussi bonnes dispositions. Il effectue consciencieusement le salut traditionnel alolan, mais ajoute :


- Décidément, les gens d'ici se promènent dans des endroits bien étranges.  … Je suis désolé, mais je vais prendre ce Pokémon. On ne peut pas le laisser circuler seul comme cela.

Le sang de Seto ne fait qu’un tour.

- Pardon ? Il n’est pas seul, il est avec moi. De toute façon, ce Pokémon ne vous appartient pas, c’est celui d’une amie.

- Il est bien trop dangereux. Quand il se sent en danger, il ouvre une brèche pour se téléporter, et toutes sortes de créatures terrifiantes peuvent s’y engouffrer à sa suite.

- Une quoi ? Je ne comprends rien à ce que vous dites, et d’ailleurs je me fiche de vos raisons ! S’il y a une chose que je déteste, c’est les voleurs de Pokémon !

Zoé intervient, avec un grand sourire et en battant des mains d’excitation :

- Rho-rho, c’est super ! On a réussi à reproduire la technologie des Balls, et tu vas livrer ton premier combat Pokémon ! C’est comme si on était des locaux !

- En garde.

Rhody tire de sa poche une Pokéball telle que Seto n’en a jamais vue auparavant. Elle est jaune et bleue, zébrée de nervures qui dépassent et l’empêchent d’être parfaitement sphérique. A en croire Zoé, il s’agit d’un prototype ou d’une reproduction expérimentale. Au soulagement de Seto, le Pokémon qui en émerge est un Couaffarel d’apparence tout à fait ordinaire.
Le Couaffarel est très coriace, et adopte la tactique agaçante des Jets de Sable dans les yeux de ses adversaires. Mais il est seul, alors que Seto peut changer de Pokémon à volonté. Il ne s’en prive donc pas, et fait tourner son équipe dès que le Pokémon sur le terrain montre des signes de fatigue, sapant petit à petit l’énergie de son ennemi. Pour en finir, il décide de faire une démonstration de force. Il appelle Mirza, de telle sorte que le combat devient Couaffarel contre Couaffarel, les deux adversaires ayant d’ailleurs un niveau d’entraînement très similaire. Mais Seto possède quelque chose que Rhody n’a pas. Arc de cercle vers l’extérieur. Poings tendus. En bas à gauche. En haut à droite. Poitrine-front.
Le garçon se concentre sur lui-même, sur son Pokémon et sur ce qui les unit. Le cristal de son bracelet devient transparent. Les yeux de Mirza se mettent à briller d’une lumière surnaturelle, et, entourée d’une aura qui rappelle celle du Dominant, elle charge droit devant elle à une vitesse inouïe. L’impact résonne dans toute la caverne. Lorsque l’aura se résorbe, on peut voir le Couaffarel de Rhody tituber vers son maître, sonné, et s’effondrer contre sa jambe pour signifier qu’il ne veut plus continuer le combat. Le membre de l’Ultra-Commando rappelle son Pokémon et relève le visage vers Seto, l’expression neutre, ses yeux toujours cachés par son masque.


- Je suis rassuré. Si ce Cosmog voyage avec un Dresseur puissant tel que toi, il ne sera pas en danger et les risques seront limités. Tu peux le garder. Fais tout de même attention.

Il effectue à nouveau le salut alolan et tourne le dos. Zoé lui emboîte le pas, et Seto entend cet échange :

- Et la blonde ?

- Tant qu’elle ne se met pas en travers de notre chemin, pas besoin de s’en occuper.

