Partagez | 
 

 Les journaux de bord de Daniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lex!

avatar

Dresseur débutant

http://aceattorney.sparklin.org/forum/viewtopic.php?f=4&t=16


Masculin Nature : Relax
Exp : 16
Date de rencontre : 05/05/2012
Niveau : 22
Ténèbres Acier
Habitat : Quelque part en Suisse

Message() Sujet: Les journaux de bord de Daniel Sam 5 Mai 2012 - 20:58

Je propose d'enchaîner très peu de temps après ma présentation par un petit (plutôt un long) avant-goût de l'aventure que j'ai proposé à mes collègues de l'autre forum. J'ai d'avantage poussé sur le côté scénaristique que le côté pure aventure, ne vous étonnez pas de quelques débordement par rapport au scénario initial. Mais c'était pour le bien du journal de bord.

Mes règles ? Eh bien, les deux règles principales du Nuzlocke, ma fois. Avec en plus, le fait de donner un surnom à chacun des Pokémon attrapés, ainsi que le choix des Pokémon lors du combat sous "défini".
Prenez donc du plaisir à lire, c'est ce qui compte. Si je ne poste pas toute l'aventure d'un coup, c'est bien parce qu'elle est tellement écrite de manière dense qu'il y a de quoi en tomber à la renverse. (hum, pardon, j'ai écrit une pétée de trucs en fait, ça donne mal à la tête rien que de voir. x) ). Allez, allons-y.
(Cette première page servira au fur et à mesure au recueil des textes que je posterai.)

Chapitre 1 : délocalisé

Partie 1 : Samedi 17 décembre, 21h30

C'est une blague ? Dites-moi que ce que je viens de vivre n'est qu'une simple hallucination.
C'est un coup monté, je ne vois pas d'autres explications.

C'était une matinée comme les autres, dans mon paisible village de Bonaugure.
Une de ces matinées où d'habitude, je me dis : aujourd'hui, c'est un temps magnifique pour ne rien faire, et rester paisiblement sur mon ordinateur, à discuter en ligne avec différentes personnes toute la journée. Une journée que je passe donc d'habitude cloîtré chez moi, seul, dans ma chambre, avec pour seul accompagnant mon fidèle ordinateur. Ordinateur que j'avais d'ailleurs changé tout récemment, au profit d'un bien plus puissant. Le moment de la séparation avec mon vieux PC, qui avait partagé en tout cas 5 ans de ma vie avait été particulièrement pénible, d'ailleurs. Je m'en rappelle encore, à regarder passer le camion de récupération, devant ma maison, emportant mon fidèle ami au loin, vers un destin bien plus funèbre...

J'ai horreur de perdre des choses qui me sont proches. J'ai une tendance à beaucoup trop m'attacher à tout ce à quoi je peux m'attacher. C'est pourquoi il est vrai que je n'ai que très peu d'amis en dehors de mon portable. Il fut un temps où je sortais tous les jours pour aller jouer dehors, et je ne rentrais qu'à la nuit tombée. Mais il est venu ce fameux jour.
Un vieil homme avec une blouse blanche est venu rendre visite aux enfants de notre village. Il leur avait présenté à tous la vie future de dresseur qu'ils pourraient mener, et tout ce qui les attendaient dans leur prochaine aventure avec ces créatures qu'on appelle "Pokémon".
Ça avait été l'enthousiasme général ce jour-là ; tous les enfants s'étaient précipités chez leur parents avec un nouvel espoir, un nouveau désir de vie, ils avaient tous en eux cette lueur qui s'était mis à brûler en leur esprit : cette flamme qui anime un esprit de nouveau dresseur. Une semaine plus tard, le village était vidé de toute sa population infantile. Toute, sauf moi. Cette histoire ne m'avait absolument pas touché, elle ne m'intéressait absolument pas, à la base. Après tout, pourquoi partir ? Je détestais l'idée de devoir quitter un jour l'endroit où je vivais, et comme j'en avais le choix, j'ai décidé de rester.
Ma mère n'a rien dit à ce moment-là, mais cela se sentait qu'elle avait été un peu déçue de ma décision, même si je ne le lui ai jamais fait remarquer...
Et c'est alors qu'est entré mon ordinateur dans ma vie, et que 5 ans se sont déroulés, sans que rien de spécial ne se passe... Jusqu'à aujourd'hui.

