Partagez | 
 

 The Unluckiest Nuzlocke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 11:29



Chapitre 1 : 1er jour à Hoenn
Chapitre 2 : Révélations et premiers combats
chapitres 3  : le défi et 4 : le début de l'aventure
Chapitre 5 : cap vers Myokara !

Bonjour à tous !

Alors que je rédigeais mon nouveau roman, Pearl of Space, que je ne devrais plus tarder à publier sur le site, j'ai eu besoin d'une pause. Alors, que fait un nuzlockeur, même aussi mauvais que moi, lorsqu'il a besoin de se reposer ? UN NUZLOCKE, bien entendu. Ça faisait un bon moment que je n'en avais pas fait (depuis la version jaune en fait) mais j'ai pris ma vieille GBA et la version saphir – à force d'entendre parler de Hoenn, ça m'a donné envie de m'y rebalader – et je m'y suis mise.

Cependant, ce nuz est un peu particulier. Il respecte
- la règle du pokémon KO = mort
- la règle du surnom
- Un pokémon par zone
Ce qui change, c'est cette dernière règle : je me suis demandée jusqu'où on pourrait avancer dans le jeu si on ne tombait que sur les pokémon les plus faibles de chaque zone.

Comment ai-je évalué la puissance des pokémon ?
En additionnant les stats de base des évolutions finales des pokémon de chaque route. Le pokémon que je peux attraper est celui qui obtient le plus petit résultat. exception pour abra, machoc, racaillou et coquiperle, car, comme je ne peux pas échanger, je n'ai pas pris leur stade final, mais le stade maximum que je peux avoir.

Je n'ai pas appliqué de règle anti-doublon, pour une fois, pour plus de difficulté et plus de réalisme, ce qui fait que dès le début du jeu, je vais me retrouver (si je ne foire pas mes captures, parce que si je dois capturer le premier pokémon de l'espèce voulue qui se présente, si la capture échoue, je n'aurai pas d'autres pokémon sur cette zone là.) avec 3 chenipottes et un medhyena.

Vous imaginez donc quelles vont être les galères à affronter. Si je pense pouvoir vaincre Roxanne facilement (parce que, en plus, j'ai pris arcko, un starter avec lequel j'arrive jamais à aller bien loin, pour rajouter encore de la difficulté, mais le calcul de puissance  s'applique aussi aux starters – étrangement arcko = poussifeu, et jungko = braségali, moi qui pensais que braségali était plus fort…), ainsi que Bastien, les ennuis vont commencer avec Voltère (d'après mes calculs, aucun sol ni feu ni combat avant lui!).
Mais je ne m'avoue pas vaincue pour autant ! Si vous avez envie, suivez donc cette aventure compliquée baptisée The Unluckiest Nuzlocke, à travers les yeux d'un héros pas comme les autres ! (dont vous aurez le premier chapitre un peu plus tard si j'arrive à avoir assez de réseau pour pouvoir l'envoyer, car j'ai quelques soucis de connexion ces temps ci.)


Dernière édition par white shewolf le Ven 1 Aoû 2014 - 20:19, édité 8 fois
Neowstix

avatar

Elite 4
Elite 4


Masculin Nature : Relax
Exp : 2062
Date de rencontre : 25/05/2013
Niveau : 19
Psy Ténèbres
Habitat : Trying to pursue my true self.

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 11:34

MER ELLE EST FOLLE !

Plus sérieusement c'est une idée intéressante, j'ai hâte de voir ce que ça va donner =o

_________________

.
Mimoze

avatar

Elite 4
Elite 4


Féminin Nature : Modeste
Exp : 1707
Date de rencontre : 25/07/2013
Niveau : 24
Fée Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 11:39

J'ai pas suivi, est-ce que tu t'"autorises" à capturer le Pokémon le plus faible sur la route peu importe son apparition en premier ou non, ou est-ce que, si le Pokémon le plus faible n'est pas le premier, la zone est perdue ? C'est juste pour savoir si ça passe en Aventure Alternative ou pas, hein Wink Sinon j'aime beaucoup l'idée, ça peut être intéressant à suivre.

Unlucki*est.

_________________


 

 

 

► En Noir et Rose



► En Camaïeu de Rose



► Aswium [ En cours ]
Phiphi

avatar

Artiste
Artiste

http://www.laboitedepat.blogspot.fr


Masculin Nature : Bizarre
Exp : 1565
Date de rencontre : 24/07/2013
Niveau : 22
Feu Acier
Habitat : Par là
Pokédex : Aucune information.

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 11:41

Ouais pas mal l'idée. (Waouh je poste dans la section des NC écrits, keskimarive?!)

Pour Norman, il faut prévoir une attaque Abri ou alors une attaque en 2 tours type Tunnel si possible. Là, je t'assure que ce sera bien plus facile. :Y

Par contre, Braségali est vraiment meilleur que Jungko grâce à son typage qui est bien plus utile pour faire des dégâts (et aussi les attaques qui vont avec).

_________________







Krehion

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Exp : 766
Date de rencontre : 19/07/2014
Niveau : 22
Plante Roche
Habitat : Trousse

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 12:17

Y a des gens ils ont pas peur x) bon courage !
Et je plussoie Phiphi pour les attaques en 2 tours, comme Monaflémit a absentéisme tu peux magouiller pour qu'il arrive jamais à te toucher.

_________________

Choisis un Nuzlocke :

white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 13:42

Ho, je pensais bien que ce genre de challenge plairait ! Plus il y a de difficultés et plus ça plaît en général.

@Mimoze : Dès que le pokémon le plus faible de la zone se présente à moi, je dois le capturer. Ce n'est donc pas forcément le premier. Par contre, si je rate la capture, je ne peux plus en capturer d'autres dans cette zone. Je pense que ce défi va passer en aventure alternative du coup, non ? J'avoue que je n'ai pas trop su où le poster...

@Phiphi et Krehion : d'après mes calculs je ne devrais pas avoir de pokémon avec abri. Par contre, je devrais pouvoir apprendre tunnel à chamallot si j'arrive à le capturer, car on nous donne cette capacité sur la route 114.

Au passage, si je perds le défi ( ce qui risque d'arriver), je le recommencerai certainement sur la même version mais en m'autorisant la règle sur les starters (en d'autres termes, je prendrai gobou, voilà c'est dit ^^) mais en plus je m'autoriserai certainement la règle anti-doublon - selon la manière dont j'aurais perdu le défi.
Mimoze

avatar

Elite 4
Elite 4


Féminin Nature : Modeste
Exp : 1707
Date de rencontre : 25/07/2013
Niveau : 24
Fée Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 14:09

Pas de souci, c'est donc bien une aventure alternative puisque tu ne respectes pas la première règle du Nuzlocke Challenge (qui mesure la Xème rencontre comme critère de capture), donc je te le déplace. Bonne chance ! Smile 

_________________


 

 

 

► En Noir et Rose



► En Camaïeu de Rose



► Aswium [ En cours ]
Krehion

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Exp : 766
Date de rencontre : 19/07/2014
Niveau : 22
Plante Roche
Habitat : Trousse

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 14:13

Cette idée me plait beaucoup ! A quand le début de l'aventure ?

_________________

Choisis un Nuzlocke :

Slyaquali

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Malin
Exp : 2233
Date de rencontre : 23/02/2013
Niveau : 17
Eau Fée
Habitat : Loin de toi ~
Pokédex : Je suis marre

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 14:57

Oh mon dieu comme tu dois te faire chier à calculer toutes les statistiques de tous les Pokemons de la zone Oo

Et bien bonne chance o/

_________________

Ni vue, ni connue  

Magnifique avatar par El Grande Maestro Phiphi ~:
 
Dark-Celebi

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères


Masculin Nature : Prudent
Exp : 492
Date de rencontre : 24/08/2013
Niveau : 16
Ténèbres Glace
Habitat : Univers. Galaxie: Voie Lactée. Systéme Solaire: celui ou je suis. Planéte: Terre. Continent: Europe. Pays: France. Région: Ile de France. Département: 77
Pokédex : Un être qui n'a aucune compassion, restant froid quoiqu'il arrive. Attention, si son sang se réchauffe, tout pourra arriver, même l'arrivée de la sainte boeufraise

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 14:59

Norman quand tu a la chance d'avoir eu Goélise il passe facile Pleased Tu fais Abri/Monaflémit paresse/Abri/Monaflémit paresse/Abri ect... En attaquant au tour de Paresse
Sinon, hate de voir ce que ca va donner

