Partagez | 
 

 [FINI] Pokémon Yellow Reborn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Lun 2 Déc 2013 - 2:44


Bonjour/Bonsoir!

Je suis de retour, pour vous jouer un mauvais... non, non, c'est pas ça.

Enfin bref, après l'impitoyable NaNowrimo enfin terminé, malgré la tonne de devoirs à faire et les exams en vue, j'ai décidé de commencer un nouveau roman-nuz(voyez la logique ^^).

Celui ci relate donc la petite aventure de mon nuzlocke sur la version jaune, qui ne durera certainement pas vu mes difficultés avec cette version sweatdrop. cependant, après le scénario tordu de mon Roman du NaNoWriMo, j'ai décidé de faire ici un scénario plutôt simple, avec malgré cela une petite particularité que vous ne tarderez pas à découvrir, non pas dans le prologue, mais à partir du chapitre 1, et un style certainement plus rapide à lire que dans mon précédent roman(j'ai pitié de ceux qui font le communitylocke en même temps et de ceux qui n'aiment pas particulièrement lire Very Happy ).

Pour les règles, je prend mes règles habituelles, avec quelques modifications:
- attraper le premier pokémon de la zone(une fois les pokéball achetées, dans cette version, on ne nous en offre pas, il faut en acheter à la boutique de jadielle)
- règle anti-doublon avec une petite modification: la règle s'applique non pas au pokémon lui-même, mais à sa lignée(si j'ai déjà capturé un roucool, je ne peux pas capturer de roucoups) et est permanente même en cas de mort du pokémon(si le roucool meurt, je n'ai pas le droit de recapturer de roucool ni de roucoups). cela donne vraiment un caractère unique aux pokémon capturés.
- K.O = mort
- Surnoms obligatoires(et pas de remarques sur les surnoms mdr)
- dans la version jaune, on peut obtenir les starters de la 1g, après avoir effectué certaines actions. ces starters ont un statut particulier: j'ai le droit d'en prendre UN SEUL, au choix, sauf si j'ai déjà obtenu un pokémon dans la zone d'obtention du starter(je pense notamment au salamèche route 24: si je décide de prendre salamèche, je ne peux pas attraper de nouveau pokémon dans les herbes de cette route, et vice-versa)


liste des chapitres
chapitre 1
chapitre 2
chapitre 3
chapitre 4
chapitre 5
chapitre 6
chapitre 7
chapitre 8
chapitre 9
chapitre 10
chapitre 11
chapitre 12
chapitre 13
chapitre 14
chapitre 15
chapitre 16
chapitre 17
chapitre 18
chapitre 19
chapitre 20
chapitre 21
chapitre 22
chapitre 23
chapitre 24
chapitre 25
chapitre 26
chapitre 27
chapitre 28
chapitre 29
chapitre 30
chapitre 31
chapitre 32
Chapitre 33
chapitre 34
Chapitre 35
chapitre 36
chapitre 37
chapitre 38
Chapitre 39
Chapitre 40
Chapitre 41
chapitre 42
chapitre 43
épilogue
prologue d'une éventuelle suite

Prologue




En ce jour du 17 juin, je suis mort.

Pourtant, cette journée a bien commencé. Je suis allé voir mon cousin Joey qui habite ce petit bourg pourri où rien ne se passe jamais, à l'autre bout de la route 1. Pour moi qui habite Jadielle, une petite ville animée dotée d'une boutique, d'un centre pokémon et d'une arène, aller à Bourg Palette, c'est vraiment rendre visite aux péquenots. En plus, Jadielle, c'est la ville de la Ligue Pokémon, la Ligue, avec un grand L, mon rêve. La ligue, c'est là où se dispute le titre de meilleurs dresseur de la région. Ouais, je dis bien de la région, celle de Kanto en l'occurrence, parce qu'il existe d'autres régions qui ont leur propre ligue à elles. Sauf johto, la région voisine, avec laquelle on se partage notre ligue, celle qui se situe après la Route Victoire, tout au sommet du plateau Indigo. Et quand je dis que la Ligue, c'est mon rêve, c'est vraiment le cas: je m'entraîne en ce but depuis que j'ai reçu Samson, mon roucool, de la part de mon grand père.

Mon grand père, c'est notre parent commun, à Joey et à moi. Et à cet abruti, qui habite la bicoque voisine de celle de mon cousin. Faut dire qu'à Bourg Palette, y'a pas énormément de monde, alors tous les habitants sont plus ou moins voisins. Le gros qui se balade près de la barrière, là-bas, est le cousin par alliance de la tiote qui cueille des fleurs par exemple. Mais Joey, sa soeur, leur crétin de voisin et moi, nous sommes les petits-enfants du vieux qui habite le grand labo de Bourg Palette qui représente la seule attraction de la ville. Y'a des gens qui viennent des quatres coins de la région pour le voir, mon grand père. Il est sacrément important: c'est lui qui a crée le pokédex, cette espèce de game boy parlante répertoriant tout plein d'espèces de pokémon. Bon, il l'a inventé, mais elle est pas au point sa bécane. Enfin, c'est surtout le son qui n'est pas au point, mais pépé ne devrait peut être pas s'amuser à renverser son café au lait avec 4 sucres dessus, parce que l'électronique, ça n'aime pas beaucoup le café, contrairement à mon grand père qui s'en avale des tasses et des tasses à la suite. Comment peut-il encore dormir le soir après avoir ingéré une telle quantité de ce liquide infâme, ça je l'ignore, mais il le fait. Même qu'il ronfle aussi fort qu'un ronflex. Et qu'il dort toujours du même côté. Il doit avoir la tête lourde, parce qu'à force de dormir du même côté, il a toujours des mèches de cheveux pointées vers le ciel. Je trouve que ça l'affiche mal pour une personne d'une telle importance, mais personne ne semble lui en tenir rigueur.

Enfin bref, je suis allé chez mon cousin. Sa soeur était en train de lire un livre sur la région. Cette fille, elle passe ses journées à feuilleter des guides sur la région et à regarder des cartes, mais elle n'a jamais été fichu de mettre un pied hors de ce bled. Elle trouve que c'est trop dangereux. Bah ouais, les hautes herbes, c'est rempli de rattatas qui te bouffent tout cru, c'est bien connu. Mais moi, je m'en fiche, parce que j'ai Samson. Ce qui n'est pas le cas de mon cousin Joey. Étant plus âgé que lui d'un an, j'ai reçu un pokémon avant lui. En effet, la loi interdit aux enfants de moins de 13 ans de posséder leur propre pokémon. Je sais pas qui a décrété cette loi stupide, mais du coup, on attend tous impatiemment de recevoir notre première bêbête. Parce qu'un pokémon, ça représente la liberté, la liberté d'aller où l'on veut quand on veut, pourvu qu'on l'entraine suffisamment pour qu'il nous protège. Ça va, par chez nous, les pokémon ne sont pas très fort, mais il paraît qu'il y a des régions où les pokémon sont redoutables. Même qu'il y en a des évolués. J'aimerais bien que Samson évolue, il perdrait son apparence de moineau chétif à peine sorti du nid. J'aime pas beaucoup les trucs faibles, c'est pour ça que quand pépé m'a proposé un pokémon, j'ai aussitôt demandé un roucool. Parce qu'un roucool, tout en étant classe, c'est pratique: il peut permettre de voler d'une ville à l'autre, à condition de posséder la technique Vol. Et si j'avais Vol, je pourrais directement me rendre au Plateau Indigo et dégommer la ligue en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, ouais! J'ai trop hâte que Samson devienne fort.

On a discuté un moment avec mon cousin dans sa chambre, puis on est sorti de sa baraque. J'ai refermé la porte tellement fort qu'un pot de fleur posé sur l'appuie de la fenêtre s'est cassé la figure; le pot a explosé en morceaux sur la terrasse, et l'autre crétin qui était en train de dessiner devant chez lui a fait un bond d'un kilomètre. Joey s'est foutu de lui, moi j'ai fait mine de lui balancer une pierre dans la tronche, alors il a détalé sans demander son reste. C'est un pôv type, ce mec, ni mon cousin ni moi ne l'apprécions. Nat, je crois qu'il s'appelle. Je sais pas si ça vient de Natalien ou de Nathan. De toute façon, on l'appelle toujours par son surnom: le minable, alors pas besoin de retenir son prénom. Il est toujours tout seul dans son coin, est super peureux, s'habille n'importe comment, parle à une vitesse de chenipan et comprend encore moins vite. Comment peut-il être notre cousin et petit fils du plus célèbre cerveau de la région, ça faudrait qu'on m'explique. Et pis son père, c'est un champion pokémon, paraît qu'il a déjà fait un tour du monde et tout, alors cet idiot devrait être bon en pokémon aussi. Bah non, il sait même pas faire la différence entre un chenipan et un aspicot. Difficile à croire que Joey et lui ont le même âge.

Quand l'idiot du village s'est réfugié dans les jupes de sa môman, nous sommes sortis du bled avec mon cousin. On s'est baladé un moment dans les hautes herbes, ce qui n'a pas beaucoup plu à Joey qui les regardait d'un air inquiet.
- Je ne devrais pas être ici, je n'ai pas de pokémon, a t-il dit.
- T'inquiète pas, Samson nous protègera. Il est super fort!
- Super fort? Tu parles, il n'a toujours pas évolué.
Un rattata sauvage a alors croisé notre route. Il nous a regardé avec ses petits yeux méchants, ses grandes queunottes reflétant la lumière du soleil, ses petites pattes bien enfoncées dans le sol, prêt à nous faire la peau.
- Hé, tu veux voir s'il n'est pas fort, Samson? Ai-je lancé à mon cousin.
J'ai lancé la ball; Samson en est sorti et s'est envolé directement vers le ciel, hors d'atteinte du rongeur.
- Samson! Tornade! Ai-je crié.
Samson a battu des ailes très vigoureusement, créant ainsi une mini tornade qui s'est dirigée droit vers le rattata, qui s'est alors retrouvé projeté de plusieures mètres avant de retomber brutalement sur le sol sec, mort.

Rassuré, Joey a paru profiter davantage de la promenade. Samson dégommait tout sur son passage, il était vraiment trop fort. On est arrivé à Jadielle, mais au lieu de rester dans la ville, on a décidé de faire un petit tour du côté de la route 22, la route de la Ligue, parce qu'on y trouve des pokémon intéressants, comme des férosinges que Samson adore envoyer bouler à coup de tornades. On s'est mis à fouiller dans les hautes herbes, mais on n'a trouvé qu'un vulgaire piafabec et un nidoran femelle qui a empoisonné Samson. Je n'avait pas d'antidote. De rage, j'ai pris une pierre et l'ai balancé de toutes mes forces sur cette sale bestiole venimeuse.