Il a déboulé en trombe dans ma chambre. Un garçon blond, d'une quinzaine d'années, au tempérament très marqué, absolument surexcité avait déboulé sans prévenir dans un lieu que je considérais alors comme sacré : ma chambre. J'étais confortablement installé devant mon PC flambant neuf, en train de jouer à différents jeux en ligne que j'avais l'habitude de pratiquer.
Il parlait à toute vitesse, et son débit de paroles était tellement impressionnant que je n'arrivais absolument pas à suivre, ni à saisir ce qu'il voulait me dire. Et sans crier gare, ce garçon hyperactif dont je n'étais même pas sûr de l'identité est sorti comme il était entré : à toute vitesse, sans crier gare.

La seule chose que j'avais compris à cette histoire, c'est qu'il voulait absolument que je l'accompagne pour aller à la rencontre d'un vieux monsieur qui distribuait quelque chose. Mais je n'avais absolument aucune idée de ce qu'il voulait dire à ce moment-là.
Et si j'avais su, je ne l'aurais sûrement pas suivi...

Avec un grand soupir, j'ai souhaité à contrecœur un au revoir à mon portable, et après l'avoir éteint, je suis sorti de ma chambre.

Ma mère a paru étonnée de me voir sortir, du moins, je le pense, puisqu'elle m'a regardé descendre les escaliers avec un grand sourire de satisfaction aux lèvres. C'était étonnant venant de sa part. Elle m'a dit que "mon ami" avait quitté la maison précipitamment, et qu'il m'attendait chez lui. Super, je ne savais même pas où il habitait.

En sortant de chez moi, j'ai poussé un léger cri de surprise : la lumière du soleil m'avait quelque peu perturbé, moi qui ne connaissais plus que la lueur pâle de mon ordinateur, une lueur aussi puissante dans les yeux tout à coup n'était pas très agréable.

Heureusement que le village n'est pas grand : j'ai trouvé sa maison sans problème.
La porte de chez lui était restée ouverte. Curieux de savoir ce qu'il voulait réellement, je me suis approché de l'entrée.
BOUM ! Il m'est rentré dedans. Sans même que j'aie eu le temps de me dire quoi que ce soit, il m'a crié dessus de le suivre aussi vite que je le pouvais, comme si c'était une question de vie ou de mort. Sur ces paroles, il a recommencé à courir comme un dératé en direction de la route qui menait à Littorella. J'ai tenté de le suivre comme j'ai pu, mais j'ai vite été essoufflé par un si brusque effort physique. Je n'avais absolument pas l'habitude.

Lorsque j'ai réussi à le rattraper, il était en train de tenter de passer les hautes herbes qui nous empêchaient de nous rendre au prochain village. Je n'était jamais sorti de Bonaugure, et je ne savais absolument pas ce qu'il fallait faire, si bien que je l'ai laissé faire.

C'est à ce moment qu'un vieil homme a commencé à nous sermonner, le garçon blond et moi. Il nous avait vu faire, et n'avait absolument pas l'air d'accord avec ce que nous étions en train d'essayer. "Vous n'avez pas de Pokémon", "c'est trop risqué"...
J'aurais dû m'y attendre, c'est pour ça qu'on ne nous laissait pas partir du village quand on était plus jeunes...