_________________

Liste des Nuzlockes. Cliquer sur le message pour ouvrir le nuz.
Ordre Chronologique
Dynastie Clémentin
De l'Alpha a l'Oméga

Lieux gagnés via Showdown:
-Forêt de Vestigion
-Lavandia

Best of ChatBox:
 
Krehion

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Exp : 766
Date de rencontre : 19/07/2014
Niveau : 22
Plante Roche
Habitat : Trousse

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 15:34

Shewolf a bien précisé qu'elle n'attraperait pas Goélise, du moins pas à ce stade de la partie, puisqu'elle autorise les doublons. Comme Chenipotte apparait pas mal dans les premières routes, ça fait effectivement trois de ces bestioles dans son équipe :/

_________________

Choisis un Nuzlocke :

Dark-Celebi

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères


Masculin Nature : Prudent
Exp : 492
Date de rencontre : 24/08/2013
Niveau : 16
Ténèbres Glace
Habitat : Univers. Galaxie: Voie Lactée. Systéme Solaire: celui ou je suis. Planéte: Terre. Continent: Europe. Pays: France. Région: Ile de France. Département: 77
Pokédex : Un être qui n'a aucune compassion, restant froid quoiqu'il arrive. Attention, si son sang se réchauffe, tout pourra arriver, même l'arrivée de la sainte boeufraise

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 16:53

Justement, je dis que si elle aurait eu Goélise, elle galérerait moins

_________________

Liste des Nuzlockes. Cliquer sur le message pour ouvrir le nuz.
Ordre Chronologique
Dynastie Clémentin
De l'Alpha a l'Oméga

Lieux gagnés via Showdown:
-Forêt de Vestigion
-Lavandia

Best of ChatBox:
 
Krehion

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Féminin Exp : 766
Date de rencontre : 19/07/2014
Niveau : 22
Plante Roche
Habitat : Trousse

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Jeu 24 Juil 2014 - 18:22

Ah j'avais pas bien compris ton message, au temps pour moi ^^'

_________________

Choisis un Nuzlocke :

white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Ven 25 Juil 2014 - 11:49

papinox aussi a abri. Je comptais aussi essayer de réduire la précision du monaflemit avec des attaques comme jet de sable, que j'ai pas mal, voire réduire sa défense pour lui faire un max de dégât par tour. Pour le moment, pour ce que je PEUX attraper, ça donne un truc du genre (si vous voulez garder la surprise, je le mets en spoiler)
Spoiler:
 

J'en profite pour publier le premier chapitre de cette aventure, sous la forme d'un journal ... Le récit est très simple à lire, il n'y a pas de scénario compliqué, alors c'est parfait si vous avez dix minutes à tuer (peut être plus pour le premier chapitre, il est assez long pour montrer quand même un peu dans quoi on atterrit, les autres sont plus courts)... AH, petite précision : je disais qu'il n'y avait pas vraiment de scénario (hors celui du jeu), mais il y aura une petite particularité... je voulais être un peu originale et c'est un truc auquel je pensais depuis un bon moment, j'en profite donc... mais cette particularité n'apparaîtra qu'au chapitre 2.



Chapitre 1 : 1er jour à Hoenn


Cher journal,

J'ai décidé de commencer un journal parce qu'il m'est arrivé des trucs assez exceptionnels et que les écrire me permettrait de m'en souvenir plus facilement et de repenser à mon aventure si je le relis plus tard. Alors j'ai cherché un cahier dans mon bureau, mais j'ai ragé parce que j'en ai pas trouvé. J'ai même tellement râlé à force de ne rien retrouver que ma mère est arrivée dans ma chambre en me demandant ce qu'il m'arrivait. Elle a fini par me filer un vieux cahier tout corné, mais je pense que ça fera l'affaire.

Pourquoi j'ai autant de choses dans le crâne ? Tout simplement parce que je viens de finir le déménagement avec ma mère et que ça a impliqué un truc assez incroyable. On a dû aménager tout seul, parce que les types du déménagement, et bien, ils venaient à peine de poser le dernier carton dans la maison qu'ils se sont barrés sans même demander s'ils ne pouvaient pas aider. Alors qu'on en aurait eu besoin, de l'aide, pour déplacer des trucs lourds comme le frigo par exemple. Alors il a fallu qu'on se débrouille seuls avec ma mère. Ma mère a voulu appeler mon père afin qu'il nous donne un coup de main, mais lui, depuis qu'il a reçu sa promotion qui nous a poussé à déménager, il ne se sent plus pisser alors il ne viendra pas. Il ne s'est même pas donné la peine de répondre au téléphone. Ma mère a essayé d'habiter dans ce trou paumé pour qu'il vienne nous voir plus souvent, mais je crois que c'est peine perdue avec lui.

On a aménagé dans un village paumé au beau milieu d'un forêt et qui s'appelle Bourg-Envol. Pour me rendre à notre nouvelle maison, j'ai voyagé dans le camion de déménagement, coincé au milieu des cartons qui contenaient nos affaires. Il y en avait beaucoup, des cartons, un peu trop même : le camion en était rempli jusqu'en haut, si bien que plus d'une fois, dans un virage, j'ai cru que tout allait me tomber dessus. Ça, c'était à cause des trop nombreux vêtements ou produits de beauté de maman. Je ne comprends pas pourquoi elle en a autant parce qu'elle ne peut pas tous les porter en même temps. Encore une preuve d'illogisme de la part des filles...

Finalement, le moteur du camion a cessé de hurler et le silence s'est fait dans la remorque. J'ai entendu un cliquetis et la porte s'est ouverte. Le type qui conduisait le camion m'a demandé si j'allais bien, alors j'ai hoché la tête et je suis sorti. Ma mère a accouru vers moi en s'excusant parce qu'elle avait voulu visiter la maison avant même de me sortir du camion. Elle m'a dit que j'avais ma propre chambre. Ça va me faire bizarre, d'avoir un pièce à moi, parce qu'à Johto, là où on habitait avant, mon lit se trouvait dans un couloir très large, si large qu'il ressemblait à une petite pièce, près de l'escalier menant au grenier.

Maman m'a dit de monter voir ma chambre. Elle m'a dit aussi qu'elle avait trouvé un paquet pour moi dans ma chambre. Alors j'ai grimpé les marches en bois qui craquaient pour me rendre dans ma chambre, qui était immense. Les déménageurs avaient déjà posé mon ordinateur sur mon bureau. Il est si grand, l'ordinateur, qu'il prend toute la place sur le meuble et que j'ai dû en acheter un autre pour pouvoir travailler dessus. C'est un très vieux modèle de PC qui fait un bruit du tonnerre quand il est allumé, un mélange de grincements, de craquements et de percussions. C'était très étrange au début, mais je m'y suis habitué.

J'ai découvert mon cadeau. Il était dans une grosse boîte recouverte d'un papier jaune et d'un ruban rouge, avec un nœud avec deux grandes boucles au-dessus, genre cadeau du schtroumpf farceur. Sauf que ce n'était pas un explosif dedans, mais une grande horloge avec un tic-tac très discret. Un cadeau de mon père. Il aurait pu au moins se bouger le cul et venir me le donner en main propre, mais bon, on peut pas lui en demander autant, à ce monsieur si important.

J'ai réglé ma nouvelle horloge et l'ai accrochée au mur, puis j'ai regardé sur mon bureau pour voir si toutes mes affaires étaient là. C'était le cas, mais elles n'étaient pas rangées à la bonne place, alors j'ai dû tout arranger comme à mon habitude. Contrairement à mon bordélique de père, je suis extrêmement rangé, presque maniaque, ce qui pousse souvent mon paternel à dire que j'agis comme une gonzesse. Mais moi, au moins, je retrouve mes slips, si bien que ce n'est pas moi qui dois me balader cul nul dans la maison à la recherche d'un sous-vêtement propre mais lui.

Quand tout a été rangé comme je voulais, je suis redescendu dans la pièce principale. La maison n'est pas si grande : il n'y a que 3 pièces : ma chambre, la salle de bain et la pièce principale dans laquelle est la cuisine. Ma mère va devoir dormir dans la pièce principale, dans le clic-clac. Et mon père aussi, quand il viendra. Si il vient.

Ma mère, qui rangeait les affaires de cuisine dans les placards, m'a dit qu'ils venaient de passer un documentaire sur l'arène de Clémenti-ville à la télé, là où travaille mon père, mais qu'elle l'a raté. Vraiment, l'info qui sert à rien et dont je me fiche royalement. Puis elle m'a dit d'aller dire bonjour à mon oncle et à ma tante qui habitent la maison voisine, car c'était eux qui nous ont obtenu cette maison.  