- Je peux savoir ce que tu fais? A lancé alors une voix derrière moi.
Ce n'était pas la voix de mon cousin. Je me suis retourné et me suis retrouvé face à face avec un homme de haute taille aux cheveux et aux yeux uniformément noirs, qui me regardait fixement avec un air de mécontentement.
- J'entraîne mon pokémon, ai-je répondu en montrant Samson d'un signe de tête. Mais il est empoisonné.
J'ai alors demandé à mon cousin d'aller me chercher un antidote; il est parti en courant tout en regardant l'homme d'un air inquiet. Celui-ci a repris:
- Et c'est une raison pour frapper un pokémon avec une pierre?
- L'avait qu'à pas empoisonner Samson.
- Ce nidoran n'a fait que se défendre alors que tu l'attaquais.
- Les pokémon sauvages ne sont là que pour qu'on leur casse la gueule, alors que ce soit un pokémon ou un humain qui le leur fait, quelle importance? Ils vont crever de toute manière.
- Tu as vraiment une façon de penser stupide. Les pokémon ne sont pas à ton service. Je crois que je vais te montrer ce qu'est un bon dresseur, afin que ça te fasse une bonne leçon...
- Très bien! Je relève le défi! Mais sachez que Samson est super fort, il va vous refaire votre sale face en moins de deux!

L'homme a sorti une pokéball et l'a lancé; un grand rhinocorne en est sorti. Non, ce n'était pas un rhinocorne, car il marchait sur deux pattes. Un rhinoféros. C'était la première fois que j'en voyais un, car c'est super difficile à entraîner ces bestioles-là . Le dresseur qui était devant moi était loin d'être un rigolo. Mais je n'ai pas perdu courage et ai envoyé Samson, qui était pourtant toujours empoisonné.
- Tu es vraiment idiot, a fait l'homme en riant. Tu es totalement désavantagé, tu n'as aucune chance de gagner, mais tu refuses d'abandonner! Tu es le plus grand idiot que j'ai jamais vu! Cependant, j'accepterais ta stupidité si tu n'étais qu'un gosse ignorant et innocent; or, c'est loin d'être le cas, parce que tu es méchant. Et tu vas payer pour cela. RHINOFEROS!
Le gros monstre de pierre s'est élancé vers Samson. Il était plus rapide qu'il n'en avait l'air. Il a levé une patte antérieure et a frappé mon roucool, qui s'est écrasé lamentablement au sol, les os brisés. Le pokémon était mort, ça aurait pu s'en arrêter là.

Sauf que le rhinoféros n'a pas arrêté son geste; son poing m'a alors touché à l'épaule et une douleur atroce a traversé tout mon corps comme une décharge électrique. Je me suis écroulé en hurlant. L'homme a rappelé son pokémon, puis s'est approché de moi:
- Je n'ai aucune pitié pour les gens méchants ou cruels avec les pokémon. Pas même avec les gamins comme toi. Tu viens de le payer de ta vie. Adieu, jeune imbécile.
Et il est parti.

Et moi, je suis resté par terre, avec l'impression d'avoir tout mon squelette en miettes. Je n'arrivais plus à bouger, même pas un doigt; le monstrueux pokémon avait dû me briser la colonne vertébrale. Le plus étrange était que je ne ressentais plus rien. J'arrivais cependant à apercevoir le corps sans vie de Samson, le cou brisé, les ailes tordues, le bec planté dans le sol. Un nuage blanc a commencé à m'envelopper; je n'entendait plus rien, ne voyais plus rien, ne sentais plus rien.

Et, en ce jour du 17 juin, je suis mort.


Dernière édition par white shewolf le Mer 14 Jan 2015 - 12:41, édité 62 fois
Neowstix



Elite 4
Elite 4


Masculin Nature : Relax
Exp : 2037
Date de rencontre : 25/05/2013
Niveau : 19
Psy Ténèbres
Habitat : Trying to pursue my true self.

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Lun 2 Déc 2013 - 6:22

C'est quoi ça White ? Tuer un gosse comme ça... ça fait peur ton histoire. Sinon, j'imagine que ton héros est le cousin de Blue/Green et de Red et c'est avec ce dernier qu'il ne s'entend pas du tout ?

_________________

.
Slyaquali

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Malin
Exp : 2231
Date de rencontre : 23/02/2013
Niveau : 16
Eau Fée
Habitat : Loin de toi ~
Pokédex : Je suis marre

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Lun 2 Déc 2013 - 16:30

Après que tu es fais de Silver un vrai salopard, c'est maintenant Giovanni que tu fais devenir un meurtrier sans cœur! Eh ba bravo! mdr.

(Oui, je suis sûre que c'est Giovanni le mec qui a tué.... heu.... comment s'appelle ton héros? Smile )

_________________

Ni vue, ni connue  

Magnifique avatar par El Grande Maestro Phiphi ~:
 
comabon

avatar

Champion de Flusselles
Champion de Flusselles


Masculin Nature : Bizarre
Exp : 2290
Date de rencontre : 15/01/2013
Niveau : 19
Electrique Ténèbres
Habitat : Ile de France

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Lun 2 Déc 2013 - 17:08

Je lit mais je commente pas XD

_________________

Le futur des Pokémon, des Moemon et des Bonéka sont entre nos mains
 
Nuzlocke principal terminé:
 
Elfi

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Solo
Exp : 116
Date de rencontre : 19/10/2013
Niveau : 23
Eau Psy
Habitat : Dans une faille spatio-temporelle
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Lun 2 Déc 2013 - 17:31

" Le gros qui se balade près de la barrière, là-bas, est le cousin par alliance de la tiote qui cueille des fleurs par exemple. Mais Joey, sa soeur, leur crétin de voisin et moi, nous sommes les petits-enfants du vieux qui habite le grand labo de Bourg Palette qui représente la seule attraction de la ville "

Oh putain, j'ai rien compris mais j'en peux plus x)
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Lun 2 Déc 2013 - 20:34

Silver: tu verras dans la suite de l'histoire ^^
sly: comment ça mon silver est un salopard??? pis attend, c'était un sale gosse, sûr qu'il aurait fait du mal à plein de gentils pokémon ><. pis bon, giovanni(ouais, c'est lui) a un peu sa logique à lui... mais il ne supporte pas qu'on fasse du mal à des pokémon, surtout pas aux types sol(ok, nidoran est d'abord du type poison, mais il acquiert le type sol lors de sa dernière évolution!)
elfi: désolée de suivre des cours sur les liens familiaux ^^. mais, heu, t'en peux plus de quoi au juste?
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Mar 3 Déc 2013 - 13:40

La suite!!(c'est là que vous allez comprendre la petite particularité de ce nouveau roman ^^ j'espère que le concept vous plaira)


Chapitre 1

J'entends les chants des roucools et des piafabecs tout en sentant les rayons chauds du soleil caresser ma peau. Il doit être plus de midi. C'est très agréable, d'être ainsi allongé dans l'herbe, au frais.

Minute: je ne suis pas censé être mort?
J'ouvre les yeux et m'asseois, et remarque aussitôt combien les herbes sont hautes par ici. Remarque, je suis assis aussi, normal qu'elles soient hautes. Je me lève alors... Et me rend compte que les herbes sont vraiment, vraiment plus hautes que moi. Ce n'est pas normal.

Soudain, un rattata se dirige vers moi. C'est vraiment un rattata, ça? Il est énorme, mais alors vraiment vraiment énorme, ce doit être un rattata super rare! Il faut que je l'attrape! Mais je ne trouve pas de poké ball à ma ceinture. Ni celle, rassurante, de Samson, ni de pokéball vides. Je baisse alors les yeux.

Mes mains sont devenues jaunes, ainsi que mes pieds, ainsi que tout mon corps. Je suis jaune, couvert de fourrure de la tête aux pieds. En me retournant, je m'aperçois que j'ai même une queue, qui forme des angles droits. En tâtant ma tête, je trouve aussi perchées sur mon crâne deux longues oreilles, dont l'une percée. Ok, c'est bien moi, je reconnais mes deux piercings, ceux que j'ai décidé d'avoir malgré l'avis négatif de ma mère, le jour où j'ai eu Samson. J'ai aussi des poils plus longs sur le sommet du crâne, comme mes anciens cheveux. En touchant mes joues, j'ai la surprise(désagréable) de me prendre une sorte de coup de jus.

Oh non. Je ne connais qu'un seul pokémon ayant ces caractéristiques: un corps jaune, une queue en angles, de longues oreilles aux bouts noirs...
Je suis un pikachu. Je suis un pokémon.

Mais, comment? Qu'a t-il pu se passer pour que je devienne un pokémon, moi qui suis né humain, et qui ai vécu 14 ans en tant que tel? J'essaye de fouiller dans ma mémoire. Je me souviens d'avoir balancé une pierre à un nidoran, d'avoir été surpris par un homme qui m'a combattu avec un rhinoféros... Je me rappelle aussi la mort de Samson, écrasé par le poing monstrueux de son adversaire. Et du coup du rhinoféros qui m'a tué. Et je sais qu'il m'a tué, parce que je me souviens de mon agonie au sol, et du nuage blanc qui m'a peu à peu enveloppé. Je suis censé être mort. Mais pour une raison inconnue, je me suis réincarné en pokémon. Et en pikachu qui plus est, un pokémon électrique sensible au sol et dont les attaques sont inefficaces face à eux. Punition? Ça m'en a tout l'air, même si je ne m'explique toujours pas le fait d'être réincarné. J'ai jamais entendu parler d'un tel phénomène.

Pendant le temps de mes réflexions, le rattata m'a regardé un instant, sans intentions belliqueuses, avant de passer son chemin. Alors qu'il partait, j'ai perçu le mot "nourriture". Et en plus je comprend le langage pokémon. De mieux en mieux. Je me demande quelle va être la prochaine surprise.

Je décide de sortir des herbes. Je ne me sens aucunement en danger pourtant: la réaction pacifique du rattata me prouve que les pokémon, naturellement, ne se combattent pas et préfèrent vivre leurs petites vies tranquilles. Mais je sais qu'ils se bouffent entre eux, pour se nourrir: les roucools mangent les chenipans par exemple, mais pas les aspicots, à cause de leurs dards empoisonné sur le sommet de leur tête et au bout de leur queue. Ils ne se combattent donc pas par plaisir, juste par nécessité.

Je sors donc des herbes tout en remarquant combien mes sens se sont développés: je n'entendais pas tant de bruits lorsque j'étais humains. À présent, j'arrive même à percevoir le doux frottement du déplacement d'un chenipan sur une herbe lointaine. C'est très troublant. Plusieurs fois, je me surprend à avoir peur de quelque chose qui me semble être juste à côté de moi, alors que cette dernière se trouve à plusieurs mètres. Ouais, très troublant, il me faudra un moment pour m'y habituer. Tout comme il va me falloir m'habituer à cette sensation de picotement permanent au niveau des joues, là où le pikachu stocke de l'électricité. Dès que je les touche, je me prend un coup de jus. C'est pénible. Le pire, c'est que, malgré cet inconfort permanent, je suis incapable de libérer cette électricité. J'essaye plusieurs fois, mais sans succès. Pourtant, je suis persuadé que pikachu connait l'attaque Eclair. Très bizarre. Peut être les pokémon ne peuvent utiliser leurs attaques qu'en combat, mais qu'ils ne les utilisent pas dans la vie sauvage? De plus en plus curieux.