Seto reste sur place un moment, écoutant leurs pas se faire de plus en plus lointains, tandis que son cerveau résonne d’une multitude de questions et d’angoisses. Il fait les cent pas avec agitation, sous l’œil intrigué de Doudou. Qu’est-ce qui vient de se passer ? Doudou est-il vraiment dangereux ? Il est vrai qu’il possède des pouvoirs mystérieux. Le garçon n’oubliera pas de sitôt cette nuit sur le pont où le… le Cosmog ? C’est ainsi que Rhody l’a désigné. Où le Cosmog a créé cette nova de lumière et repoussé les Piafabec. Mais s’il possède le don de téléportation, pourquoi ne l’a-t-il pas employé pour se tirer d’affaire alors qu’il tombait du pont ? De deux choses l’une : soit Rhody ne sait pas de quoi il parle, soit Doudou ne maîtrise pas complètement ses pouvoirs. De plus, la téléportation en elle-même n’est pas si ébahissante, le premier Abra venu est capable de Téléport. (Peut-être Cosmog est-il un Pokémon Psy ?) Le problème semble donc être cette histoire de « brèche » et de « créatures terrifiantes ». Ou bien tout simplement Rhody et Zoé sont les deux déséquilibrés profonds qu’ils semblent être, et toute ces histoires d’« Ultra-Commando » et de brèches ne sont que des affabulations issues de leur cerveau malade. Mais alors comment auraient-il créé en vingt-quatre heures un prototype fonctionnel de Pokéball ? Argh !
Seto tape du poing sur le mur et prend Doudou dans ses bras. Il ne sait pas quoi penser de l’Ultra-Commando, mais une chose est sûre, ils ont essayé de voler le Pokémon de Lilie et ils pourraient s’en prendre à elle si elle se met « en travers de leur chemin ». Et ça, il compte bien les en empêcher. Il faut l’avertir et lui demander des éclaircissements sur Doudou, pour qu’il puisse mieux les protéger. Peut-être prévenir la police ? Il n’a rien pu faire quand une autre organisation criminelle, des voleurs de Pokémon en uniforme, ont apporté la ruine dans sa vie des années auparavant, mais cette fois il a des atouts dans sa manche et il a bien l’intention de s’en servir.
C’est donc avec énergie qu’il franchit le tunnel et les massifs de fleurs en sens inverse. Pendant que Lilie remet Cosmog dans son sac et remercie le dresseur, il prend la parole :


- Dis donc, Lilie… Je viens d’être attaqué par deux types en uniforme étrange, qui disent s’appeler « l’Ultra-Commando ». Ils voulaient prendre Doudou, mais je les ai repoussés.

La jeune fille se fige et Seto croit voir dans ses yeux un éclat fugitif de panique. Elle reprend rapidement la maîtrise d’elle-même et pose sur lui un regard neutre et attentif, comme pour le presser de continuer son discours.

- Je suis inquiet pour Doudou et toi, j’ai peur que vous soyez en danger… Ils ont l’air d’en savoir long et ils reviendront peut-être. Ils l’ont appelé Cosmog… ils ont parlé de brèches ? Lilie, quel genre de Pokémon est réellement Doudou ? Si tu me fais confiance, si tu partages avec moi ce que tu sais, je peux peut-être vous aider. J’ai envie de vous aider.

Lilie paraît surprise. Elle se tait pendant un long moment, sérieuse, comme si elle pesait le pour et le contre. Puis elle pose sa main sur l’épaule de Seto avec un sourire d’excuse.

- Tu te souviens, cette nuit-là sur le pont ? Je t’ai demandé de ne rien révéler à personne de Doudou ni de ses pouvoirs. Si tu me fais confiance, toi, j’aimerais que tu tiennes cette promesse et qu’on n’en reparle plus.

En apercevant l’expression peinée du garçon, elle ajoute :

- Merci d’avoir protégé Doudou et d’être allé le chercher. En fait, je ne sais pas grand-chose sur la nature de ce Pokémon et sur l’étendue de ses pouvoirs… Mais ce que je sais, j’ai de bonnes raisons de ne le dire à personne, je t’assure. J’avais peur d’être poursuivie par des gens comme ceux-là – ne t’inquiète pas trop pour nous, maintenant que tu m’as prévenue, je vais faire attention.

- Bon.

Seto s’efforce de faire bonne figure, mais il a bien du mal à ne pas paraître trop renfrogné. Il est blessé par le manque de confiance de Lilie. C’est bien pratique de venir demander de l’aide quand Doudou se fait la malle, et Seto aide parce qu’il est bien brave, mais là il se sent un peu exploité, quand même. Si elle n’est même pas capable de lui faire un peu confiance, si elle n’est pas prête à lui expliquer un tant soit peu ce qu’il passe, elle pourra se débrouiller toute seule la prochaine fois qu’elle laisse son sac ouvert. D’ailleurs c’est pas compliqué de fermer un putain de sac, bon sang. Et puis comment compte-t-elle « faire attention » ? C’est bien beau de dire ça, mais elle n’est pas dresseuse, et apparemment Doudou est incapable de se défendre tout seul sans trouer le putain d’univers. Merde. Le jour où il lui arrivera vraiment une bricole, elle ne pourra pas se défendre, et Seto s’en voudra. Bon, en même temps, c’est pas vraiment comme s’il était le parfait chevalier servant non plus. D’accord, il vient de repousser Rhody et Zoé, mais la fois où Doudou et Lilie, et même Cali, son propre Pokémon, risquaient leur vie, il est resté figé sur place tout seul comme un con. Oui, peut-être que même s’il avait eu des Pokémon, à cette époque-là à Doublonville, il aurait été tout aussi lâche. Il n’a pas le droit d’en vouloir à Lilie, il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Sale type, je suis un sale type. Un lâche et un sale type.