Je suis donc sorti dire bonjour à ma tante, qui m'a demandé si tout se passait bien et si on avait besoin d'aide pour aménager. Puis elle m'a dit d'aller saluer ma cousine, qui n'est pas descendue me saluer. Ce n'était pas étonnant parce que, lorsque j'ai pénétré dans sa chambre, j'ai remarqué qu'elle était plongée dans un bouquin avec un gros casque dans les oreilles. Lorsque ma cousine m'a vu, elle l'a retiré précipitamment avant de me dire bonjour d'un ton gêné. Elle n'arrêtait pas de ricaner bêtement, c'était pénible. Tout d'un coup, elle est partie en courant en disant qu'elle avait des trucs à faire pour son père et elle m'a planté là. Comme je n'avais rien à faire de plus ici, je suis sorti de la pièce, puis de la maison.

C'est là que j'ai entendu un cri. Un cri perçant. Très aigu. Alors j'ai pensé que c'était Flora, comme elle venait de partir, qu'elle avait des ennuis. Mais personne dans le village ne semblait avoir fait attention au cri. Sauf moi et un petit garçon qui regardait la route au nord. Je suis allé le voir pour lui demander s'il avait entendu le cri, et il m'a répondu qu'il provenait de la route au nord mais qu'il ne pouvait pas aller voir parce que sa mère le lui avait interdit et qu'il avait peur. J'ai cru qu'il avait peur de la personne qui avait crié, mais il a secoué la tête avant de dire que c'était de sa mère dont il avait peur et qu'il ne voulait pas lui désobéir. Un nouveau cri s'est fait entendre et, comme le gosse n'allait pas y aller seul et que tout le monde semblait s'en moquer, je suis allé moi-même voir ce qu'il se passait.

Et c'est mon oncle que j'ai surpris en train de courir de toute la force de ses courtes jambes. C'était bizarre, parce que mon oncle déteste le sport, d'où la jolie brioche qui grossit d'année en année. Mais j'ai compris pourquoi il se bougeait autant lorsque j'ai vu un gros caninos noir le poursuivre en grognant et en bavant. On aurait dit qu'il avait la rage.

Mon oncle m'a vu et m'a aussitôt hurlé :
« Dans ma sacoche ! Il y a des pokémon ! Prends en un et défends moi avant qu'il me bouffe tout cru !»
Mon oncle aime bien dire des trucs ridicules comme un gosse de 4 ans. Parce que, franchement, en regardant la taille de la bête qui devait être aussi haut au garrot qu'un rattata, je doutais très fortement de sa capacité à avaler un humain adulte aussi imposant que mon oncle.

Je me suis approché de la sacoche qui était ouverte sur le sol. Il y avait des pokéballs, des cahiers, des crayons étalés partout dans l'herbe. J'ai pris une ball au hasard et l'ai lancé. Un pokémon vert a jailli.

C'était bien beau, mais je ne savais pas quoi lui ordonner, à ce pokémon vert. Il a alors fait mine de donner une baffe à son adversaire. Il devait maîtriser écras'face, alors je le lui ai ordonné. Trois retentissante baffes plus tard, le medhyena a fui la queue entre les pattes en couinant.

Mon oncle s'est assis pour reprendre son souffle avant de lever les yeux pour me remercier.
« Ah ! Mais c'est toi !!  Non, en fait, je ne me souviens pas qui tu es... »
Mon oncle aussi semblait avoir des problèmes de mémoire, par moment.
« Je m'appelle Forrest. » lui ai-je répondu, et son regard s'est éclairé :
« Ah, bonjour Forrest ! Je ne t'avais pas reconnu, tu as bien grandi dis moi ! »

'Tu as bien grandi ', c'est la phrase qu'utilisent les connaissances, c'est à dire les gens qu'on ne voit qu'occasionnellement, pour dire quelque chose d'un enfant alors qu'ils n'ont rien du tout à dire. En général, cette phrase est suivie par un 'et ça lui fait quel âge ? ' ou 'Et que fait-il comme études ? ' ou encore 'C'est le portrait de son papa' – dans mon cas, c'est faux, je ressemble surtout à ma mère - adressé aux parents. J'ai remarqué qu'on ne s'adresse jamais à l'enfant dans ce cas là, comme s'il était trop bête pour répondre tout seul.

Mais mon oncle n'est pas une personne qu'on rencontre occasionnellement : c'est juste qu'il est tellement plongé dans ses recherches qu'il ne fait pas attention au reste. C'est certainement pour cela qu'il a des problèmes de mémoire.

Il s'est levé, s'est essuyé les fesses qui étaient couvertes d'herbes, et il m'a invité à retourner au labo. En chemin, il m'a demandé si le déménagement s'était bien passé. J'avais fini de répondre lorsqu'on est arrivé dans son laboratoire, le grand bâtiment qui se trouve dans mon village. Là, il s'est installé à son bureau, s'est préparé une tasse de café – il m'en a proposé une mais j'ai refusé – à la cafetière posée à côté de son bureau et, une fois sa tasse chaude dans les mains, a poussé un long soupir.
« Ah ! On est beaucoup mieux chez soi ! Je me demande ce qui m'a pris d'aller faire un tour au-dehors… Je ne recommencerai pas de sitôt, je demanderai plutôt à Flora… Elle est très forte, Flora, pour ce qui est de faire des recherches sur le terrain. Enfin… Parlons de toi, plutôt ! Je suis content de t'avoir vu combattre, tout à l'heure, tu t'es débrouillé comme un chef ! Pour te remercier, j'ai décidé de t'offrir le pokémon que tu as utilisé tout à l'heure ! Qu'en dis-tu ? »

Je l'ai juste remercié, bien que je croyais que c'était une blague. Mon père n'a jamais voulu que j'aie mon pokémon à moi. Comme je suis un peu maladroit de nature, il pensait que j'allais me blesser. Je pense surtout qu'il n'a pas envie que je devienne plus fort que lui, oui ! Mais apparemment, mon oncle Seko était sérieux.
« C'est plus sympa si tu lui donne un surnom, à ton pokémon… Tu veux lui en donner un ? »
J'ai réfléchi. Je ne suis pas doué pour trouver des noms alors j'ai dit le premier mot qui me venait à l'esprit en pensant au pokémon vert :
« Épicéa. »
Mon oncle a souri, puis il m'a dit qu'il avait du boulot car il avait, disait-il, des 'données à traiter'. Comme ça paraissait compliqué et que j'avais une folle envie de me faire une petite partie de jeux vidéos, j'ai quitté le laboratoire et je suis rentré chez moi.


Dernière édition par white shewolf le Sam 26 Juil 2014 - 14:20, édité 5 fois
Slyaquali

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Malin
Exp : 2233
Date de rencontre : 23/02/2013
Niveau : 17
Eau Fée
Habitat : Loin de toi ~
Pokédex : Je suis marre

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Ven 25 Juil 2014 - 17:17

Oh Forrest est trop meugnon quand il dit des trucs débiles mdr <3

COURS FORREST ! COURS !

*slyaquali sort

_________________

Ni vue, ni connue  

Magnifique avatar par El Grande Maestro Phiphi ~:
 
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Ven 25 Juil 2014 - 17:48

C'est tout à fait ça, Sly, c'est pour ça que j'avais mis *tousse*, parce que le nom doit beaucoup rappeler ce magnifique film "Forrest Gump"... C'était un peu fait pour. Surtout que mon Forrest, s'il ne rencontrera pas le président des États-Unis, rencontrera le président de Sinnoh, Pierre Rochard lol...

Ah, un avis important : j'ai (encore, ça doit faire la 4e fois) changé mon calcul. Cette fois-ci, j'additionne les stats des évolutions finales de chaque pokémon. C'est encore plus représentatif de la vérité pour les routes prochaines (mais je ne crois pas que ça a une forte incidence sur les premières routes, mais il faut que je revérifie... ça m'énerverait de tout avoir à recommencer si jamais un pokémon ne va pas  :( 
Parce que, franchement, ça me paraissait bizarre que chamallot soit le plus faible de la zone... Alors exit l'exp max(qui ne veut finalement pas dire grand chose, attendez, altaria plus faible que papinox ???) ainsi que le taux de capture (qui semble me fausser les résultats, 'ttendez, maskadra plus forte que grahyena ??). Je pense que cette fois, j'ai à peu près réussi, je vais voir ce que ça donne pour les premières routes (je viens de battre Roxane, au bout de 7h de jeu).