Je fais quelques pas sur l'herbe rase, à découvert. Je ne crains rien: malgré ma petite taille, aucun oiseau ne tentera de me picorer, parce que les pikachu, c'est super efficace contre les types vol. Alors on me fiche la paix, ce qui me laisse tout le loisir d'observer les lieux autour de moi. Je reconnais la route 22, la route sur laquelle je suis mort. Ce qui est encore plus étrange, parce que les pikachu ne se trouvent pas sur la route 22: aurais-je été transformé, plutôt que réincarné? Si j'avais été réincarné, si mon âme avait pris place dans le corps d'un pikachu, et d'une, je viendrais de naître, au lieu d'être déjà adulte, et de deux, je serais dans la centrale ou dans la forêt de jade, seuls endroits où se trouvent des pikachu. Donc je me suis transformé, pas réincarné. De plus en plus bizarre. Ou bien quelqu'un m'a sauvé, un pokémon comme leveinard par exemple, mais du coup je me suis transformé en pokémon. Ouais, pourquoi pas. Mais alors, pourquoi est-ce que je me suis transformé en pikachu??? Pourquoi pas en roucool, ou en piafabec, ou en dracaufeu? Argh, je ne comprend rien.

Je quitte la route 22 et me retrouve dans ma ville, Jadielle. Pas question de débouler ainsi chez moi: ma mère va avoir une crise cardiaque. Et ne me croirait pas si je lui disais que je m'étais transformé en pokémon. Le seul qui serait susceptible de m'attraper est mon grand père. C'est donc vers Bourg palette que je me dirige alors. Je croise dans les hautes herbes plusieurs pokémon sauvages, des roucool et des rattatas, mais aucun de m'attaque. Je n'arrive toujours pas à m'y habituer. Par contre, à présent, ce sont des humains dont j'ai peur: l'un d'eux a même essayé de me capturer, mais je me suis vite caché dans les hautes herbes, en prenant bien soin de garder ma queue la plus proche du sol possible, parce que si elle dépasse des herbes au fil de mon déplacement, il sera très facile de me retrouver. Par chance, le dresseur ne m'a pas couru après.

Soudain, alors que j'arrive à Bourg palette, j'entend un bruissement et je regarde dans sa direction. J'aperçois un homme, grand, les épaules carrées, portant une longue blouse blanche, et une mèche pointant dans le ciel. Mon grand père! Il est venu me chercher, c'est sûr!

Je me précipite vers lui, galopant sur 4 pattes(ouais, les pikachu sont incapables de courir en bipédie) en criant: "Pépé, Pépé, c'est moi, Pépé!".

Le visage de mon grand père s'éclaire soudain: il m'a reconnu.
Sauf que, dans un mouvement tellement rapide que j'ai du mal à le percevoir, il sort de sa poche une pokéball et me la lance.
Surpris, je suis incapable de me protéger.

Et la pokéball me capture.



Dernière édition par white shewolf le Jeu 5 Déc 2013 - 20:02, édité 2 fois
Icebernick

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Masculin Exp : 711
Date de rencontre : 30/04/2013
Glace Feu

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Mar 3 Déc 2013 - 14:30

C'est vraiment très original ce que tu as fais !
Nemesis.

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

http://psycho-patte.deviantart.com/


Féminin Nature : Jovial
Exp : 481
Date de rencontre : 20/11/2013
Niveau : 24
Feu Spectre
Habitat : Dans ma cave

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Mar 3 Déc 2013 - 15:10

J'adooooore ! Le concept est génial ! 8D

Et je suis fan de ton explication sur la coiffure du prof Chen. XD

Vivement la suite !

_________________


La quête de la réalité:
 
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Mar 3 Déc 2013 - 15:55

merci!

ça m'étonne franchement que personne n'y ai pensé avant moi, raconter l'aventure vue par les pokémon. en même temps c'est délicat, si on le perd le pokémon narrateur(vous inquiétez pas, même si pikachu meurt, l'histoire ne sera pas finie pour autant, je m'y attend à cause de la faible défense de pikachu, mais j'ai trouvé une parade).
en plus je trouve cela plutôt drôle, on peut inventer plein de choses, plus que si on se place du côté du dresseur...

sur ce, je m'y remet ^^
Nemesis.

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

http://psycho-patte.deviantart.com/


Féminin Nature : Jovial
Exp : 481
Date de rencontre : 20/11/2013
Niveau : 24
Feu Spectre
Habitat : Dans ma cave

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Mar 3 Déc 2013 - 16:27

Bah perso j'ai trouvé recemment un Nuzlocke sur DA sous format BD où l'héroïne est un evoli. Mais ça reste le personnage principal seul sa forme change.
Alors que là tu te mets dans la peau du Pikachu qui est secondaire au final, c'est encore plus poussé et c'est mega cool. ^^

_________________


La quête de la réalité:
 
Slyaquali

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Malin
Exp : 2231
Date de rencontre : 23/02/2013
Niveau : 16
Eau Fée
Habitat : Loin de toi ~
Pokédex : Je suis marre

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Mar 3 Déc 2013 - 21:16

Alalalah, j'avais oublié à tel point tu étais une écrivaine géniale... ♥

_________________

Ni vue, ni connue  

Magnifique avatar par El Grande Maestro Phiphi ~:
 
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Mer 4 Déc 2013 - 15:44

nouvelle partie! bonne lecture!(et désolée pour la longueur du chapitre, je reprend mes mauvaises habitudes sweatdrop  )

Chapitre 2

La poké ball, c'est vraiment pas confortable. Déjà quand elle t'attrape, elle te diminue pour que tu sois à la bonne taille pour tenir dedans. Ça fait très bizarre de se sentir rapetisser(déjà que je ne suis pas grand...). Ensuite, tu arrives dans une pièce circulaire, avec un plancher et un coussin... Et tu attends. Pas d'eau, pas de nourriture, pas de jeux, rien, tu poireautes. L'intérieur de la poké ball, là où je suis donc, est en fait une autre sphère plus petite, flottant dans un liquide, afin que là où je me situe soit toujours à l'horizontal et s'adapte aux mouvements de la ball. Et je sais pas ce qu'il fiche, pépé, mais qu'est-ce que cette flotte peut bouger! Si je ne savais pas qu'il détestait le sport, je pourrais dire qu'il est en train de courir un sprint. Par contre, malgré le fait que le plancher soit toujours droit, on ressent quand même les mouvements du porteur. Et je suis malade dans les transports: voir toute cette flotte s'agiter autour de moi semble agiter le peu que contient mon estomac. Si j'avais mangé plus qu'une misérable baie sur la route, j'aurais certainement déjà tout rendu...

Non pas qu'il y ait beaucoup de moyens de transports à Kanto: en réalité, les kantonnais utilisent très peu de véhicules, préférant de loin écrabouiller leurs pokémon en se promenant dessus ou les épuiser en volant. De toute façon, il n'y a même pas de routes dans les villes, alors les voitures devraient rouler dans la boue, ce qui n'est guère pratique. Surtout que les villes sont très petites. Les seules villes qui autorisent les véhicules à moteur sont Céladopole et Safrania, la capitale, parce que ce sont les plus grandes ville de Kanto, et parce qu'elle sont suffisamment riches pour posséder leurs propres routes. Sauf que depuis le protocole d'écologie de Parmanie, autre grande ville kantonnaise, tous les véhicules polluants sont interdits, car ils produisent de véritables nuages de pollution rendant malades les dresseurs qui se déplaçent en volant et la faune en règle général. Donc Céladopoles et Safrania possèdent des routes, mais les véhicules n'ont pas le droit de rouler à Kanto, donc elles ont aménagé ces routes pour rien. Enfin, elles ont les moyens aussi, alors ce n'est pas si grave. Céladopole vit grâce au casino, donc en ruinant les gens ayant le démon du jeu, tandis que Safrania... Ouais, allez savoir ce qu'ils fabriquent pour gagner autant de fric.

Enfin, le mouvement de l'eau se calme. Mais pas mon estomac qui continue de protester. De la poké ball, j'arrive à percevoir la lumière à travers la paroi supérieure rouge, mais pas suffisamment pour voir ce qu'il se passe autour de moi. Je tend donc l'oreille, et constate avec satisfaction que j'arrive à entendre des voix.
- Ah! Bonjour, Nat! Je ne t'attendais pas si tôt!

Mon grand père. Qui, je crois, pose la ball sur quelque chose, une table ou un truc comme ça. En tout cas, il y a un choc, après quoi l'eau autour de ma sphère se calme. Je regarde de plus près le mécanisme, et constate un film autour de ma sphère, semblable aux anneaux de Saturne, mais touchant la sphère, ce qui doit certainement empêcher que le liquide s'échappe lorsque la ball s'ouvre. Ingénieux, je n'y aurais jamais pensé. Non, en fait, je ne me suis jamais posé la question. Mais je comprend à présent pourquoi Samson rechignait à entrer dans sa ball, et combien il semblait content d'en sortir. Si j'avais su, je l'aurais toujours gardé avec moi. Le pire, c'est que c'est certainement l'invention de la poké ball et de son fameux rayon rétrécissant(à la manière du film où le père rétrécit ses gosses à la taille d'insectes) qui a engendré toute cette mode du dresseur pokémon: sinon, comment voulez-vous vous balader dans les commerces avec un ronflex, un tortank et un pokémon immobile comme crustabri? Il est plus facile de se balader avec six balles bicolores accrochées à sa ceinture. Et je dis bien six, car c'est une loi: un dresseur ne peut se promener avec plus de 6 pokémon à sa ceinture. Ça, c'est certainement pour faire fonctionner le réseau de Boîtes. Qui a inventé ce truc déjà? Je sais plus, je l'appellerai ???. Le truc des Boîtes, c'est un réseau de stockage pokémon. Un réseau, parce qu'on peut s'y connecter de n'importe quel centre pokémon(pour le moment, peut être que plus tard on pourra faire cela de chez soi). Le dresseur se connecte sur son compte à l'aide de son code de carte dresseur(le numéro situé sur la carte dresseur, que chaque dresseur se doit de posséder à chaque moment, c'est comme une carte d'identité, tout en étant un permis: un enfant de moins de 13 ans ne peut donc en avoir; de même que ceux qui n'ont plus de points dessus suite à des fautes; c'est un système hyper surveillé) et de son mot de passe, puis il place la ball dans une sorte de berceau, le pokémon qui est dedans est analysé, ses stats s'affichent, ainsi que le numéro du dresseur et pouf! La ball disparaît dans un gros tuyau vers le Lieu de Stockage pokémon, dont la localisation est tenue secrète pour des raisons de sécurité. Sûr que plus tard, le pokémon qui sera dedans sera carrément dématérialisé pour être refabriqué ailleurs, mais ça se sera quand on inventera la téléportation.

Je continue de tendre l'oreille. L'autre crétin parle tellement bas que je n'arrive même pas à l'entendre, même avec ma nouvelle audition sur développée. Mais j'entend mon grand père qui reprend:
- Je sais que tu as été très choqué par la mort de ton cousin...
Ah, donc, c'est bien cela, je suis bien mort.
- Il n'est peut être pas mort! S'exclame alors mon stupide cousin. On a juste retrouvé ses vêtements et du sang! Il a peut être juste disparu! Il a peut être été enlevé!
Quelle innocence... Mais quel idiot quand même. Quoique, finalement, pour une fois il n'a pas tort, vu que je suis posé sur la table, l'oreille collée contre la paroi de ma sphère pour espionner sa conversation avec mon grand père. Ainsi donc, on n'a retrouvé que mes vêtements, et une importante quantité de sang. Je me suis donc bien transformé en pikachu, pas réincarné. Et pour la perte de sang, cela aurait mortel si j'étais resté humain, or un pikachu contient certainement beaucoup moins de sang qu'un humain, c'est certainement cela qui m'a permis de rester en vie.