Les pensées s’entrechoquent et résonnent dans l’esprit de Seto, qui suit Lilie sans s’en rendre compte vers la sortie du jardin. Le soleil brutal l’éblouit, lui arrache une grimace. Quand ses yeux s’y habituent, il aperçoit Tili accompagné du professeur Euphorbe. L’un comme l’autre décochent un sourire éclatant et font des signes de la main. Seto grommelle.


- Oh, super. Tili. Salut.

La mauvaise humeur du garçon semble doucher l’enthousiasme de son rival, qui perd son sourire. Le professeur Euphorbe paraît surpris. Seto a soudain un peu honte de lui-même. Effacer le sourire de Tili, c’est comme voler son sac à une vieille dame, ou donner un coup de pied à un Ponchiot : ce n’est pas bien. Il tente de se rattraper, puis de changer de sujet.

- Ca va ?

- Euh… oui, et toi ?

- Ca va, ça va. Tu penses tenter la Grande Epreuve, alors ?

Tili retrouve son expression joyeuse habituelle, ce qui soulage Seto, libre à présent de retourner sans culpabilité à ses idées noires.

- A vrai dire, ça me stresse un peu d’affronter Papé ! C’est le plus grand spécialiste du type Combat à Alola, tu sais ? Mais avant, j’aimerais t’affronter, toi.

- Moi ?

- Oui. Un match amical, pour voir nos progrès, après avoir passé la première Epreuve et avant de se mesurer au Doyen.

- … D’accord, pourquoi pas. Donne tout ce que tu as. C’est parti !

Seto envoie sa Pokéball avec fougue. Son bracelet palpite d’une lueur rouge. Un combat, c’est bien ce qu’il lui faut, pour se défouler, se changer les idées. Les Pokémon sortent : Cali contre Flamiaou. Parfait, se dit le garçon avec un sourire un peu trop large.

- Cali, attaque Pistolet à O !

L’Otaquin se retourne vers son dresseur. Encouragé par les intonations énergiques de sa voix, il glisse sur le sol jusqu’au Flamiaou, qu’il étourdit d’un coup de tête, avant de l’asperger d’eau à bout portant. Voyant venir la défaite, Tili rappelle vite son Pokémon pour envoyer Pikachu. Seto y répond sans perdre un instant.

- Très bien, alors… Mirza, en avant !

S’il avait été d’humeur moins agressive, il aurait sans doute appelé AC/DC. Mais le Magnéti, s’il ne craint rien du Pikachu, ne peut à peu près rien lui faire non plus, ce qui aurait mené à un combat à l’usure.

- Coup d’Boule !

Mirza se précipite vers Pikachu la tête en avant, soulevant derrière elle la poussière du chemin. Elle encaisse un Eclair au passage. Le choc envoie bouler la souris électrique à quelque distance, mais le Pokémon se relève et des étincelles crépitent autour de ses joues.

- PikaCHUUUUUU !

Une décharge frappe la Couaffarel qui frissonne et titube, sonnée. Elle est rappelée à la réalité par un claquement de mains de Seto. Ils ne vont pas se laisser faire comme ça ! Seto entame avec hargne la danse de la Normazélite, faisant appel à la force Z pour la deuxième fois de la journée. Toutefois son bracelet, au lieu de se faire transparent comme du verre, perd simplement un peu d'opacité et devient rouge pâle. Un semblant d’aura vient entourer Mirza, mais une aura incomplète, effilochée. La Couaffarel démarre au quart de tour, mais ne parvient qu’à produire une fraction d’attaque Z. Cela vaut probablement mieux, d’ailleurs, car cet assaut raté suffit pour mettre Pikachu à terre. Le Pokémon émet un couinement et se tient l’abdomen. Euphorbe lève un sourcil. Lilie secoue la tête avec désapprobation. Tili se précipite vers son Pokémon. Seto, encore haletant, prend brusquement conscience qu’il est allé un peu loin, et rejoint Tili.