EDIT : non au final, pas de gros changements. Tout ce qui aurait pu changer, c'est la route 103, parce que zigzaton et medhyena ont la même note... mais ça revient au même au final. Ce qui change après, c'est la route 116, mais je n'avais pas encore fait de capture là bas, donc pas gênant non plus *soupir de soulagement*
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Sam 26 Juil 2014 - 11:38

Nouveau chapitre, certainement un des plus importants parce qu'il met en place la fameuse particularité originale dont je vous avais parlé. Si le concept ne vous plaît vraiment pas et que vous préférez un système plus classique, aucun soucis, je modifierai le chapitre en conséquence.

Au passage, il n'y aura pas beaucoup de chapitres pour cette histoire (j'en compte 9 pour arriver à Norman). C'est juste un récit pour raconter ce qu'il s'est passé dans mon jeu, à la base je devais même l'écrire sous la forme de compte rendus, mais ça m'énervait un peu de ne dit que ce qu'il s'est passé sans ajouter quelques petits trucs à droite à gauche.


Voilà voilà, je vous souhaite une bonne lecture.

EDIT : AU FINAL, POUR FAIRE ENCORE PLUS SIMPLE, J'AI DÉCIDÉ D'AVOIR UN HÉROS NORMAL, CAR ÇA AVAIT TENDANCE, EN PLUS DE PARAITRE BIZARRE, DE ME CAUSER QUELQUES SOUCIS DE SCÉNARIO. LE PREMIER CHAPITRE A ÉTÉ RÉÉCRIS ET SE TROUVE TOUJOURS DANS SON MESSAGE D'ORIGINE.

Hoenn, jour 2 : Révélations et premiers combats

Cher journal,

J'ai oublié d'écrire quelque chose, la dernière fois : les pokémon n'existent plus. Je le savais depuis un moment, mais je l'ai vraiment remarqué en voyant une petite trappe sous Épicéa. Le pokémon qu'on m'a offert n'est donc qu'un robot. Pourquoi ont-ils disparu ? Ils ont été trop attrapés. Il y avait tellement de dresseurs qui en voulaient pour faire des combats qu'ils ont presque tous été capturés et tués. Si les pokémon ont disparu, c'est de la faute des humains. Comme les gens voulaient encore combattre avec, on a dû en fabriquer des faux. Mais les progrès de la robotique sont tels qu'ils reproduisent plutôt bien les mouvements des vrais pokémon ! Enfin, il en existe encore, des vrais pokémon, mais juste dans les réserves ou les zoos, et seuls des gens importants comme mon oncle, qui est chercheur, peuvent aller les voir.

Les progrès de la robotique sont tels que les pokébots – c'est comme ça qu'on a tendance à les appeler – agissent comme les vrais pokémon : ils vivent en colonie sur certaines routes, prédéfinies à l'avance dans leurs programmes. La majorité respecte leur programme, mais certains prennent d'étranges initiatives. Et c'est cela qu'étudie mon oncle.

Ma tante, qui aidait ma mère tandis que j'étais dans ma chambre occupé à observer mon pokémon-robot, m'a alors donné une mission : aller donner son déjeuner à sa fille partie étudier les pokébots sur la route 103. Comme je ne savais pas où c'était, elle m'a juste dit :
« C'est tout droit, tu ne peux pas te tromper. »


Je suis sorti de chez moi et je suis parti vers le nord, sur la route 101. Elle était plus tranquille que la dernière fois que j'y étais allé pour sauver mon oncle. Plus ennuyeuse aussi. Je l'ai rapidement traversée et ai atterris dans un petit village très semblable au mien, mais avec un centre de réparation pour pokébots et une boutique pour les réparer soi-même si on avait des soucis. L'un des vendeurs m'a offert un échantillon de clés à molettes jetables.

Mais ce n'est pas là que je devais aller, mais encore au nord, alors j'ai continué ma route sans m'arrêter, et je me suis retrouvé sur une route, avec, à ma droite, un cours d'eau assez agité. Là, j'ai décidé de m'entraîner un peu à combattre, parce que ça m'amusais… non, c'est un mensonge, c'est juste que plein de pokébots m'ont attaqué. Ça doit aussi être dans leur programme. Les vrais attaquaient aussi les gens.

Épicéa se débrouille plutôt bien au combat. Il a gagné deux niveaux en se battant, mais après il a paru avoir besoin de réparation, alors je suis retourné dans le village pour le faire réparer. Dans le centre de réparation, L' « infirmière » m'a emprunté Épicéa pour le « soigner » comme elle dit. Elle m'a expliqué que les pokébots étaient solides et qu'ils perdaient virtuellement des points. Elle a rajouté que dès qu'un adversaire reçoit un ordre, son adversaire, par onde wi-fi, perdait virtuellement des points de vie selon la puissance de l'attaque.Lorsque la vie baisse, le robot paraît de plus en plus fatigué. Le feu, les étincelles, tout ça, c'est juste un effet spécial, parce qu'au final, ça sert à rien. C'est un peu comme un jeu vidéo quoi, sauf qu'on contrôle un robot plus ou moins grand au lieu d'un avatar pixelisé. Et ce qu'ils font en centre de réparation, c'est remonter les points de vie de la puce avec un code particulier, un code qu'on peut également trouver dans les potions et autres. Ces puces sont programmées pour cesser totalement de fonctionner lorsque les points de vie arrivent à zéro, ce qui équivaut à la mort. Je lui ai fait remarquer que le robot ne l'est pas, mort, parce que c'est une machine et que ce sont juste les êtres vivants qui peuvent mourir, mais elle m'a répondu que c'est pour que les dresseurs rachètent de robots ou utilisent des balls pour en attraper d'autre, donc faire fonctionner le commerce. Puis, après que les « soins » ont été finis, j'ai repris Épicéa et j'ai quitté le centre.

Je suis retourné sur la route 103, pour trouver Flora. Elle était cachée dans les herbes, en train d'observer un robot-goélise en train de dormir. Enfin, il me semblait qu'il dormait, mais il a bougé en me voyant et il est parti. Je pense qu'il ne dormait pas confortablement, parce qu'il s'était couché sur un gros caillou.
« Mais quel est l'idiot qui… ! » s'est exclamé Flora qui s'est tue en me voyant « ah, c'est toi ! Je suis désolée… je pensais que... »
J'ai répondu que ce n'était pas grave avant de lui demander ce qu'elle faisait.
« J'observais ce robot-goélise parce qu'il avait un comportement des plus étranges. Sans que je sache pourquoi, il s'est mis sur ce gros caillou comme s'il était un œuf, son œuf qu'il fallait qu'il protège… Alors que ce n'est qu'un caillou. »
« Et qu'un robot. » ai-je terminé en lui tendant son déjeuner.

Elle m'a remercié et m'a demandé comment je m'en sortais avec mon arcko, et je lui ai dit que ça allait, alors elle m'a proposé un duel.
« Mais on y va pas trop fort, d'accord ? » a t-elle précisé, pensant certainement que j'étais une brute.
Je ne suis peut être pas très malin, mais je ne suis pas une brute. D'ailleurs, je n'aime pas beaucoup la violence, et c'est pourquoi je n'ai jamais vraiment aimé les combats de pokémon, contrairement à mon père qui en raffole depuis son plus jeune âge. Il a dû les voir disparaître, les pokémon, et certainement a t-il fait partie de ces dresseurs qui en ont trop capturé… Je suis dégoûté par son comportement, dans un sens. Mais, au final, je crois que je préfère faire combattre des robots plutôt que des animaux. J'aurais pas le cœur d'obliger des êtres vivants à se battre les uns contre les autres.

Flora a passé une mèche de cheveux derrière son oreille, et elle a sorti une pokéball qu'elle a lancé. Un poussifeu en est sorti. En tout cas, c'est le cri qui est sorti de son bec. J'ai envoyé Épicéa et lui ai ordonné un écras'face.

Le combat a été plutôt ennuyeux. Épicéa a largement gagné. Le poussifeu, vaincu, s'est assis sur le sol et ses yeux ont cessé de briller. Les points de vie se sont retrouvés à 0. Le robot était mort.