Mais j'entend mon grand père soupirer:
- Nat, les légistes affirment qu'il est impossible qu'il ait survécu en ayant perdu autant de sang. Il faut que tu te rendes à l'évidence et que tu fasses ton deuil, toi aussi. Ah! Voilà ton cousin!

J'entend une porte claquer.
- Salut pépé!
Oui, c'est bien Joey, je reconnais sa voix sans problème.
- Alors, le minable, qu'est-ce que tu nous raconte encore? Une autre théorie selon laquelle notre cousin serait pas mort? T'es vraiment trop con. Et on voit que t'as pas vu la tête de celui qui l'a tué: il avait une tronche de tueur, de vrai tueur! Mais je ne pensais pas qu'il le violerait avant de le tuer...
- Joey! S'exclama mon grand père, fais attention à ce que tu dis!
- Quoi? Ça ne t'es pas venu à l'esprit? On a retrouvé ses vêtements, mais pas son corps! Ça veut dire qu'on l'a déshabillé! Et qu'est-ce qu'une gros malade sadique fait avec un jeune homme déshabillé d'après toi?
- Tais-toi, Joey, arrête de raconter des bêtises devant ton cousin!
- J'y peux rien si c'est une mauviette. Et je te ferais remarquer que c'est moi qui ai découvert ce qui restait d'Ethan, et que ça aurait pu m'arriver aussi! Nat lui n'était pas là que je sache!
- Tu aurais grandement besoin de voir un psy, Joey, je vais en parler à ta mère. Ça a dû être traumatisant pour toi...
- Je vais très bien, pépé! Allez, dis-nous pourquoi tu nous as fait venir aux aurores...
- Joey, fait remarquer Nat, il est 11h du matin...
- Eh! Mais je te t'ai pas sonné toi! Et pis... Ho! Une pokéball, je la veux!

Ouais, je veux être avec mon cousin! Eh mais, pourquoi la ball ne bouge pas?
- Joey, je comptais donner ce pokémon à Nat, lui reproche mon grand père.
- Mais il est super ce pokémon, je le veux! T'en as plein, tu pourras certainement lui en trouver un autre! Allez pépé, s'il te plaît!
Mon grand père soupire, puis semble abandonner.
- C'est pas grave, Nat. Je comptais donner ce pokémon à Joey, mais puisqu'il n'en veut pas... Je viens juste de le capturer, alors il est certainement encore un peu sauvage. C'est très drôle, parce que je l'ai capturé bien loin de là où ceux de son espèce vivent d'habitude, mais je te le donne quand même.

Ma ball s'est alors mise à bouger en tout sens. Nooooon! Je ne veux pas avoir Nat comme dresseur! Joey, aide-moi!
Après une petite série de chocs, la ball s'immobilise.
- Heu, qu'est-ce que je dois faire pour qu'il sorte? Demande alors Nat.
Ouah, on n'est pas sorti de l'auberge...
Après quelques explication, mon cousin lance la ball en la faisant tournoyer. Cela active alors un mécanisme: la sphère interne s'immobilise, le film autour d'elle se bloque à mi-hauteur, certainement à la jointure entre les deux moitiés. Et la ball s'ouvre, tandis que le rayon qui avait diminué ma taille me fait grandir et récupérer ma taille normale. Enfin, ma taille normale de pikachu, c'est à dire environ 40cm.

Je fais alors face à mon dresseur, qui n'est autre que mon propre cousin. Je constate qu'il n'a toujours pas appris à se coiffer: ses cheveux châtains sont comme toujours dressés en mèches folles.
Les yeux gris de ce dernier s'illuminent tandis que je fais grise mine.
- Ho! Un pikachu! Je croyais qu'il n'y en avait plus à cause du braconnage excessif?
- Et bien non, tu vois que j'en ai trouvé un! Juste à la sortie du village en plus!
Nat essaye de me prendre, mais je recule: j'aime pas les câlins, va voir ailleurs si j'y suis! J'en profite au passage pour galoper vers Joey qui me regarde en se marrant:
- Un pikachu, Nat, la honte! Regarde le bon pokémon que j'ai moi!
Il nous montre d'un signe de tête un évoli touffu aux longues oreilles, en train de se lécher consciencieusement les pattes. Ouah, la classe, un évoli! C'est super rare, et il a la particularité de pouvoir évoluer en différentes formes... Ça doit être génial d'avoir un évoli. Même si la remarque de Joey me blesse au plus profond de moi-même.

Je laisse Nat s'approcher de moi, mais, cette fois, il n'essaye pas de m'attraper. Youpie, je n'aurais pas besoin de le mordre pour m'en échapper.
- Alors Nat, tu veux donner un surnom à ton pikachu? Demande mon grand père.
- Oui! Mais je ne sais pas comment l'appeller... Il est jaune, peut être Canari ou Citron...
- Pourquoi pas poussin pendant que tu y es? Se moque Joey.
Non mais ho! Ça va pas la tête? Canari? J'ai l'air de ressembler à un piaf??  Eh, tête de noeud, je suis Ethan, ton cousin disparu! Mais tu vas me regarder oui? Pourquoi est-ce que tu ne me comprends pas?
- C'est marrant, qu'est-ce qu'il est bavard, dit alors Nat.
- Oui, il jacassait déjà ainsi quand je l'ai vu, répond mon grand père. En fait, il s'est rué vers moi en causant, j'ai cru qu'il était content de me voir! mais je crois qu'en fait il a quelque chose qui ne va pas. je devrais peut être étudier cela de plus près, il pourrait être malade...
Ho non. Je viens de comprendre.

Ils ne me comprennent pas. Je parle pokémon. En faisant plus attention, je m'aperçois que mes appels aux secours se transforment en des "pikapi pika" stridents. Des cris que les humains ne peuvent pas comprendre. Mais moi, comme j'ai été humain, je les comprend. Voilà pourquoi mon grand père n'a pas eu l'air d'assimiler ce que je lui disais et qu'il m'a attrapé direct. Il ne saisissait pas. Il faut pourtant que je communique, que je leur fasse comprendre que je suis Ethan!

Alors que je réfléchis, il m'attrape; je gigote et il me tient plus solidement. Non, je ne veux veux pas être une bête de laboratoire, je ne veux pas rester coincé dans une cage toute la journée sauf pour subir des expériences douteuses! Je veux être libre, même si pour cela je dois jouer au toutou avec mon stupide cousin!
Je continue de gigoter en tout sens, essaye même de le mordre, mes joues commencent à me faire mal.
- Allons bon, fait-il, tu as l'air d'avoir mauvais caractère.
Mais tu vas pas enfermer ton petit fils dans une cage tout de même! Réfléchis un peu le vieux! Et lâche moi! LACHE MOI!

En fait, c'est moi qui me lâche. Oui, qui me lâche vraiment. Sans savoir comment, je libère toute l'électricité contenue dans mes joues qui me picotaient de plus en plus, jusqu'à m'en faire hurler de douleur.

L'énergie épuisée, je tombe au sol. Mon grand père aussi, les cheveux fumant étrangement, une odeur de cramé flottant dans l'air. Ho non...

J'ai tué mon grand père.


Dernière édition par white shewolf le Jeu 5 Déc 2013 - 23:32, édité 2 fois
Neowstix



Elite 4
Elite 4


Masculin Nature : Relax
Exp : 2037
Date de rencontre : 25/05/2013
Niveau : 19
Psy Ténèbres
Habitat : Trying to pursue my true self.

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Jeu 5 Déc 2013 - 17:53

T'es tellement tordue que ça en devient génial <3

_________________

.
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Jeu 5 Déc 2013 - 20:08

ouf enfin un commentaire, je commençais à désespérer...

tordue? mais en quoi? c'est un peu vague ce que tu me dis là ^^(même si j'aime bien la fin de ta phrase Smile )
Slyaquali

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Malin
Exp : 2231
Date de rencontre : 23/02/2013
Niveau : 16
Eau Fée
Habitat : Loin de toi ~
Pokédex : Je suis marre

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Jeu 5 Déc 2013 - 20:53

Ok, tout le monde crève, ici xD Moi aussi, j'adore!

_________________

Ni vue, ni connue  

Magnifique avatar par El Grande Maestro Phiphi ~:
 
Icebernick

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Masculin Exp : 711
Date de rencontre : 30/04/2013
Glace Feu

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Jeu 5 Déc 2013 - 21:16

Haha, j'adore ton histoire xD
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Jeu 5 Déc 2013 - 23:38

merci! je suis très contente que cela vous plaise!

cependant, je suis désolée les gens, mais à cause d'un petit soucis scénaristique, j'ai décidé de modifier un peu la fin du chapitre 2(exit le pikachu qui écrit au pc, c'est vraiment un truc qui m'ennuie). mais chen crame quand même, rassurez vous ^^.

et voici le chapitre 3, le passage obligé du combat contre le rival, plutôt court.

Chapitre 3

Mon grand père est toujours immobile, allongé sur le dos sur le sol dallé du laboratoire.
Ce n'était pas volontaire! Je n'ai rien pu faire! Je ne sais même pas comment j'ai fait! Par pitié, faites que mon grand père ne soit pas mort, je ne veux pas être un meutrier, en plus d'être coincé dans la peau d'un pokémon!

Mais non, il bouge un peu les main, puis s'asseoit en soufflant. Ouf, il est vivant!
- Quelle décharge! Fait-il. On ne croirait pas, à le voir comme ça, qu'il est aussi fort! Heureusement qu'il est jeune, son attaque éclair ne peut pas tuer un homme, mais quand il sera plus fort, il pourrait être redoutable! Tu devrais le garder avec toi, il sera plus heureux que dans mon labo... Et au fait, comment décides-tu de l'appeler?

Nat me regarde, l'air pensif.
- Ethan. Décide t-il enfin. Je vais l'appeller Ethan.
- Comme ton cousin? S'étonne mon grand père en se relevant. Tu ne crois pas que...
- Non, je suis sûr, je l'appellerai Ethan. Comme ça, j'aurais l'impression de l'avoir toujours à mes côtés, et qu'il me protégera, comme Ethan le faisait.
Mon grand père accepte.

Joey a regardé la scène avec intérêt. Soudain, il lance:
- Eh, Nat, et si on regardait lequel de nos pokémon est le plus fort?
- Pourquoi faire? Ils sont encore tout fragiles...
- J'm'en fiche, viens te battre, minable!

Il envoie son évoli, tandis que je me place devant Nat. Ho non. Ça m'inspire pas, les combats. Le regard du évoli me glace le sang, tant il parait aggressif. Il doit connaitre des attaques comme charge ou mimi queue... Mais moi, qu'est ce que je sais faire en fait? À part envoyer des décharges que je ne maîtrise aucunement, rien. Je ne sais rien faire... En plus, j'avais déjà dit à Joey que le jour où Nat recevrait un pokémon, il faudrait l'éliminer pour lui prouver qu'il n'est rien qu'un gosse minable. Dans les faits, c'est pas si grave, c'est de Nat dont on parle. Le soucis, c'est que le pokémon à abattre, c'est moi.