C'est là que je l'ai reconnu. Le vieil homme... C'était celui qui était venu 5 ans plus tôt dans notre village ! Celui qui avait provoqué indirectement la disparition de tous les enfants du village ! Celui à cause duquel j'avais passé 5 ans de ma vie seul, cloîtré chez moi, pensant que je n'avais plus personne avec qui m'amuser...
J'avais l'impression qu'il m'avait volé une parcelle de ma vie à cette époque...
Et là, mon "ami" s'est écrié "C'est vous le professeur Sorbier, qui distribuez des Pokémon, non ?"
J'ai eu l'impression que cette remarque avait provoqué comme une sorte de grand déclic chez ce vieil homme. Il est soudainement devenu silencieux pendant plusieurs longues secondes, comme pris dans un monologue intérieur.
Puis il s'est approché de nous et nous a dit : "Votre vision pourrait changer le monde, j'ai besoin de vous." Son brusque changement d'état d'esprit m'avait un peu perturbé : pourquoi avait-il tout à coup l'air totalement différent ? Il nous regardait comme si nous étions le Messie revenu sur terre. Il a appelé son assistante et ordonné que l'on choisisse l'une des Pokéballs qui se trouvait dans cette dernière.
...
..Des Pokéballs..?
...
...
C'est là que je me suis souvenu du discours qu'il nous avait tenu 5 ans plus tôt. Il en avait parlé, mais je n'avais toujours pas saisi de quoi il s'agissait. Le garçon blond m'a demandé avec insistance de choisir celle que je voulais en premier. Tous me regardaient avec grande insistance, et à la pression qu'ils me mettaient, je n'avais d'autre choix que de choisir. Mais, pourtant... Elles étaient les trois identiques ?! Je ne comprenais encore pas du tout ce qui m'attendait. Si j'avais su...!

J'ai pris la Pokéball du milieu. Une fois en main le garçon m'a poussé assez violemment pour prendre celle qui se situait à sa gauche.

Le vieil homme avait paru satisfait de nos choix, et nous a demandé de le rejoindre chez lui, à Littorella. Et puis quoi encore ?! Il croyait vraiment que j'allais aider l'homme qui avait provoqué mon isolement ? Il pouvait se mettre le doigt dans l'oeil !

Et là, sans prévenir, comme à son habitude apparemment, le type que j'avais accompagné jusque là m'a crié qu'il voulait me défier en duel singulier, chose qu'il avait l'air de tenir comme à sa vie. Mais de quoi il parlait ? Un duel de quoi ? Il voulait qu'on se batte ?
Dans la plus totale incompréhension, je l'ai regardé tiré l'objet que l'on avait récupéré tout à l'heure au sol. Et là, à ma grande surprise, sous une lumière rouge est sortie une sorte de petite tortue verte qui avait l'air d'avoir le même caractère que celui qui l'avait lancée.

...D'un réflexe machinal, sans même savoir ce que je faisais j'ai lancé la mienne.

Un pingouin. C'était un pingouin que contenait la Pokéball que j'avais en main. Et alors, qu'est-ce qu'il voulait maintenant ?

Et c'est là qu'il lui a donné l'ordre de m'attaquer. La petite tortue apparemment ravie d'avoir été lancée au combat s'est précipitée droit sur la créature que j'avais moi-même engagée.

Ce fut le déclic.

J'ai alors saisi de quoi il s'agissait, et ce que nous étions en train de faire. Ce que ce vieil homme nous avait montré il y a 5 ans...

J'ai été partagé entre deux émotions pendant un certain laps de temps. Que faire, maintenant ? Est-ce qu'il est trop tard pour revenir en arrière ? Est-ce qu'il fallait vraiment que je continue ? Une soudaine montée d'adrénaline m'avait envahi, sensation totalement nouvelle que je ressentais alors. Mais en même temps, cela signifiait que je devais quitter tout ce qui m'avait entouré durant tout ce temps, et comme je l'ai déjà dit, je détestais me séparer des choses que j'aimais... Que faire ?

Et j'ai croisé son regard. Le regard de cette créature que j'avais lancé au combat. Un regard plein de tendresse, de compassion, un de ces regards qui transpercent le cœur d'un simple coup d’œil.Je me rappelle encore de ce regard à la fois pétillant et passionné qu'elle me lançait, comme si elle attendait avec impatience ce qu'elle devait faire. Car oui, c'était une femelle, et cela se voyait tout de suite. J'ai donc serré le poing et pris ma décision :

"Vas-y, attaque !"