Flora n'a pas paru triste, pourtant. Elle m'a regardé un bon moment, comme si elle n'arrivait pas à se rendre compte de ce qu'il venait de se passer. Eh, t'as vu ça, poulette ? Je t'ai battue alors que je suis juste un débutant…

Enfin, elle s'est remise à parler :
« Wah, je… Je ne m'y attendais pas, vraiment… c'est un bon début ! »
Ouais, c'est ça, elle voulait juste ne pas perdre la face, mais c'était trop tard.
Elle m'a félicité, puis m'a proposé de retourner au labo, alors je l'ai suivie et nous nous sommes rendus à Bourg-en-Vol (et non Bourg-Envol comme je le croyais avant). Quand elle a raconté mes exploits à son père, lui aussi m'a félicité. Pour me remercier d'avoir rempli ma mission, il m'a offert un pokédex assez étrange. J'ai toujours connu le pokédex qui ressemble fortement à une console game boy, mais celui-ci… déjà il a la forme d'une montre, et en plus il s'attache sur le poignet… Ouais, c'est une montre en fait.
« Pas seulement » a répondu mon oncle qui allait se refaire une tasse de café alors que sa précédente n'était même pas finie ; « c'est un véritable ordinateur de bord : il te permet de voir l'état de mes pokébots pendant les combats, ainsi que les attaques que tu obtiens et l'expérience gagnée… C'est comme un jeu vidéo au final. »

Je lui ai alors demandé comment les robots pouvaient tenir dans une si petite pokéball.
« Ils se replient sur eux-même et la ball en elle-même possède un pouvoir rétrécissant… encore un truc que je ne m'explique pas, mais comme c'était déjà comme ça du temps des pokémon, ça ne nous a pas trop changé nos habitudes. Au moins un truc qui n'a pas changé » a t-il fini en soupirant avant d'avaler une énorme gorgée de café brûlant.

Sur ce, comme j'avais mené ma mission à bien et que mon oncle n'avait plus besoin de moi, je suis retourné chez moi, la tête encore pleine de questions technologiques concernant le mystérieux robot que je promenais dans sa cage écarlate.


Dernière édition par white shewolf le Sam 26 Juil 2014 - 14:21, édité 4 fois
Mimoze

avatar

Elite 4
Elite 4


Féminin Nature : Modeste
Exp : 1707
Date de rencontre : 25/07/2013
Niveau : 24
Fée Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Sam 26 Juil 2014 - 11:59

Alors, alors, je dois honnêtement dire que le premier chapitre m'avait laissé perplexe, mais je préférais attendre un second chapitre pour donner mon opinion ...

(Si ce n'est pour commencer que Forrest Gump est effectivement autiste, du moins dans le livre duquel est basé le film. Dans le roman de Winston Groom, il est clairement caractérisé comme un autisme avec un " syndrome du savant ", c'est-à-dire avec une excellence dans un domaine (la physique) pour " compenser " la limitation d'ensemble de l'individu autiste. Bon, je me doute que ce n'est qu'une inspiration, mais je pense que ça peut en intéresser certains, c'est un sacré livre aussi. Wink )

Je ne saurais te dire pourquoi, mais la simplicité de Forrest me dérange. Je ne saurais même pas te dire si j'apprécie ou pas cette particularité, mais je n'ai pas l'impression qu'il est simple d'esprit ? Jusqu'à ce que tu parles, dans le premier chapitre, de " problèmes de mémoire ", j'ai vraiment eu l'impression d'être face à ton typique gamin de dix ans prêt à partir à l'aventure. Pas qu'il ait un quelconque retard ou toc. Je ne sais pas si ça vient de ton style d'écriture, de ma compréhension du sujet, ou juste de ne pas être habituée à cette narration très particulière ... Je ne sais pas, peut-être qu'une narration à la deuxième ou à la troisième personne le faciliterait ? Remarque, si ce n'est que moi ... sweatdrop 

Les Pokébots, je suppose qu'il y a une explication logique derrière ce choix que tu nous montreras à l'avenir, un lien avec cette drôle de règle du Pokémon le moins puissant, peut-être ? Smile En tout cas, ne serait-ce que pour voir cette règle active, je continuerais à suivre.

Au fait, c'est " Unluckiest ". Avec un I. Pleased

_________________


 

 

 

► En Noir et Rose



► En Camaïeu de Rose



► Aswium [ En cours ]
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Sam 26 Juil 2014 - 14:33

Au final, j'ai modifié mes deux premiers chapitres car ça risquait de me poser pas mal de soucis. Le héros est simple, avec un but tout aussi simple. Pour les pokébots, ça va rester, mais l'explication à ce fait n'a rien à voir avec ma règle du plus faible pokémon. Au passage, je vais écrire cette histoire comme s'il s'agissait d'un vrai nuzlocke - ouais, je sais, c 'est du mensonge, mais vous m'en voudrez pas, un ? - particulièrement malchanceux quant aux captures - même si, au final, le plus malchanceux est peut être celui qui foire toutes ses captures...

Un truc que j'aurais pu instaurer, par exemple, c'est que les badges indiquent une certaine puissance de pokémon disponible - c'est à dire, que l'augmentation du nombre de badges autoriserait des captures de pokémon de plus en plus puissants - mais moi je veux faire tout mon nuz avec les plus faibles donc ça ne va pas. Alors si quelqu'un a une idée, je suis preneuse ! La malchance me semblait l'idée la plus simple, car j'ai pas non plus envie de trop me casser la tête. Ou bien je peux dire que c'est un défi proposé par le père pour que le fils prouve sa valeur, mais ce n'est pas très intéressant.

ps : faute corrigée, mimoze, merci ! Au passage, le Forrest Gump du film n'est pas autiste, mais juste simple : encore un film qui ne semble pas suivre sa base ^^. Il y a des autres différences entre le livre et le film ?
De plus, si je n'ai fait qu'un récit à la première personne, c'est que ça implique moins de difficultés (enfin,c 'est un point de vue perso, je trouve qu'il est plus facile d'écrire à la première personne qu'à la troisième, car on a moins tendance à développer d'autres personnages. Mon récit de Pearl of space sera également à la première personne, mais peut être que, pour changer, je ferai le suivant à la troisième, car en plus je risque de faire intervenir pas mal de personnages différents)
Mimoze

avatar

Elite 4
Elite 4


Féminin Nature : Modeste
Exp : 1707
Date de rencontre : 25/07/2013
Niveau : 24
Fée Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Sam 26 Juil 2014 - 18:43

white shewolf a écrit:
Un truc que j'aurais pu instaurer, par exemple, c'est que les badges indiquent une certaine puissance de pokémon disponible - c'est à dire, que l'augmentation du nombre de badges autoriserait des captures de pokémon de plus en plus puissants - mais moi je veux faire tout mon nuz avec les plus faibles donc ça ne va pas. Alors si quelqu'un a une idée, je suis preneuse ! La malchance me semblait l'idée la plus simple, car j'ai pas non plus envie de trop me casser la tête. Ou bien je peux dire que c'est un défi proposé par le père pour que le fils prouve sa valeur, mais ce n'est pas très intéressant.
Sans connaître la personnalité de fond de ton héros (à part qu'il est simple, bien sûr), pourquoi pas simplement un attachement pour les espèces moins utilisées ? Du genre " sympathiser avec les autres 'faibles' " (de grosses guillemets à 'faible'). Ou peut-être que justement, comme les plus faibles ont tendance à être les espèces les plus communes (coucou Chenipotte), pourquoi ne pas décider qu'ils sont rares mais originaux, dans le sens ce sont encore des Pokémon vivants et sauvages ? Ça n'enlève rien à Epicéa (Chen dit lui-même dans HGSS que les starters sont rares, donc raison de plus pour un Pokébot) et leur mort serait réelle ... Même si ça enlève peut-être l'impact de ton idée (intrigante, ma foi, je me demande où ça va mener) :/

Nvm, idées pas terribles Pleased 

white shewolf a écrit:
Au passage, le Forrest Gump du film n'est pas autiste, mais juste simple : encore un film qui ne semble pas suivre sa base ^^. Il y a des autres différences entre le livre et le film ?
Rien que dans le ton, le livre est beaucoup plus pessimiste que le film, du moins je l'ai ressenti comme ça. Dans le livre, comme dit, il y a vraiment une proéminence de ce " syndrome du savant ", de la même façon que le film contrebalance en donnant une sorte d'esprit pur à Forrest (dans le genre il ne ment pas, par exemple) que le livre ne lui attribue pas - en ce sens je l'ai trouvé un peu plus " vrai ". Et le film a rajouté les tiges de fer qui servent à Forrest pour marcher, au tout début, de même que la scène culte du tour du monde qui est totalement absente dans le livre. C'est tout ce qui me vient en tête maintenant Smile 

white shewolf a écrit:
De plus, si je n'ai fait qu'un récit à la première personne, c'est que ça implique moins de difficultés (enfin,c 'est un point de vue perso, je trouve qu'il est plus facile d'écrire à la première personne qu'à la troisième, car on a moins tendance à développer d'autres personnages. Mon récit de Pearl of space sera également à la première personne, mais peut être que, pour changer, je ferai le suivant à la troisième, car en plus je risque de faire intervenir pas mal de personnages différents)
Si tu es plus confortable avec la première personne c'est tout à ton honneur, personnellement c'est un style que je ne maîtrise absolument pas, je me sens beaucoup trop limitée avec ... Pour des textes très courts, mais pas pour un roman entier. Petite question tant qu'on est dans les points de vue : as-tu déjà essayé le style à la deuxième personne (le narrateur s'adresse directement à un personnage principal) ? J'ai l'intention de l'expérimenter pour mon prochain Nuzlocke mais je cherche encore mes bases, donc sweatdrop 