Suivant l'ordre crié par son dresseur, le évoli se rue vers moi. Une attaque charge. J'esquive le coup en faisant une roulade, mais le évoli a deviné mon mouvement: il pivote sur sa patte antérieure gauche et se rue de nouveau sur moi. Je ne m'y attend pas et me prend le coup de plein fouet. Argh. Ça fait mal. Aussi bien le coup en lui même que l'atterrissage, parce que je retombe sans douceur sur le sol glacé du labo. Je me relève et secoue la tête pour retrouver mes esprits. Mon adversaire en profite pour réitérer son attaque. Toujours sonné, je me la prend prend de nouveau.

Je vais mourir. C'est évident. Joey m'a regardé des millions de fois combattre avec Samson, il connaît son boulot. Tandis que Nat... Et bien Nat, il ne sait même pas faire sortir un pokémon de sa pokéball, et sait encore moins dresser un pokémon ou combattre avec. Voilà.

Il ne me reste plus beaucoup d'énergie. Je suis essoufflé, fatigué, et je n'ai même pas porté une seule attaque. Ça craint. Je regarde Nat, dans l'espoir qu'il puisse me donner quelque chose, une potion ou un je-ne-sais-quoi qui pourrait me soigner, mais il ne fait rien, se contentant de me regarder en silence. Ok. Va falloir que je me débrouille seul alors. Je savais qu'il était nul, mais pas à ce point-là quand même...

Je sens alors de nouveau mes joues me picoter. Mais le picotement est faible, comme si j'avais épuisé toutes mes réserves tout à l'heure. En tout cas, ça ne serait certainement pas suffisant pour électrocuter mon adversaire, qui se prépare déjà à attaquer de nouveau, bien planté sur ses pattes courtes, la tête baissée.

- Nat, fait alors mon grand père, tu n'as jamais combattu auparavant, je me trompe?
Nat a dû secouer la tête, parce que mon grand père reprend:
- Ton pikachu ne peut pas combattre seul, tu dois lui indiquer les attaques qu'il doit faire pour le mener à la victoire! Tu peux lui ordonner de faire une attaque éclair par exemple...
Nat acquiesce, puis m'ordonne d'effectuer une attaque éclair. Ah bah tout de même, faut pas être pressé. Alors que le évoli est tout proche, j'essaye de rassembler mon énergie, puis de la libérer comme tout à l'heure.

Mais j'échoue. Pourquoi? Pourquoi est-ce que je n'arrive pas à attaquer? J'esquive de justesse mon adversaire, et, cette fois, me prépare à ce qu'il réitère sa charge: je m'enfuis le plus loin possible de lui. Ouais, je m'enfuis. C'est horrible. Je m'enfuis comme un lâche! Mais que faire d'autre?

Quelque chose attire alors mon attention juste à côté de moi.

Le évoli, après avoir raté son attaque, se prépare de nouveau à une nouvelle charge. C'est risqué, mais c'est ma seule chance de m'en sortir. Le prochain coup risque d'être décisif. Je ne peux plus me permettre d'être touché.

Il s'élance vers moi, galopant avec toute la force de ses pattes courtes et trapues, les oreilles en arrière comme pour gagner encore de la vitesse. Il est tout proche.

- Eclair! Lance une nouvelle fois Nat.
J'entre alors volontairement mes pattes antérieures dans la prise électrique. Je sens l'électricité déferler en moi. Le picotement est horrible: j'ai carrément l'impression d'avoir des centaines d'aiguilles à tricoter plantées dans les joues.

Je ne vais jamais tenir. Le courant est trop puissant. Je vais cramer sur place, ou bien exploser ou bien...

Je hurle.

Et un formidable éclair jaillit alors de mes joues écarlates, pour aller frapper de plein fouet le évoli qui ne s'y attendait pas; celui-ci fait un vol plané avant d'atterrir à plat ventre sur le sol, complètement sonné, aux pieds de son dresseur ébahi.  

- Ah bah mince, fait-il alors. J'ai pas choisi le bon pokémon.
Eh non, mon gars, pour une fois, fallait pas être aussi pressé, on aurait alors fait une équipe du tonnerre. Sauf qu'à présent, je suis lié à Nat. Et ce, jusqu'à ce qu'il me libère. Ou que je meurt. Pour de vrai, cette fois.
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Sam 14 Déc 2013 - 15:22

nouveau chapitre(assez long d'ailleurs, allez au petit coin, préparez vous une boisson chaude et installez vous confortablement avant de commencer votre lecture lol)! ça fait un moment que je n'ai pas posté, mais j'ai beaucoup de boulot ces temps ci(et y'avait un passage dans ce chapitre qui me chagrinait, et reprendre un texte, ça prend du temps). bonne lecture(en espérant quelques commentaires, car la dernière fois c'était pas ça hein ^^). même dans le jeu je n'ai pas beaucoup avancé, je viens de finir le mont sélénite. j'avancerai certainement plus pendant les vacances.

Chapitre 4

"Le pokémon est lié à son dresseur dès le moment où celui-ci le capture. La capture représente donc un moment clé de la relation entre le pokémon et le dresseur. Le dresseur a la volonté de l'attraper, tandis que le pokémon en restant dans la pokéball accepte, après avoir vu les capacités du dresseur, à faire un bout de route avec lui. Certains pokémon, très farouches, peuvent ressortir maintes et maintes fois avant de finalement rester dans une pokéball, tandis que d'autres, très confiants de natures, vont être attrapés très facilement. La capture dépend également de la force du pokémon attrapé: un pokémon en pleine forme refusera presque à chaque fois d'être capturé, à moins d'être pris par surprise."

Ouais. Mon cousin a vraiment de drôles de lectures. Mais comment peut-il être aussi nul en ayant autant de bouquins sur les pokémon dans sa bibliothèque? Regardez ça: "L'évolution chez les pokémon", "guide stratégique du combat pokémon", "100 conseils pour être un bon dresseur de pokémon", et j'en passe... Peut être ne les a t-il pas lu en vérité...

Après le combat contre Joey, mon grand père a félicité ses petits fils du beau combat qu'ils avaient fait, puis Joey, passablement vexé par sa défaite(il l'aurait été beaucoup moins s'il avait su contre qui il avait perdu, parce que c'est pas Nat qui a combattu, hein, mais moi!) est parti. Nat a alors voulu m'enfermer de nouveau dans la pokéball, mais j'ai tellement râlé que mon grand père, craignant certainement une nouvelle décharge électrique(ce qui ne risquait pas d'arriver, vu comme j'était fatigué, mais cela, il ne le savait pas, et je m'en gardais bien de le lui montrer), proposa à mon cousin de me laisser dehors pour me faire plaisir. J'ai accueilli la nouvelle avec joie, Nat n'a émit aucune objection, après quoi nous sommes sortis du laboratoire, Nat marchant à petits pas prudents, moi trottinant à sa suite. Nous sommes allés chez lui, où il m'a montré à sa mère, qui a répondu:
- Ho, bravo mon chéri, il est trop mignon!
C'est parce que ton fils est un laideron que tu me trouves si mignon? Elle a alors voulu me prendre dans ses bras. J'allais accepter(difficile de résister à de tels airbags, hein, je me suis toujours demandé comment c'était, la soeur de Joey n'a jamais accepté de se laisser toucher...)mais cet imbécile de Nat le lui a fortement déconseillé en avouant que j'avais électrocuté le vieux chnoque... Je lui ai fait les gros yeux, qui voulaient dire: "mais de quoi je me mêle? Va jouer dans ton bac à sable!", mais je crois qu'il a cru que j'allais attaquer de nouveau, alors il m'a attrapé précipitamment. Du coup, je l'ai mordu, pour le punir. Alors il a soupiré, m'a demandé de le suivre dans sa chambre. J'ai regardé la paire d'obus avec tristesse, mais ceux-ci étaient inaccessibles, alors je l'ai suivi dans l'escalier. Puis il a annoncé qu'il allait prendre une douche. Mais qu'est-ce que j'en ai à faire de sa vie, franchement?

Depuis, je poireaute dans sa chambre, fouillant dans la pièce à la recherche de nourriture, parce que j'ai la dalle. Surtout que ça sent drôlement bon en bas, en plus, sa mère doit nous concocter un bon petit plat. Ah! Un paquet de bonbons! La chance, ce sont mes préférés en plus, l'a du goût l'autre crétin! Aussitôt, ma main fouille le paquet qui craque douloureusement à mes oreilles, et j'en retire une friandise. J'enlève l'emballage, le jette par terre(je suis pas femme de ménage, non mais!), le mets dans ma bouche... Et le recrache aussitôt, complètement dégoûté. Il n'y a pas que mon ouïe et mon odorat qui ont été modifiés par ma subite transformation: mon goût aussi. C'est tellement déroutant de voir que tout a changé! Trop de choses m'assaillent en même temps: l'odeur de cuisine du rez-de-chaussée, celle du bois des plinthes pleintes en vert, celle les draps qui auraient peut être besoin d'être changés, celle des livres alignés sur les étagères... Un mélange d'une multitude d'odeurs. C'est presque à en devenir fou. Les bruits aussi, qui forment une étrange et assourdissante cacophonie. Dans la chambre tous les bruits semblent résonner, c'est encore plus pénible. Pas étonnant que les pokémon deviennent dingues, s'ils entendent ou sentent autant de choses...

Enfin, Nat sort de sa douche. Dès qu'il ouvre la porte de la salle de bain, un nuage de vapeur d'eau s'échappe de la pièce. Dès son entrée dans la pièce, il remarque mon état et le bonbon par terre. Il le ramasse, puis le jette dans la poubelle.
- Mais enfin, Ethan, les pikachus ne mangent pas de bonbons!
Je le regarde méchamment. J'avais remarqué, pas la peine de me faire la leçon. Je le vois marquer une pause. C'est marrant, parce que de l'extérieur, on dirait qu'il bug, comme un ordinateur. À l'intérieur de lui-même, les petites cellules grises doivent s'activer à toute vitesse, mais de l'extérieur on dirait vraiment un ordinateur qui plante. C'est pathétique d'avoir l'air aussi idiot, franchement...
- ça me perturbe de t'appeler ainsi, dit-il enfin. C'était le nom de mon cousin, qui a disparu récemment.
Je sais, pas la peine de me le dire, je suis au courant. Et je n'ai pas disparu, puisque je suis juste devant ton nez.
- On n'arrête pas de me dire qu'il est mort, et que je devrais faire mon deuil, continue t-il. Mais j'y arrive pas.
Me fais pas croire que tu tenais à moi, j'ai toujours tout fait pour que ce ne soit pas le cas, parce que t'es qu'un boulet. Pas comme Joey.
- Il n'avait pas l'air de beaucoup m'aimer, mais il n'étais pas méchant avec moi.
Pardon? Eh, tête d'idiot, je te balançais des cailloux dans la tronches pour que tu te casses loin de moi! Alors viens pas me raconter comme quoi je n'étais pas méchant!
Mais mon cousin reprend, incapable de se rendre compte de mon dialogue intérieur:
- Il n'aimait pas trop que je traîne dans ses pattes, mais je n'oublierai jamais qu'il m'a sauvé une fois, quand j'étais jeune...
Ho, non, me dites pas qu'il se souvient encore de cette fichue histoire?