- Désolé, je me suis laissé entraîner par le combat… Tiens, prends cette Potion. Excuse-moi, Pikachu.

Tili vaporise le médicament sur Pikachu qui semble soulagé. C’est alors qu’un grognement fait se retourner Seto et attire l’attention de tout le monde. Cali, hissé sur sa queue, se dresse de toute sa hauteur et tend ses nageoires vers le haut. Il crache une fontaine d’eau lumineuse qui retombe sur sa tête et coule le long de son museau. En quelques secondes, il est entièrement recouvert de cette membrane brillante. Sa forme semble changer…
Cali l’Otarlette se tient devant le groupe de dresseurs. Il arbore maintenant fièrement une collerette blanche et bleue, et deux oreilles blanches tombantes. Ses yeux sont plus malicieux que jamais. Il regarde à la ronde avec un sourire farceur. Personne n’ose rompre le silence en ce moment magique.

Soudain.


*splotch*

Il envoie un petit jet d’eau sur le nez de Seto. Silence à nouveau. Puis éclat de rire général. Il recommence : un filet d’eau continu en pleine figure déloge le chapeau de son dresseur, lui mouille les cheveux et le col. Pendant ce temps, Cali avance vers lui, s’appuyant sur le sol avec ses nageoires. Au terme de ce parcours, le Pokémon et le jeune homme se retrouvent dans les bras l’un de l’autre, rayonnants. Pour la première fois depuis une demi-heure, Seto a tout oublié de son tumulte intérieur. Il se sent apaisé, mieux, émerveillé.

- Cali, tu es… tu es magnifique !

Il essuie discrètement une larme en se retournant vers Tili. Heureusement, c'est facile car son visage est trempé.

- D’ailleurs, félicitations pour l’évolution de ton Pichu ! Encore désolé pour tout à l’heure, je ne sais pas ce qui m’a pris. Sans rancune ?

Heureusement pour lui, Tili est sans doute la personne la moins rancunière qu’il ait jamais croisée. Après avoir rappelé son Pikachu, il serre la main de son rival et fait un clin d’œil à Cali. Puis, avec un entrain renouvelé, il se tourne vers le sud.

- Direction Lili’i et la Grande Epreuve ! Tu viens, Seto ?

- Bonne chance à toi et à ton équipe ! Non, je crois que j’ai besoin d’un peu d’entraînement… Et de réfléchir… Je vais retourner visiter le jardin. Tiens-moi au courant, passe-moi un coup de fil !

- Compte sur moi !

Tili reprend sa route, suivi de Lilie et du Professeur. Seto, lui, gratte la tête de Cali et fait demi-tour vers le jardin. Il laisse également sortir le reste de son équipe. En reniflant les effluves de nectar et de miel, il se demande ce qui lui est passé par la tête plus tôt. Presque machinalement, il se met à quatre pattes et emprunte à nouveau le passage qui mène à la grotte où Doudou s’était échappé. Il suit l’odeur de la mer et la sensation de l’air frais sur sa peau, cherchant l’ouverture vers l’extérieur. Au fil de ses pensées, il sort son Motisma-Dex et consulte les photos qu’il avait prises avec Tili. Pichu sur la tête de Plumette, Pichu et AC/DC en plein concours d’étincelles. Il n’avait vraiment aucune raison de s’en prendre à Tili et à ses Pokémon comme cela. La photo suivante représente les deux garçons et Lilie au sortir du magasin de mode. Tili fait des oreilles d’âne à la jeune fille, qui cligne de l’œil vers l’objectif. Seto, revêtu des nouveaux habits que Lilie l’a aidé à choisir, fait de la main le V de la victoire. Tous les trois sourient. Il n’avait aucune raison de s’en prendre à Lilie non plus, pense-t-il. Il a réagi de manière complètement disproportionnée. Si elle veut se débrouiller seule, c’est son droit.
Et avait-il raison de s’en prendre à lui-même ? Il trouve la sortie de la grotte Verlamer. Un petit carré rocheux isolé, surplombant un peu les flots. Seto s’assied, balance ses jambes à la surface du lagon. Il a toujours le cœur gros, mais plus léger à la fois. Il est comme porté par les vagues, flottant à leur surface, détaché de ses propres émotions. Il laisse passer ainsi les heures, jusqu’à ce que le soleil commence à tomber. Ses Pokémon profitent en silence du cadre apaisant. Cali s’amuse à plonger et à refaire surface en sautant le plus haut possible hors de l’eau. Après un de ses plongeons, il revient en portant dans sa gueule une bouteille qu’il rapporte à Seto. Elle contient un message d’un frère envoyant des nouvelles à sa sœur. Le garçon la met dans son sac.