_________________


 

 

 

► En Noir et Rose



► En Camaïeu de Rose



► Aswium [ En cours ]
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Dim 27 Juil 2014 - 11:47

Bon, au final, je me suis décidée pour un défi lancé par le père, qui a dû faire le tour de johto qu'avec des rattatas, des chenipans, des aspicots et des coxy à caus e dela règle de protection de la biodiversité (qui n'autorise que la première capture) qui n'existe plus parce qu'il n'y a plus de biodiversité (dans la mesure où les poké sauvages ont tous disparus (sauf.. ah non je dis rien). Dans le temps : tous les dresseurs veulent avoir des pokémon et en capturent autant qu'ils veulent -> loi de protection de la biodiversité pour essayer de limiter les captures -> de plus en plus de dresseurs -> les pokémon disparaissent -> les dresseurs veulent encore se battre -> création de pokémon-robots pour assouvir leurs besoins. Même les champions, quels qu'ils soient, ont dû relâcher leurs vrais pokémon pour prendre des robots (à niveau équivalent) -> loi de protection de la biodiversité a disparu (plus besoin car il y a des robots).

Le père (qui se situait donc dans l'époque de la loi de protection de la biodiversité) s'est mesurée à la ligue, avec son armée de rattatas et de papilusions et autres (obtenus par une malchance qui n'a pas arrêté de lui coller au train), et a perdu. Mais les champions de la ligue lui ont fait une fleur en lui permettant de devenir champion à Hoenn. Champion, il a pu se constituer une équipe comme il le voulait, dans un type prédéfini.

Cela explique donc le défi lancé par le père à son fils Forrest (qui, comme il se vante d'être bon dresseur, a énervé quelque peu son père qui lui a donné pour défi de capturer que le plus nul pokébot de chaque zone (comme ce qu'il a subi lorsqu'il a fait lui-même son voyage), afin que le fils prouve sa valeur et ses paroles), ainsi que la hargne qu'a le père de vouloir devenir fort (pour s'atteler de nouveau à la ligue et de la battre) mais également le déménagement vers Hoenn.

Hé hé, j'ai déjà écrit à la troisième personne... mais jamais pour un nuz en fait. Allez, pour mon prochain roman nuz, j'écrirai à la troisième personne, pour changer. C'est un autre défi en soi, dans un sens.
Non, je ne savais même pas que ça se faisait... Je viens de faire quelques recherches, ça a l'air plutôt sympa comme mode. Tu peux même l'encourager, ton héros, d'après ce que j'ai lu, un peu comme ce que tu fais lorsque tu dresses un animal, genre "vas-y allez, tu vas y arriver". Ça a pas l'air évident, mais c'est pas inintéressant non plus.
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Lun 28 Juil 2014 - 15:50

Nouveaux chapitres ! Oui, et c'est bien du pluriel parce que, comme le chapitre 3 n'apportait pas grand chose, j'ai décidé d'ajouter le 4e que je viens juste de finir. Bonne lecture !


Hoenn, Jour 3 : Le défi



Cher journal,

Aujourd'hui, ma mère, qui en avait ras-le-bol de me voir traîner dans ses pattes à longueur de journée, m'a donné une nouvelle mission : rendre visite à mon père, qui habitait Clémenti-ville.
« Maintenant que tu as un pokémon, ça devrait être facile ! Et ça lui ferait grand plaisir de te voir, mon grand ! » m'a t-elle dit pour se justifier.
Des bêtises tout ça : mon père n'a jamais aimé me voir. Ça fait des années qu'elle essaie de nous réconcilier mais ça n'a jamais marché. Je n'ai jamais été assez bon pour lui je crois.

Mais j'ai rien dit et je me suis préparé. Ça ferait une bonne balade à Épicéa qui allait rouiller s'il restait aussi longtemps sans se bouger les pattes. J'ai pris un petit sac à dos pour prendre des affaires de rechange, car le temps était à l'orage, ainsi que des kits de réparation pour pokébot, et Épicéa. C'est vrai qu'on ne dirait pas que c'est un robot, Épicéa, parce qu'il agit avec des mouvements très souples, sans même un bruit de grincement comme le fait le vieux vélo tout rouillé de ma mère. En plus, il apprend vite, car hier je lui ai montré la télévision, quelque chose qu'il n'avait jamais vu, et il a su utiliser la télécommande dès que je lui ai montré comment ça fonctionnait. Cette intelligence artificielle est épatante.

J'ai traversé de nouveau la route 101 qui était encore ennuyeuse à mourir, puis Rosyères et au lieu de partir vers le nord comme hier, je suis parti vers l'ouest. C'est là que j'ai rencontré des dresseurs qui m'ont défié. Mon oncle avait raison, cette montre est pratique pour combattre, on peut même y voir les points de vie de l'adversaire ! C'est vraiment comme dans un jeu vidéo sauf que là, on contrôle de vrais machines robotisées. Épicéa s'est fait plaisir (enfin, si on estime que ce tas de ferraille ressent des émotions car ses mimiques ne sont peut être que le fruit de son programme) et a dégommé tout le monde : il est drôlement costaud, ce petit-là.

Je suis arrivé à Clémenti. C'est un peu plus grand que Rosyères, avec un centre de réparation, une boutique, mais plus d'habitations. Et une arène évidemment, là où travaille mon père – et où il dort, je pense, à moins qu'il ne dorme pas. C'est vers ce dernier gros bâtiment que je me suis dirigé.

Mon père venait de battre un dresseur. C'était facile à voir, parce que ce dernier pleurait tandis que mon paternel faisait cette expression qu'il a toujours lorsqu'il ne veut pas qu'on le voie sourire, une sorte de pincement de lèvres, avec un regard joyeux. Lorsqu'il m'a vu, il a congédié le dresseur qui venait de sortir un kleenex (oui, mon père fait souvent cet effet-là).
« Ah, tu es là. » a t-il fait d'une voix morne et en faisant la gueule.
Tu vois maman, il n'est pas DU TOUT content de me voir. Et jamais un bonjour, comme à son habitude.
« Le déménagement est fini ? » a t-il demandé, juste pour la forme, parce que je sais très bien qu'il en a rien à faire.
« Ouais. Merci pour ton aide » sarcasme à peine dissimulé.
« J'ai pas que ça à faire. C'est du boulot, d'être champion d'arène. »
« Bah t'avais qu'à pas fonder de famille. »
Il s'est tu et a jeté un œil à Épicéa qui venait de s'asseoir paresseusement.
« C'est le tien ? Tu l'as pas piqué celui-ci ? »
J'ai froncé les sourcils. Encore cette vieille histoire qui revenait sur le tapis ! Ça devenait soûlant à la longue.
« C'est ton cher beau-frère qui me l'a donné »
Oui, parce que mon oncle de Bourg-en-vol, c'est le frère de ma mère. Mon père et lui ne s'entendent pas très bien, parce qu'ils n'ont pas la même idéologie. Ni le même caractère d'ailleurs. Mon père, c'est la force brute incarnée… Et mon oncle, lui, c'est la cervelle son point fort.
« Il n'aurait jamais dû te le filer. Je vais lui en toucher deux mots. » a fait alors mon père en me regardant méchamment.
« Pas question ! Épicéa est à moi et il le restera, t'entends ? » ai-je hurlé. « Pourquoi est-ce que tu serais le seul à pouvoir en avoir, hein ? C'est parce que tu me crois trop incapable ou que t'as peur que je devienne plus fort que toi, que je réussisses là où tu as échoué ? »
Mon père, piqué au vif s'est rué sur moi et m'a soulevé par le col de ma veste.
« Espèce de… ! »
Mais il n'a pas pu m'insulter parce qu'un gosse aux cheveux blonds est entré et nous a regardé d'un air timide.
« Ho, excusez-moi mr Norman ! » a t-il fait en faisant mine de partir.