Nat a toujours été petit, à l'apparence fragile, et gentil. Alors il est presque normal qu'il soit le souffre-douleur de ses petits camarades. Mais il tenait bon, le petiot. On lui piquait sa trousse à l'école de dresseur, celle qui se trouve à Jadielle, on lui piquait ses chaussures, on lui balançait des boulettes de papier... Le truc normal quoi. Mais un jour ça a vraiment dégénéré. Un des gosses de l'école avait ramené une pokéball, et, pour se marrer, l'a donné à Nat qui ne savait pas quoi en faire. Tout le monde s'est moqué de lui. Il était incapable de faire sortir un pokémon d'une pokéball! C'était hilarant! En tout cas, c'était drôle, jusqu'à ce que je remarque que la pokéball avait des yeux. Ce n'était pas une pokéball en réalité. C'était un voltorbe. Et furieux en plus. Je me suis précipité vers Nat, lui ai arraché le pokémon des mains et l'ai jeté par la fenêtre. À peine deux secondes plus tard, on a entendu une explosion. Aussitôt, la maîtresse est arrivée et nous a demandé ce qu'il s'était passé. Le gosse, celui qui a ramené le voltorbe, n'a eu d'autre choix que d'avouer son fait, et a été sévèrement puni. Il savait que ce n'était pas une pokéball, et il voulait juste faire peur à Nat en lui montrant une pokéball avec des yeux... Par contre, il ignorait que les voltorbes avaient la fâcheuse manie d'exploser lorsqu'ils étaient mécontents. Mais j'ignorais que Nat se souvenait que je lui avais sauvé la vie. Ça avait été un réflexe, parce que j'avais pas non plus envie d'exploser quoi...

Nat reprend:
- Joey est vraiment méchant par contre. Surtout qu'Ethan n'est plus là. Il se prend pour le chef, pour l'aîné, et me traite comme un moins que rien. J'aimerais tellement lui prouver que je suis quelqu'un, moi aussi, et pas seulement un punching ball! Je suis ravi que grand père m'ait donné un pokémon, parce que je ne supporte plus cette vie avec lui qui habite de l'autre côté de la rue! Oui, parce que je ne pense pas que tu le sais, mais je n'ai pas vraiment l'âge requis pour avoir un pokémon...
Oui, je me disais aussi, tu es plus jeune que Joey, et lui vient de les avoir ses 13 ans...
- Grand père est quelqu'un d'important, il a réussi à m'obtenir des papiers plutôt facilement. Tiens, regarde.
Il fouille dans sa poche et en retire une carte plastifiée. Une carte dresseur comportant sa photo, son nom et son prénom, sa date de naissance, avec, au dos, 8 petites cases blanches suivies d'une plus grande. Ces cases correspondent au nombre de badges de champions obtenus. Lorsqu'un dresseur vainc un champion, ce dernière tamponne la carte. C'est un indicateur de niveau. Quant à la grande case, elle correspond à la ligue pokémon. Autant dire que si on rencontre un dresseur détenant une carte entièrement tamponnée, mieux vaut prendre ses jambes à son cou, parce qu'il est certainement redoutable!

Nat range sa carte dans la poche intérieure de sa veste, puis on entend la voix de sa mère résonner dans la pièce. Enfin, moi je l'entend ainsi, mais les humains n'ont pas l'ouïe aussi fine, alors je suis le seul à me boucher les oreilles.
On descend donc et nous nous mettons à table. Je saute sur une chaise puis sur la table et me retrouve à gambader sur le meuble en bois verni tout en reniflant l'odeur des plats avec contentement.
- Holà, fait la mère en me prenant, pas de pokémon sur la table, toi tu manges par terre!
Elle me pose alors devant une gamelle remplie d'une espèce de bouillie brunâtre. Et qui ne sent pas très bon en plus.
- Allons, petit pikachu, ne sois pas si difficile, c'est de la bonne nourriture pour pokémon que je viens d'acheter à Jadielle!
Ça, de la nourriture pour pokémon? Les pauvres. Je renifle la pâtée, trempe ma langue dedans... Et crache. C'est répugnant, impossible d'avaler ça. Pourtant, je reconnais la boîte de pâtée, je donnais la même à Samson, je devrais être capable d'en manger sans problème... Soit les pikachus sont des pokémon difficiles côté nourriture, soit j'ai conservé un certain côté humain pour ce qui est du goût... Mais alors, pourquoi suis-je incapable de manger le moindre bonbon?

Affamé, je retourne voir Nat qui me considère un instant.
- Je n'ai pas l'impression qu'Ethan aprécie la pâtée, maman, fait-il.
Sa mère fait une tête bizarre.
- Tu l'as appelé... Ethan?
Nat acquiesce tout en continuant de manger.
- Enfin, tu es sûr que... Fait sa mère en avalant une bouchée de légume qui me donne l'eau à la bouche.
- Oui. C'est moi qui décide, maman.
N'y tenant plus, je saute sur les genoux d'Etan et pique une boulette de viande dans son assiette. Ça, c'est savoureux au moins. Sa mère se lève, furieuse:
- NON mais! On ne pique pas dans les assiettes, petit chapardeur!
Mais Nat est plus compréhensif:
- Mais non maman, il te montre combien ta cuisine est bonne! Prends ça comme un compliment!
Sa mère se calme, mais continue de me surveiller du coin de l'oeil.

Le repas terminé(Nat a fini par partager son assiette avec moi, l'avait plutôt intérêt, sinon quoi je l'aurais grillé sur place), nous allons nous coucher. Je suis épuisé, surtout à cause du combat qui a dû me fatiguer énormément. Nat se met dans son lit, m'invite à grimper dessus, mais je l'ignore: pas question de partager mon pieu avec un mec! Par contre, j'irais bien voir si sa mère dort déjà... Ah, non, Nat a eu la mauvaise idée de fermer la porte. Impossible pour moi d'atteindre la poignée. Je soupire avant de chercher un petit coin où dormir. Je finis par trouver un coussin en forme de pokéball, me roule en boule et m'endort presque aussitôt.

Nous sommes réveillés le lendemain matin par des coups violents frappés à la porte d'entrée. Enfin, violents... Pour mes oreilles délicates. Parce que Nat, lui, continue à pioncer comme une souche. Même qu'il ronfle, ce que je n'aurais jamais cru de lui. J'entend alors sa mère ouvrir la porte de sa chambre à la volée. Ce n'est qu'à ce moment-là que mon dresseur ouvre les yeux, des yeux encore ensommeillés qui semblent se demander ce qui arrive. Mais moi, je sais. J'entend mon grand père discuter avec ma tante à propos d'une course. Hoooo, va falloir encore marcher. Si je n'avais pas si peur d'être malade dans la pokéball, j'accepterais d'entrer dedans, juste pour me reposer pendant que mon dresseur se piquerait les jambes dans les herbes hautes et coupantes, et tomberait dans les orties. Doué comme il est, c'est certainement ce qu'il arrivera.

Comme prévu, ma tante raconte à son fils la requête du vieux, après quoi Nat s'étire et me jette un coup d'oeil.
- Salut Ethan. Bien dormi?
Bof, j'ai sans cesse été réveillé par plein de bruits bizarres, je n'arrive pas à m'y faire. Je secoue une oreille pour faire bonne mesure. Après un rapide petit déjeuner, Nat sort de chez lui, avec moi trottinant sur ses talons. Il paraît en pleine forme, mon dresseur, humant l'air avec délice, et regardant la brume s'élever de l'herbe humide de rosée. Oui, c'est beau. On y va maintenant?

Nat se met soudain à courir, droit vers les herbes, dans lesquelles il s'enfonce sans hésiter. Pour un peureux, il m'a l'air bien courageux. Ou bien est-ce seulement parce qu'il peut enfin s'échapper de ce bled pourri où les jours s'écoulent tellement monotones qu'on croirait revivre la même journée. Moi aussi, quand j'ai déménagé de Bourg Palette, j'ai vécu ça. On est mieux à Jadielle, vraiment. Au moins, y'a un centre pokémon où défilent des dresseurs venant de toute la région. J'ai appris plein de choses d'eux, c'était très intéressant. Et pis y'a une boutique. Et l'arène, même si elle est si rarement ouverte que je ne connais même pas la tronche du champion. Sur la pancarte collée sur la porte vérouillée, y'a juste marqué: "en voyage". Du coup, presque personne ne va à la ligue, parce que le champion de jadielle est un fainéant. Je les vois les dresseurs furieux qui se retrouvent à piergeonner à Jadielle sans savoir quoi faire, attendant la venue d'un champion qui n'a que faire d'eux. Quelques dresseurs ont fini par faire appel à la ligue, car ce sont les représentant de la ligue, les 4 champions et le maître suprême, qui dirigent le pays et s'occupent de ces affaires. Ceux-là on dû appeler le champion, parce qu'à peine une semaine après, il était de retour; l'affiche avait été chiffonnée et balancée au loin par les dresseurs ravis de faire des pokémon du champion de la pâtée pour caninos... Je crois que le déchet a tué un chenipan: celui-ci a cru que c'était de la nourriture, a essayé de le manger, et s'est étouffé avec. C'était pas beau à voir: à part la couleur verte du chenipan, on était au début persuadé que c'était un abo ayant avalé un rattata, à cause de la grosseur au milieu du ventre. Pour s'amuser, on l'a écrabouillé, c'était très drôle, surtout quand il a explosé en faisant gicler un peu partout un liquide pestilentiel... T'aurais vu la tête de ma mère quand je suis rentré le soir...

Enfin bref, avec Nat, nous nous aventurons sur la route 1. Ça a un air de déjà vu pour moi. Je remarque au passage que le type de la boutique est toujours là, à essayer de refourguer désespérément ses potions périmées depuis 4 mois... Il en offre une à Nat, celui-ci le remercie et la met dans son sac. Dès la première pause pipi de mon dresseur, je fouille dans son sac et j'ouvre la bouteille et sens le liquide bleuâtre. Beurk, vraiment pas frais. Je la referme et la balance le plus loin possible. Au moins, si dans quelques années, on trouve des rattatas mutants, on saura pourquoi. Nat revient, reprend son petit sac à dos et nous repartons dans les herbes. C'est marrant, j'adore jouer à cache cache avec Nat: je suis si petit que les herbes me cachent entièrement lorsque je m'enfonce dedans, alors il panique comme un gosse perdu dès qu'il ne me voit plus. Ça m'amuse tellement que je finis par rester caché un long moment derrière une herbe, écoutant avec attention sa respiration saccadée trahissant et ses petits pas pressés son inquiétude. Ça a du bon, d'avoir une bonne ouïe finalement.

J'entend alors un truc étrange. Une sorte de sifflement strident. Ensuite du tissus qui se déchire, plusieurs fois. Assis sur le sol, je ressens même des vibrations, des chocs qui se répètent sur le sol, comme si quelqu'un courrait de façon désordonnée. Puis je perçois un ploc ploc irrégulier, comme des gouttes d'eau qui s'écrasent au sol.
Et mon nez flaire alors une odeur métallique, une odeur que je reconnais aussitôt.