Recueil des journaux de bord de Daniel :

Chapitre 1 : délocalisé

Partie 1 :
Spoiler:
 

Partie 2 :

Spoiler:
 

Partie 3 :

Spoiler:
 

Equipe :

Spoiler:
 

Chapitre 2 : Le début d'une quête

Spoiler:
 

Equipe :
Spoiler:
 

_________________

La culture, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale.


Dernière édition par Lex! le Lun 7 Mai 2012 - 21:44, édité 6 fois
Ex-dragon

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Modeste
Exp : 127
Date de rencontre : 27/04/2012
Niveau : 23
Feu Dragon

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Sam 5 Mai 2012 - 21:13

Et bien écoute, pour 'linstant ca me parait très bien. ^^
J'attends la suite avec impatience (et la surprise Razz)

_________________

Le roi et le démon vont ici et maintenant ne faire qu'un ! Une âme enragée ! Fais s'élever les cris de la création toute entière !
Invocation Synchro ! L'âme suprème, le Dragon Nova Rouge !
LF1

avatar

Champion d'Illumis
Champion d'Illumis


Masculin Nature : Calme
Exp : 617
Date de rencontre : 28/04/2012
Niveau : 21
Psy Aucun
Habitat : Sur la route vers la ville de Jadielle.

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Sam 5 Mai 2012 - 23:12

J'ai trouvé ça fort sympathique.

Maintenant bon, ça reste que le chapitre un donc je peux pas encore vraiment me faire une idée.

_________________



Il fait trop chô pour faire un Nuz.
Kroki

avatar

Champion de Port Tempères
Champion de Port Tempères

http://aceattorney.sparklin.org


Masculin Nature : Bizarre
Exp : 412
Date de rencontre : 28/04/2012
Feu Vol

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Sam 5 Mai 2012 - 23:20

C'est l'habitude qui te fait dire ça sérieux ? xD
Le but d'un incipit c'est en règle général de donner une idée du niveau et du style...

_________________

Shokugeki no Soma is a cooking manga.
Nick Walrus

avatar

Champion de Yantreizh
Champion de Yantreizh


Masculin Nature : Modeste
Exp : 160
Date de rencontre : 14/04/2012
Niveau : 25
Feu Vol
Habitat : Québec tavu

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Sam 5 Mai 2012 - 23:33

Citation :
Mes règles ? Eh bien, les trois règles classiques du Nuzlocke, ma fois. Avec en plus, le fait de donner un surnom à chacun des Pokémon attrapés.
Quelles trois règles?

_________________


Je suis le cafard des bas fonds de ton âme petit pingouin.
Lex!

avatar

Dresseur débutant

http://aceattorney.sparklin.org/forum/viewtopic.php?f=4&t=16


Masculin Nature : Relax
Exp : 16
Date de rencontre : 05/05/2012
Niveau : 22
Ténèbres Acier
Habitat : Quelque part en Suisse

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Sam 5 Mai 2012 - 23:42

Merci de vos commentaires ! Smile
Je posterai les deux autres parties du Chapitre 1 lundi je pense.
Pour les 3 règles, me semble qu'il y avait 3 règles principales, du coup je les ai pas forcément citées, mais si vous le désirez :
- Un Pokémon attrapé par route, et uniquement le premier.
- Un Pokémon KO est un Pokémon mort.
- Le choix dans les combats est défini : à l'image de la tour de combat, les Pokémon ne peuvent être échangés entre deux Pokémon adverses lors d'un combat : ils se font durant les tours de jeu.

_________________

La culture, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale.
Nick Walrus

avatar

Champion de Yantreizh
Champion de Yantreizh


Masculin Nature : Modeste
Exp : 160
Date de rencontre : 14/04/2012
Niveau : 25
Feu Vol
Habitat : Québec tavu

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Sam 5 Mai 2012 - 23:48

La troisième est pas une règle de base hein.