Mais mon père m'a lâché et l'a retenu par l'épaule.
« Non, non, reste, Timmy. Que se passe t-il ? »
« C'est juste que... »
« Ah oui, je m'en souviens ! Oui, attends, je vais te chercher ton pokébot. Je reviens tout de suite. »
Il a fait volte face et est allé dans la réserve.

Le garçon m'a regardé d'un air étonné.
« Tu as dû beaucoup énerver mr Norman pour qu'il te traite ainsi... »
« Nan, c'est juste parce que je suis le fruit de sa copulation avec ma mère. » j'ai grogné.
Il a paru choqué, mais je m'en moquais bien. Mon père était gentil avec lui, et pas avec moi, pourquoi ? C'est moi, son fils, bordel ! Pourquoi est-ce qu'il est plus gentil avec les enfants des autres ?

Le gamin a toussé avant de sortir de la ventoline de sa poche. Un asthmatique en plus. L'a rien à faire avec un pokébot, merde, ça va le tuer ! Et moi, j'ai aucun problème de santé et j'ai pas le droit de partir ? Attends, c'est trop fort ça. À moins qu'on ne puisse partir à l'aventure que lorsqu'on l'appelle MONSIEUR Norman ?

Mon père est revenu, un pokéball à la main qu'il a donnée à Timmy, qui l'a chaudement remercié. Mon père a répondu par un sourire - un sourire ! Il a sourit ! Mais merde,c'est qui ce gosse ? - et le gamin est parti.

« Bon, à nous deux. Rends-moi ce pokébot, je vais le remettre à ton oncle. »
« Pas question, Môssieur Norman » ai-je ironisé en insistant bien sur le « Môssieur ». « Il s'agit de MON pokébot, et c'est certainement pas TOI qui va me dire ce que j'ai à faire. »
« Joue pas à ça avec moi, petit con. Ok, tu veux vraiment partir sur les routes avec lui ? Attends, je vais chercher quelque chose. Et n'en profite pas pour te faire la malle, pigé ? Ou ça ira vraiment très mal. »

Il est revenu quelques instants plus tard, un carnet à la main.
« Tu sais qu'à présent, depuis l'invention des pokébots, on peut en attraper de nouveau autant qu'on veut ? C'était pas comme ça à mon époque. Là, à cause de la loi de préservation de la biodiversité, on n'avait le droit de capturer qu'un seul pokémon par route, et uniquement le premier. Et moi, j'ai eu tellement la poisse que j'ai fait le tour de Johto avec tous les plus nuls pokémon que tu puisses imaginer ! Une véritable armée de dardargnans, de papilusions, de coxyclaques et de fouinars. Mais j'ai vaincu les huit champions d'arène… »
« Et t'as perdu à la ligue, je sais, tu me l'as raconté déjà mille fois. »
« C'est facile de dire qu'on est bon dresseur quand on a que des cracks. Mais c'est faux. Le meilleur dresseur, c'est celui qui arrive à vaincre ses adversaires avec n'importe quel pokémon. Même avec les plus faibles. Tu veux me prouver que t'es pas qu'une lavette ? »
« J'ai rien à te prouver. Je pourrai faire ce que je veux, je serais jamais à la hauteur pour toi de toute manière. »
« Je t'offre une occasion de me montrer que t'es pas qu'un sale gosse pourri gâté, alors ferme-la et écoute : tu vas faire le tour de Hoenn avec les plus faibles pokébots de chaque route, comme je l'ai fait à mon époque à Johto. Tu vas collectionner les badges des champions d'arène, et on verra bien jusqu'où tu iras. Si tu arrives déjà à me battre, j'estimerai que tu as parfaitement le droit d'avoir des pokébots. Mais si tu perds avant même notre duel… tu ne toucheras plus jamais à un pokébot de ta vie. Jamais. J'espère que c'est bien clair. »
« Et si je refuse ? »
« Tu me rends tout de suite le arcko. »
« 'tain, c'est du chantage… Ok, j'vais le faire, ton putain de défi. Donne-moi ce carnet. »
J'ai essayé de l'attraper, mais il l'a soudain levé hors de ma portée :
« Et, attention : tu ne dois capturer que le premier pokébot de l'espèce indiquée sur le carnet. Si tu loupes ta capture, tu ne pourras pas avoir de pokébot de toute la route. Si tu triches, je le saurais : comme je suis un champion, j'ai accès aux données des pokédex... »
Il a eu un sourire en coin.
« Juste le premier de l'espèce indiquée, c'est bon, j'ai pigé. C'est pas la peine de me menacer. »
« Allez, fous-moi le camp, et bon voyage. »
Et je suis parti de l'arène en prenant bien soin de claquer la porte derrière moi.



Hoenn, jour 4 : Le début de l'aventure.






Cher journal,

aujourd'hui, je suis retourné à Bourg-en-vol raconter mon aventure et le chantage que m'a fait mon père.
« Il veut juste que tu deviennes fort, mon grand, voilà tout. Et il n'aime pas que tu te vantes tout le temps comme tu as tendance à le faire. » a voulu me rassurer ma mère tandis qu'elle repassait le linge.
« Rien de ce que je fais ne lui plaît de tout manière. »
« Mais c'est faux ! » s'est-elle indignée.
« Ah ouais ? Et bien, trouve-moi donc une fois où il m'a récompensé pour mes actions ou mes activités ? Tu peux chercher autant que tu veux, tu ne trouveras pas, soit parce qu'il était là à grommeler tout ce qu'il pouvait à cause de son échec sans voir ce qu'il se passait autour de lui, soit parce qu'il était parti quand enfin on lui a trouvé un boulot. Il n'a jamais été mon père, pour moi. Y'a vraiment des fois où je me demande s'il ne me tient pas responsable de son échec à la ligue... »
« Tu dis n'importe quoi, tu n'étais qu'un enfant à l'époque. »
Mais j'ai bien vu qu'elle avait détourné les yeux en me disant cela.
« C'est faux, tu le sais très bien. Alors, qu'est-ce que j'ai fait ? Vas-y, dis-moi ! »
« Je sais juste pourquoi tu ne t'entends pas avec ton père : vous êtes comme deux aimants de même polarité : vos caractères sont tellement similaires que vous vous repoussez sans cesse. Au final, ce n'est peut être pas une mauvaise chose que tu t'en ailles, parce que, quand vous étiez dans la même pièce, vous vous disputiez si souvent que c'en devenait insupportable. Il est probable qu'il ne vienne pas pour éviter de se retrouver dans la même pièce que toi. J'ai cru que ça allait passer avec les années, mais ils semblerait que ce soit de pire en pire. »
« Tu n'as toujours pas répondu à ma question. »
« Tu n'as rien à voir dans l'échec de ton père, rassure-toi. Allez, maintenant, plie-moi tes chaussettes et n'oublie pas de les ranger dans l'armoire. Pas question que tu partes en laissant traîner toutes tes affaires ! »

Pff ! Je lui dis que je pars en voyage, que mon père ne peut pas me voir en peinture, et elle, tout ce qu'elle trouvait à me dire, c'est de ranger des chaussettes ?!  

J'ai fait mon sac de voyage, j'ai salué ma mère et je suis allé voir mon oncle. Lui, au moins, a paru content de me voir. Je lui ai rapporté la conversation que j'ai eue avec mon père et il a froncé les sourcils, sans pour autant dire quelque chose de mal de mon père. Pourtant, je savais qu'il rageait intérieurement, car ses yeux lançaient des éclairs, surtout quand je lui ai dit qu'il a voulu me prendre Épicéa.
« Je te l'ai donné, Forrest, alors même s'il me l'avait remis, je te l'aurais rendu. On est bien d'accord ? Après, pour ce voyage… je pense que c'est une bonne idée. Non pas pour faire plaisir à ton père, mais pour toi-même, car voyager t'apportera plein d'expériences nouvelles et de moments inoubliables. Profites-en bien, mon grand. Pendant ce temps, je veillerai sur ta mère si ton paternel n'est pas là pour le faire lui-même. »

'Tain, pourquoi c'est pas lui, on père, au lieu de l'autre abruti ? Ah, ouais, je sais : c'est le frère de ma mère.

Je suis enfin parti de mon village et mon aventure a commencé.
Comme j'avais déjà obtenu Épicéa sur la route 101, je ne pouvais pas en capturer un autre, alors j'ai continué mon chemin vers le nord. J'ai dépassé Rosyères et je suis arrivé sur la route 103. Là, je me suis arrêté avant les hautes herbes et j'ai regardé le carnet que m'avait confié mon père. À la page 3 étaient écris les noms des pokémon que je me devais d'attraper par zone. J'ai cherché la route 103 dans la liste. En face du nombre était inscrit un nom : medhyena. C'est ce truc qui a attaqué mon oncle sur la route 101, je savais donc de quoi ça avait l'air.