Du sang.
Elfi

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Solo
Exp : 116
Date de rencontre : 19/10/2013
Niveau : 23
Eau Psy
Habitat : Dans une faille spatio-temporelle
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Sam 14 Déc 2013 - 16:23

Franchement, c'est excellent.
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Ven 20 Déc 2013 - 14:50

nouveau chapitre!
ah, au passage, je suis faible: j'ai décidé de modifier mes règles en remettant en place la règle anti-doublon, mais avec une particularité: la règle anti doublon s'applique non pas à un pokémon, mais à toute sa lignée(si j'ai attrapé un roucool, je ne peux pas attraper de roucoups) et est permanente, même si le pokémon meurt, je n'ai pas le droit d'en avoir un nouveau de cette lignée. je change cela parce que je n'ai vraiment pas envie de me retrouver avec une armée de rattata ou de roucool ou de nosféraptis. comme je n'en suis pas loin dans le jeu, cela ne change pas grand chose. oui, je suis faible, j'assume.

bon, au chapitre maintenant, bonne lecture!

Chapitre 5

Je sors aussitôt de ma cachette et cherche mon dresseur des yeux. Je le trouve rapidement, car, aussi petit me paraissait-il lorsque j'étais humain, il est aujourd'hui immense pour ma nouvelle taille. Je le vois se protéger les yeux de ses bras, tandis qu'une flèche semble le toucher. Non. Pas une flèche: un roucool sauvage, auquel il manque une plume à la queue. En m'approchant, je trouve ladite plume sous le pied de mon dresseur qui se protège toujours. Ok. Nat n'a pas fait attention et a failli marcher sur le roucool qui le lui fait payer.

Bon, j'attend un peu ou je me met tout de suite au boulot? Rhô, allez, je regarde un peu le spectacle. Le roucool va peut être se fatiguer tout seul, il se posera un instant et cling! Je l'électrocuterai. Alors je m'assois un moment. Nat ne s'en sort pas: il agite les bras dans tous les sens, essayant de se protéger, mais le roucool semble toujours savoir, à chaque instant, quel endroit n'est pas protégé, si bien qu'il fait mouche à chaque fois. Mais l'oiseau ne semble pas se fatiguer. Il doit être très coquet pour se fâcher ainsi pour une simple plume arrachée.

Bon, ok, ça m'énerve. À moi de jouer!

Je me mets alors à découvert; aussitôt, le regard agressif du roucool se tourne vers moi. Il regarde mon dresseur puis moi tour à tour, avant de décréter que je suis l'ennemi à abattre. Allez, vas-y stupide volaille, je t'attend, j'ai rechargé mes batteries ce matin, je vais te griller, et on te bouffera sur place avec des petits oignons!

Le roucool me fonce dessus à toute vitesse. Nat a à peine le temps de se remettre que l'ennemi est déjà sur moi.
- Ethan! Eclair!
Mais oui p'tit gars, je sais ce que j'ai à faire, pas la peine de me souffler les paroles!
J'essaye de canaliser mon énergie, la sens soudain enfler, et la libère...

Ho non, encore raté. Mais pourquoi? Pourquoi suis-je incapable d'attaquer convenablement? À la place, je me prend une tornade dans la tronche, et je dois m'accrocher avec toute la force de mes pattes pour rester sur le sol herbeux de la route. Allez, saleté d'électricité, viens un peu ici, sors de ce maudit corps et zigouille ce piaf! Mais viens ici bon sang, te barre pas!

Le roucool en profite pour m'envoyer du sable dans la figure, avant de me foncer dessus de nouveau. Alors je fais la première chose qui me vient à l'esprit.
Je lui montre ma queue.

Ça pour sûr, il est choqué, tellement qu'il s'arrête en plein vol, l'air de se demander ce que je fous là à agiter la queue comme un joyeux caninos. Ah ah, c'était un leurre!
- Eclaaaaaaaaaaair!
Cette fois, je le touche. De plein fouet, car il ne s'y attend pas, trop occupé à regarder ma queue dressée s'agiter de droite à gauche. Grillé en un coup, il tombe comme une pierre et choit aux pieds de mon dresseur.
- Tu en as mis, du temps, me reproche ce dernier en regardant ses blessures.
Je lui fais les gros yeux, mais il se contente d'essuyer le sang qui s'écoule de certaines de ses plaies. Ouais, ok, j'aurais peut être dû me manifester plus tôt. Mais la prochaine fois, il n'aura qu'à regarder où il met les pieds.

Après quelques autres combats, nous finissons par arriver enfin à Jadielle. Ça me fait bizarre de revoir ma ville, là où j'ai vécu pendant des années, et de la regarder sous cet angle nouveau. Mais nous ne tardons pas; nous passons en coup de vent au centre pokémon. J'espère que je vais être soigné par cette jolie infirmière dans sa mini jupe rose, oh oui, faites que je passe avec elle... Eh crotte. Leveinard, l'aide de l'infirmière, tout joyeux, se tourne vers nous. Nat m'attrape et me tend au pokémon soigneur. Je m'agite un peu en tendant les pattes vers l'infirmière qui s'occupe d'un férosinge empoisonné, mais le pokémon infirmier me donne un coup de stéthoscope sur la tête pour me calmer. Et hop, 10 neurones en moins, chouette, déjà que j'ai dû en perdre en changeant de forme...

C'est bizarre les soins au centre: on te fait entrer dans une ball spéciale, posée sur une table étrange dotée de socles, qu'on branche à une machine émettant des bip bip ininterrompus. Ça, c'est ce qu'on voit en tant que dresseur. En tant que pokémon, une fois que la ball t'a avalé, que t'as senti qu'on te posait sur le socle de la table et que celle-ci est branchée à la machine, on ressent plutôt des fourmillements dans tout le corps et une forte envie de dormir. Quelques instants plus tard, c'est comme si on avait fait une bonne nuit de sommeil: je suis frais et dispo. Et, quand je ferme les yeux, je ressens plus fortement l'électricité au fond de moi, ce maudit flux d'énergie qui ne vient qu'une fois de temps à autre: la plupart de mes combats, je les ai gagné en balançant des pierres sur mes adversaires. Pas sûr que ce soit très conventionnel, mais utiliser mon électricité est vraiment trop difficile. Il faut pourtant que je maîtrise ce pouvoir, sinon quoi notre avancée sera limitée par mes capacités. Enfin, notre... Mon avancée, car si Nat est mon soi-disant dresseur, c'est moi qui commande, et c'est lui qui est sous mes ordres! Je compte me servir de lui pour réaliser mon rêve: vaincre la ligue! Car, au final, qu'on soit humain ou pokémon, cela revient au même: si on gagne contre la ligue, on entre dans la Légende, au Panthéon des dresseurs et des pokémon! Même qu'on reçoit des médailles qui nous sert de pass pour certaines soirées...

Une fois que je suis soigné, on ressort du bâtiment au toit écarlate pour se rendre à la boutique, située juste derrière, comme nous l'a demandé le vieux trop fainéant pour faire ses courses lui-même. Mince quoi, y'a pas marqué fed-ex sur mon front, j'ai peut être des choses plus intéressantes à faire qu'aller chercher ce stupide colis. Surtout qu'il est gros, ce paquet, il ne tient même pas dans le sac de Nat qui finit par le prendre sous son bras. Pouvaient pas mettre des roulettes, pour que ce soit plus facile à transporter, non?

Nous retournons alors à Bourg Palette. Le trajet est plus rapide, car nous prenons des raccourcis. Nat ne les connais pas, je dois lui montrer où passer pour qu'il apprenne le truc. Ouais, on peut sauter les petits talus, mais on ne peut pas les escalader, ils sont beaucoup trop raides. En un instant, il a prit le coup de main, mon dresseur. Il est stupide et naïf, mais il apprend vite, ce qui me rassure quelque peu pour le reste de l'aventure. Parce que si je dois tout lui expliquer, ça va vite devenir gonflant.

Enfin, nous arrivons à Bourg Palette, après un petit combat contre un rat sauvage que j'arrive, une fois n'est pas coutume, à électrocuter. Lorsque nous passons la pancarte indiquant le nom du patelin, nous avons la surprise d'apercevoir notre grand père, qui semble ravi de nous voir.
- Tu m'as l'air doué pour entraîner les pokémon! Fait-il à Nat qui rougit un peu.
Ouais, vas-y profites-en, c'est pas tous les jours qu'on te fait des compliments.
- Tu me rappelles ton père, quand il avait ton âge. Tu lui ressembles tellement!
- J'ai pas envie d'en parler, réplique Nat mécontent.
Le vieux le regarde un instant, puis remarque le paquet et préfère changer de sujet.
- Ah! Tu m'as ramené mon colis, c'est très gentil! Ça n'a pas été trop difficile, je suppose?
Pour Nat, non, évidemment, il ne fiche rien, mais pour moi, c'était pas évident. Mais c'est gentil de demander...
- Non, non, fait Nat, j'en ai profité pour entraîner un peu Ethan, parce qu'il n'est pas très fort pour le moment.
C'est pas ma faute si cette stupide électricité ne vient à moi qu'une fois sur deux, crotte! Méfie-toi du jour où j'arriverai à la contrôler, tu seras le premier à griller si tu m'embêtes ou me manque de respect!
- Je m'en doute, fait Chen comme pour enfoncer le clou, allez, viens à mon labo, j'ai quelque chose pour toi.

Il nous emmène dans son immense bâtiment dont le premier étage est transformé en hôtel(bah oui, y'a pas de centre pokémon dans ce bled, faut bien que les voyageurs dorment quelques part), et nous avons la surprise de voir Joey qui nous attend, confortablement installé dans le fauteuil de travail de son grand père comme un roi sur son trône. Mais vu la tronche qu'il tire en nous apercevant, je crois qu'il devrait y aller, sur le trône...
- Pépé, j'en ai marre, d'attendre! Elle vient cette surprise?
Le gosse n'a pas tort: Joey a changé. Ou bien il agissait ainsi quand je n'étais pas avec lui, ce qui est possible aussi puisque je n'étais pas toujours là pour le baby-sitter...
- Mais oui, Joey, un peu de patience... Comment va ton pokémon au fait?
- Il pète le feu, regarde!
Il fait sortir son évoli de la pokéball. Oh là, c'est vrai qu'il a l'air dangereux. Et il est plus fort que moi, je le sens. Joey sait entraîner les pokémon, et il nous le prouve.