A l’heure du dîner, alors qu’il se lève et range ses affaires, il reçoit un coup de téléphone de Tili. Le garçon lui annonce qu’il a perdu la Grande Epreuve. Il a l’air un peu démoralisé par sa défaite, et Seto lui assure qu’il ne faut pas se décourager. Le règlement du tour des Îles stipule qu’en cas d’échec, on peut retenter une Epreuve ou Grande Epreuve une semaine au moins après le premier essai. Seto conseille à Tili d’analyser le match, de repérer ce qui s’est mal passé et de réfléchir à des moyens de renverser la vapeur la semaine suivante. Il lui dit que s’il veut, il s’entraînera lui-même pendant une semaine, et qu’ils pourront ainsi passer la Grande Epreuve en même temps.
Seto inspire un grand coup alors qu’il sort du jardin et traverse la route 3 jusqu’au restaurant le plus proche. Son ventre gargouille, mais il se sent paisible. Il a l’impression que, tout comme Cali, il a grandi aujourd’hui, et tant pis si ce n’est pas aussi spectaculaire. Quelle belle nuit claire à Alola !



_______________________________________________________________

Une semaine a passé. Seto s’est bien entraîné : il a même acquis une Ceinture Pro offerte par un karatéka impressionné par les mouvements de Luchabrutal. Il a attrapé plusieurs nouveaux Pokémon, notamment un Ptiravi, présage heureux et signe de chance. Il a écumé le reste de la route 3, a visité de nouveau la Grotte Verlamer et s’est assis plusieurs fois sur son promontoire à l’air libre qui est en train de devenir rapidement son endroit préféré de Mele-Mele.
...Enfin, presque. Il y a des endroits avec lesquels il est difficile de rivaliser.
Seto toque à la porte. Il sourit comme un gamin en entendant le pas familier, en voyant le visage surpris derrière la porte qui s’ouvre.


- Coucou, Maman. Je passe la Grande Epreuve demain. Je peux dormir à la maison ? J’ai pas mal de nouveaux compagnons à te présenter.


L'équipe actuelle:
 
Le PC:
 

_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !
jojoelle

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Nature : Docile
Exp : 592
Date de rencontre : 27/03/2017
Eau Vol
Habitat : Terrier avec internet intégré
Pokédex : Oh, ça a fait splash!

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Sam 31 Mar 2018 - 20:30

Seto a écrit:
Effacer le sourire de Tili, c’est comme voler son sac à une vieille dame, ou donner un coup de pied à un Ponchiot
MDR! C'est adorable.


C'est toujours très bien écrit. Continue comme ça! ^^

_________________

Seto

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Relax
Exp : 149
Date de rencontre : 21/11/2017
Niveau : 23
Plante Poison
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil] Jeu 12 Avr 2018 - 11:40

Salut ! Comme je l'explique dans le topic des absences, c'est un peu compliqué pour moi de consacrer du temps au Nuzlocke en ce moment (à cause du travail que j'ai à faire notamment), mais je venais vous dire que je n'abandonne pas ! Normalement dans un mois (à partir du 12 mai) je serai beaucoup plus libre et j'espère pouvoir reprendre un rythme de publication soutenu Smile

Je voulais aussi vous remercier de continuer à me lire et à me faire des retours. Vos commentaires rechargent régulièrement ma motivation de sortir les prochains chapitres, et je suis d'autant plus désolé de vous faire attendre ! A charge de revanche. Wink

_________________

Run en cours : Le tour des îles.
Si vous voulez me défier sur smogon ou sur cartouche, contactez-moi !
Contenu sponsorisé







Message() Sujet: Re: Le tour des îles. [Ultra-Soleil]

 
Le tour des îles. [Ultra-Soleil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nuzlocke France :: Kalos : tous en Nuzlocke ! :: Aventures alternatives-