Au début, ce sont des goélises qui m'ont attaqué, mais un medhyena a fini par se présenter. Une medhyena, pardon. J'ai envoyé Épicéa qui a fait écras'face. Les points de son adversaire ont fondu comme neige au soleil avant de se figer au milieu de la barre de vie. J'ai lancé une ball, et le pokébot est resté dedans. Un surnom ? J'ai réfléchis un instant. Canine. Ouais, ça sonne bien.

Première capture réussie. Passons à la suivante.

Sur la route 102, c'est un chenipotte que j'ai dû attraper. Après l'avoir surnommé Rose en raison de sa couleur, j'ai entraîné ma petite équipe. Rose n'a pas tardé à évoluer en Blindalys, puis en Papinox, ce qui lui a permis d'apprendre choc mental. Canine, quant à elle, a appris morsure.

Lorsque je suis repassé à Clémenti, mon équipe était plutôt forte : Canine était au niveau 13, Rose au niveau 10 et Épicéa au niveau 14.

J'ai fait réparer mes pokébots au centre et j'ai repris la route après avoir racheté quelques pokéball et des médicaments contre le poison. La forêt à l'ouest de la ville était remplie de robots pouvant empoisonner, mieux valait être prudent.

La route 104 m'a permis d'attraper Dard, un second chenipotte, et le bois Clémenti un troisième, que j'ai surnommé Tulipe. Si Tulipe a évolué en Blyndalys, comme Rose, Dard, lui, s'est métamorphosé en Armulys. J'ai du coup décidé de laisser Tulipe au pc du centre de réparation. Ce système de stockage de pokébot fonctionnait déjà à l'époque où les pokémon existaient encore : il suffisait de se connecter à son compte grâce au code de sa carte dresseur et d'un mot de passe et de poser une ball dans un réceptacle prévu à cet effet et hop ! la sphère était aspirée et stockée dans un casier, à l'autre bout du tuyau. Pratique quand on ne peut pas se charger de plus de 6 pokébots.

En traversant le bois Clémenti, j'ai croisé un type avec les cheveux luisant de gomina qui avait perdu son pokébot balignon. Mais lorsqu'il s'est mis à me parler, un type vêtu comme un marin a fait son apparition et l'a menacé. Le premier gars, mort de trouille, s'est caché derrière moi et m'a poussé pour que je combatte son agresseur à sa place. Le marin n'a pas cherché à comprendre : il a envoyé un medhyena ; Épicéa n'en a fait qu'une bouchée ; le marin est parti en prononçant le nom de Mérouville, et le pétochard lui a couru après. J'ai rien pigé, et je m'en moquait en plus. À force d'entraînement, Épicéa a évolué en Massko, tandis que Dard s'est métamorphosé en Charmillon. Avant de quitter la forêt, c'est Canine qui a changé de forme et qui est devenu un menaçant Grahyena.

L'autre bout de la route 104 s'est présentée à moi alors que je sortais du bois, alors j'ai rien pu attraper. J'ai rencontré quelques dresseurs, mais rien de vilain. J'ai même battu un pêcheur qui se disait maître des pokémon eau ! Mais cet abruti était nul : il n'avait que des magicarpes. Roi des magicarpes, ok, mais pas des pokémon eau. C'est cool, un magicarpe, mais uniquement quand ça évolue, parce qu'il devient super fort. J'ai regardé ma liste, mais je n'ai pas l'impression que je vais pouvoir en capturer un. La barbe.

Je suis arrivé à Mérouville avec une petite équipe en forme : Épicéa au niveau 20, Canine au niveau 20, Rose au niveau 16 et Dard au niveau 13.

J'étais prêt pour la première arène, dont la championne, Roxanne, se vantait d'être le spécialiste des pokémon roches.

Lorsque je suis allé la défier, la championne a envoyé un racaillou ; un vol'vie d'Épicéa a suffit pour le mettre hors jeu. Elle a ensuite fait appel à un Tarinor, et cette fois j'ai ordonné à Canine de bosser un peu. L'intimidation de cette dernière a baissé l'attaque du caillou, et sa morsure lui a entamé ses points de vie, mais pas assez à mon avis. Le caillou a riposté avec une attaque tomberoche, qui a enlevé cinq pv de la vie de Canine. J'ai ordonné à la Grahyean de baisser la précision de son adversaire en spammant jet de sable, ce qui a fait échouer plusieurs attaques du Tarinor. Quand celui-ci n'a presque plus pu attaquer, j'ai réordonné morsure. Se sentant en danger, Roxanne a soigné son robot. Canine a réitéré son attaque ; Roxanne, qui faisait de son mieux pour ne pas perdre, a encore utilisé une potion. Le Grahyena a achevé son adversaire à l'aide de deux attaques morsures, et la championne a dû s'incliner. Elle m'a félicité, m'a remis un badge et m'a demandé d'où je venais, car elle avait l'impression de m'avoir déjà vu quelque part. Quand je lui ai dit que je venais d'arriver à Bourg-en-vol, elle a fait tout de suite le rapport avec mon père. Qu'elle ne semblait pas beaucoup apprécier d'ailleurs :
« Hum, il est beau garçon… mais il a un caractère de cochon et ne pense qu'à son travail. »

Ouais, t'as bien défini le bonhomme poulette. Quoique, pour le « beau garçon » peut être pas.

Je suis donc sorti de la première arène victorieux, mon premier badge accroché au pan intérieur de ma veste. Plus que trois autres badges, et j'allais combattre le vieux croûton. J'avais hâte de lui prouver que je n'étais pas un nul.


Dernière édition par white shewolf le Mer 30 Juil 2014 - 10:47, édité 1 fois
Slyaquali

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Malin
Exp : 2233
Date de rencontre : 23/02/2013
Niveau : 17
Eau Fée
Habitat : Loin de toi ~
Pokédex : Je suis marre

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Lun 28 Juil 2014 - 20:52

Niveau 20 ?! La vache, tu t'es vachement entraînée Oo

Ça fait un peu bizarre le changement de personnalité de Forrest si soudain, qui passe d'un garçon "autiste" (avec de très grosse guillemets) à un garçon qui sort des mots familiers. Mais bon, je préfère un peu plus le second Forrest ~

_________________

Ni vue, ni connue  

Magnifique avatar par El Grande Maestro Phiphi ~:
 
white shewolf

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Calme
Exp : 1775
Date de rencontre : 19/04/2013
Eau Acier

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Mar 29 Juil 2014 - 0:28

Sly, tu devrais relire les premiers chapitres : je les ai réécris et Forrest n'a à présent qu'une seule personnalité : celle de ces derniers chapitres.

Pour ce qui est de l'entraînement... je n'ai pas encore vaincu Bastien, et mon starter est déjà au niveau 30, Rose doit être au niveau 26 et j'en ai un autre au niveau 29. J'ai beaucoup passé de temps dans la grotte granite, mais je n'ai pas vraiment le choix dans la mesure où mon équipe ne va pas du tout convenir aux ennemis que je vais pas tarder à avoir (aucun combat ni de feu ni de sol pour battre Voltère par exemple) et les alentours de Lavandia sont trop pénibles pour constituer un bon entrainement (à cause des bestioles qui ont statik.)
Slyaquali

avatar

Ecrivain
Ecrivain


Féminin Nature : Malin
Exp : 2233
Date de rencontre : 23/02/2013
Niveau : 17
Eau Fée
Habitat : Loin de toi ~
Pokédex : Je suis marre

Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke Mar 29 Juil 2014 - 10:34

Oui je sais que tu les as réécris, mais je m'étais un peu habituée à l'ancienne personnalité de Forrest. C'est pour ça que ça me fait un peu bizarre, mais c'est juste par rapport à moi ~

La vache, tu dois y passer tout ton temps alors, puisqu'il me semble que les Pokémons de la grotte Granite sont genre niveau 12 ...

_________________

Ni vue, ni connue  

Magnifique avatar par El Grande Maestro Phiphi ~:
 
Contenu sponsorisé







Message() Sujet: Re: The Unluckiest Nuzlocke

 
The Unluckiest Nuzlocke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Unluckiest Nuzlocke
» Pokémon Nuzlocke Challenge
» Les règles du Nuzlocke
» Pokémon Nuzlocke Challenge : Harmony of chaos
» Reverse Nuzlocke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nuzlocke France :: Kalos : tous en Nuzlocke ! :: Aventures alternatives :: Aventures inachevées et inactives-