Notre grand père approuve; il semble ravi de nous avoir donné nos pokémon, cela se voit.
- Vous êtes bien mes petits-enfants, dit-il très fier. Moi aussi j'étais un dresseur de pokémon très fort. Mais avec le temps, je me suis rendu compte que ce n'était pas entraîner les pokémon qui me plaisait le plus, mais les étudier. C'est pour cela que j'ai relâché tous mes pokémon, à part quelques uns qui me tenaient vraiment à coeur, pour étudier. Pendant plus de 20 ans, je me suis attelé à la difficile tâche de créer une sorte d'encyclopédie regroupant tous les pokémon. J'ai réussi, mais l'encyclopédie manque cruellement d'informations sur le sujet. Mais à présent je suis beaucoup trop vieux pour en remplir les pages, alors j'aimerais que ce soit vous qui le fassiez à ma place. Même si je sais que vous ne le remplirez pas entièrement, avec les informations que vous recueillerez à vous deux, je pense qu'une bonne partie du boulot sera faite. Qu'en pensez vous?
- Qu'est-ce qu'on y gagne, pépé? Un pokémon super fort? Ou super rare? Demande Joey avec une lueur d'espoir dans les yeux: de toute évidence, faire tout ce boulot pour des prunes ne l'intéresse aucunement.
Chen regarde Joey:
- Tu gagneras le droit d'avoir ton nom inscrit dans la liste des inventeurs du pokédex, ainsi que Nat.
Ce qui veut dire qu'on sera célèbre. Peut être même qu'à chaque pokédex vendu, on gagnera un peu d'argent! C'est tentant, je tire la jambe de pantalon de mon dresseur en opinant frénétiquement du chef. Nat me regarde un instant, puis accepte l'offre. Je crois que, même s'il n'y avait rien eu à gagner, il aurait accepté. Nat fait ce qu'on lui dit. Joey, après un soupir, accepte à son tour, mais il semble loin d'être ravi. Mais le vieux n'a pas l'air de le remarquer; il se tourne pour fouiller dans son immense bureau sur lequel s'amoncellent des tas d'objets hétéroclites: des pokéball, des médicaments, des feuilles remplies de notes, un vieux sandwich là depuis plus d'un mois, et même un caleçon à la couleur(et à l'odeur, m'indique mon nez) douteuse. Enfin, il semble trouver ce qu'il cherche, se retourne vers nous et nous tend à chacun une sorte de console de jeux vidéo. Joey prend la sienne et la regarde un instant.
- Comment ça marche? Fait-il.
Notre grand père nous explique comment la machine fonctionne. Pour le moment, comme l'encyclopédie est vide, il faut, dès que Nat ou Joey attrapent un pokémon, qu'ils le mesurent et le pèsent, puis écrivent à l'aide du clavier les caractéristiques du pokémon. Chaque page du pokédex est censée être envoyée via un réseau directement dans l'ordinateur du prof qui ajoute les caractéristiques à la base de données qu'il a commencé à créer. Cependant, comme avoir son propre réseau coûte cher, Chen a demandé au créateur de Boîtes informatiques s'il peut utiliser le sien; celui-ci ayant répondu par l'affirmative, la mise à jour du programme se fait dans les centres pokémon, via les PC utilisés pour le stockage de pokémon, grâce à un câble reliant l'ordinateur au pokédex. Les deux garçons doivent donc se rendre régulièrement au centre pokémon partager les données de leur pokédex avec le prof.

Puis celui-ci nous souhaite un bon voyage. Joey quitte le labo en courant pour être le premier à attraper des pokémon. Mais Nat, lui, n'a pas de pokéball, alors il se tourne vers son grand père pour lui en demander:
- Des pokéball? Ah çà non, j'en ai pas! Déjà que je te donne l'encyclopédie, il ne faut pas exagérer non plus! Je crois qu'ils en vendent à Jadielle, retournes-y.
Après quoi il se replonge dans ses recherches, et Nat et moi n'avons plus qu'à partir.

En sortant du labo, nous tombons nez à nez avec la mère de Nat, qui porte un sac à dos dans les bras.
- Ah! Fait-elle, te voilà, je te cherchais partout! Ton grand père m'a expliqué que tu devais partir, alors je t'ai préparé des affaires pour ton voyage. Et un peu d'argent. Ne le gaspille pas, surtout, sinon quoi tu n'auras plus qu'à dormir à la belle étoile! Sur ce, bon voyage, mon p'tit chou! Et à toi aussi, pikachu!
Une rapide étreinte, un bref baiser sur le front de son fils, et elle s'en retourne chez elle, essuyant des larmes d'un geste du bras. Elle voulait être forte, mais ça n'a pas marché, elle se met à pleurer comme une madeleine. Bon, faut avouer qu'avec son mari qui s'est fait la malle et qui n'est jamais revenu et son fils aîné qui a fugué, perdre son fils cadet la condamne à une vie en solitaire. Et pis, des voyages pokémon, y'en a qui n'en reviennent pas. Et comme Nat n'est pas des plus costauds...

Après une brève balade jusqu'à la boutique de Jadielle pour liquider presque tout l'argent de poche de Nat en pokéball, nous nous enfonçons dans les hautes herbes pour dénicher notre nouveau compagnon. Ce qui m'enchante guère en vérité. J'ai pas envie que Nat me stocke dans le PC parce qu'il aura trouvé un pokémon meilleur que moi. Je le sais, qu'un pikachu c'est pas si bien...

Alors que nous nous enfonçons de plus belle dans les hautes herbes, un pokémon sauvage nous tombe dessus.
Ice-NL

avatar

Champion de Neuvartault
Champion de Neuvartault


Masculin Nature : Rigide
Exp : 33
Date de rencontre : 18/12/2013
Niveau : 23
Feu Vol
Habitat : Sous la porte de Jurassic Park

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Dim 22 Déc 2013 - 1:24

Je n'ai qu'une chose à dire : Epique !

Tu écris très bien et on ne s'ennuie jamais. Ta façon de narrer l'histoire est très originale et intéressante, il me tarde de voir la suite (même si je sais qu'en ce moment tu fais une petite pause ^^)

Comme tu l'as dit dans un de tes commentaires précédents, c'est vrai que c'est étonnant que personne n'y ai pensé avant, et je salue l'initiative, ça pouvait être un pari très risqué mais tu présente ça d'une telle manière et tu as une telle plume que je doute être déçu par la suite Smile

Bonne continuation !!
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Dim 22 Déc 2013 - 1:56

Merci!

et, pourtant, ce style est loin de mon style de d'habitude... d'ordinaire j'écris de façon plus classique, malgré le fait que cette façon d'écrire là correspond plus à ma façon de penser(ce qui rend l'écriture plus facile de fait).

c'est un pari risqué, ce nuz, surtout à cause de ce pikachu pas résistant pour un sou(même mon nouveau pokémon fraichement attrapé est plus résistant, alors qu'il y a 10 niveaux entre les deux). m'a donc fallu prévoir en conséquence(ne pas faire prendre de risque à pikachu et prévoir une alternative à la mort d'ethan(ethan n'est que le pikachu, le nuz ne s'arrête à sa mort pas quoi) entre autres). à la base, ce projet devait être simple(aussi bien dans le scénar que dans l'écriture) parce qu'après le silver nuz je n'avais vraiment pas le courage de faire quelque chose de compliqué, malheureusement, si j'arrive à simplifier mon style d'écriture assez facilement, je doute de réussir à faire un scénario simple... après tout, faire des scénarios tordus, c'est ma spécialité ^^
Mimoze

avatar

Elite 4
Elite 4


Féminin Nature : Modeste
Exp : 1707
Date de rencontre : 25/07/2013
Niveau : 23
Fée Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Dim 22 Déc 2013 - 9:29

J'étais occupée par les partiels et le démarrage du communitylocke. Mais je vais mieux Smile 

Après, j'avais déjà lu des histoires où le dresseur est transformé en Pokémon (eh oui ! C'est rare, mais ça se trouve. La règle générale, c'est d'ailleurs d'appliquer la clause sur le starter : s'il meurt, le Nuzlocke est fini. Ce n'est pas ton cas, donc sans te souhaiter de perdre Ethan, ça peut être amusant de voir comment tu t'en tires), mais ça ne change jamais sa fonction de dresseur - ça donne des espèces d'hybride avec Donjon Mystère, c'est particulier, je dois dire -, alors de voir le protagoniste être réellement commandé par un dresseur, c'est sympa ! En plus, Ethan a une personnalité bien ... particulière ! En général, je ne suis pas grande fan des personnages un peu " secs " comme ça, mais c'est marrant de le voir dans cette situation où, justement, ça ne le favorise en rien, je dirais, c'est le karma qui frappe Pleased 

J'aime bien ce changement au personnage de Giovanni (si c'est bien lui Wink ) à exprimer de l'empathie envers les Pokémon, ça promet du lourd ! Quoique, vu ce qu'on sait de Nat, on peut se demander s'il aura franchement envie de se frotter à la Team Rocket sans un coup de pouce ...

Pour ce qui est des règles, le fait de manquer des trois starters peut te mettre en grande difficulté, vu que la couverture des types est pas géniale dans cette génération, donc bonne chance pour la suite !

_________________


 

 

 

► En Noir et Rose



► En Camaïeu de Rose



► Aswium [ En cours ]
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: [FINI] Pokémon Yellow Reborn Dim 22 Déc 2013 - 12:22

je me doute qu'il y ait déjà eu des histoires avec un héros transformé en pokémon(bien que je n'en ai jamais vu, même s'il est vrai que ce doit être le cas pour les donjons mystères(qui, pour moi, ne font pas partie intégrantes des pokémon, mais c'est juste une façon de voir les choses) mais je n'en ai jamais vu! et oui, j'espère ne pas en arriver à perdre ethan(bien que je m'y attend malgré toutes mes précautions, j'ai encore failli le perdre hier à cause d'un roucoups et d'un coup critique), mais j'ai déjà prévu une suite si jamais le pikachu venait à mourir. ce sera certainement très tordu, mais vu que le reste de l'histoire l'est déjà...

oui, le karma, on peut penser qu'il y a un peu de cela en effet, parce que le pauvre se retrouve avec une faiblesse face au nidoran à qui il a balancé une pierre(enfin, surtout face aux nidoking/nidoqueen qui sont de type sol). mais le type sol est aussi la spécialité de giovanni, ce qui peut s'avérer intéressant, non? (ça c'est le hasard qui a joué, giovanni a toujours été du type sol, mais en y réfléchissant, c'est intéressant de voir que le grand méchant de l'histoire est du type supérieur à pikachu).

le rapport Nat/team rocket(déjà prévu au programme) se fera assez naturellement, pour une raison bien particulière. je te laisse découvrir ce fait par toi même dans les prochains chapitres(dans pas mal de chapitres, en fait, j'avance assez lentement dans l'aventure à cause de mon développement des différents pokémon, ce qui prend beaucoup de place). et oui, c'est bien giovanni, en effet. quant à Nat, et bien, il n'est pas aussi fragile qu'il n'en a l'air, pour une raison assez simple en fait(je pense que je finirai par le dire, alors je ne veux pas gâcher la surprise  Smile )

pour les trois starters, j'ai le droit d'en prendre un(c'est déjà fait en fait, pour le moment, je ne le regrette pas, surtout avec la bonne capture que j'ai fait après pour compléter mon équipe), alors je ne trouve pas cela si gênant, car on peut quand même facilement faire une équipe dans cette version. le tout est de ne pas perdre de bons éléments, comme toujours dans un nuz. mais, je touche du bois*touche sa tête* pour le moment je ne m'en sors pas si mal. le starter choisi a déjà son caractère et son histoire en plus.

je suis contente de récupérer la grande lectrice et romancière que tu es, et j'espère que tes examens se sont bien passés(tu vas pouvoir te reposer un peu pendant les vacances je suppose, non?)
ps: désolée, avec les dernières semaines de ouf, j'ai même pas pu continuer ton roman...
 
[FINI] Pokémon Yellow Reborn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [FINI] Pokémon Yellow Reborn
» [Présentation] Pokémon Reborn
» Avez vous déjà compléter un Pokédex ?
» Katekyoushi Hitman Reborn!!(Arcobaleno+Lambo)
» [Fan-Art] BD bionicle: battle for reborn By Ruijala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nuzlocke France :: Kalos : tous en Nuzlocke ! :: Nuzlockes écrits :: Nuzlockes terminés-