_________________


Je suis le cafard des bas fonds de ton âme petit pingouin.
Lex!

avatar

Dresseur débutant

http://aceattorney.sparklin.org/forum/viewtopic.php?f=4&t=16


Masculin Nature : Relax
Exp : 16
Date de rencontre : 05/05/2012
Niveau : 22
Ténèbres Acier
Habitat : Quelque part en Suisse

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Sam 5 Mai 2012 - 23:53

Arf, Sérieux ? X)
Mince j'ai toujours cru que c'était aussi une règle de base. C'est assez ballaud, parce que du coup ça m'aurait permis d'éviter pas mal de fails par la suite...
Bah quoiqu'il en soit j'ai utilisé cette règle aussi, avec celle des surnoms. Du coup, t'as bien fait de me poser la question, j'avais pris ça pour une évidence.

_________________

La culture, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale.
Nanard

avatar

Champion de Neuvartault
Champion de Neuvartault


Masculin Nature : Malpoli
Exp : 72
Date de rencontre : 17/04/2012
Niveau : 24
Ténèbres Ténèbres
Habitat : dans un abribus (c'est vrai en plus ptdr)

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Dim 6 Mai 2012 - 7:24

J'ai pas vraiment lu, mais j'ai survolé et je constate que tu as beaucoup de potentiel en écriture, tu as un beau style, tu fais pas de faute et c'est agréable à lire (agréable à survoler en ce qui me concerne hihihi).

_________________

Lex!

avatar

Dresseur débutant

http://aceattorney.sparklin.org/forum/viewtopic.php?f=4&t=16


Masculin Nature : Relax
Exp : 16
Date de rencontre : 05/05/2012
Niveau : 22
Ténèbres Acier
Habitat : Quelque part en Suisse

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Dim 6 Mai 2012 - 10:32

Ah bah merci beaucoup. Very Happy
Bon, vu que je suis là alors que je le pensais pas, j'en profite pour poster les parties 2 et 3 du chapitre 1. Enjoy.

Partie 2 :

Mon Tiplouf (j'ai appris son nom par la suite) s'est alors lancé dans le combat avec une motivation absolument surprenante. Alors que le Pokémon de mon adversaire se répandait en Replis, mon Tiplouf s'acharnait en Ecrase-face du mieux qu'il pouvait. L'implication qu'elle donnait était totalement hallucinante, je n'avais jamais rien vu de tel. Mon "ami" n'en est tout de même pas resté là. Sans prévenir, il a alors ordonné à son Tortipouss de charger de nombreuses fois mon Pokémon. Mon Tiplouf semblait un peu déstabilisée que ses résultats ne donnent pas tout à fait l'effet escompté : le Pokémon ennemi avait considérablement augmenté sa défense, et ses attaques semblaient vaines. Mais elle n'abandonna pas pour autant et se mit à attaquer avec insistance, et l'on sentait qu'elle voulait donner tout ce qu'elle avait en elle.
Les deux camps commençaient à montrer des signes de faiblesse, et le combat commençait à s'éterniser. Et moi, je restais là, absolument fasciné par le combat qui se déroulait sous mes yeux... C'était bien réel, cette fois ! Cela n'avait pas du tout la même envergure que tout ce que j'avais joué jusque là, c'était tout autre chose...
Et finalement, ça a été la victoire. Le Tortipouss de mon "ami" s'est couché sur le flanc, l'air totalement épuisé. Mon Tiplouf lui donna un dernier coup décisif en pleine poitrine, et ce dernier s'écroula alors sur le dos, incapable de se relever.
Elle était prête à lui donner encore d'autres assauts, s'il l'avait fallu. Mais lorsqu'elle a vu le Pokémon ennemi dans une telle position de faiblesse, elle a fait quelque chose qui m'a profondément marqué...
Mon "ami" était tellement sous le choc de la défaite qu'il était resté immobile, la bouche béante, devant sa propre défaite. Elle s'est alors approchée du Tortipouss et s'est mis à se frotter contre lui, d'un air tout à coup amical... Elle l'a aidé à se remettre sur ses pattes, et a bien veillé à vérifier si ce dernier était toujours en vie... J'avais beau être un jeune homme très peu impressionnable, la scène m'en laissa tout de même bouche bée, tout comme le garçon blond.

Il m'a serré la main en me félicitant de ma victoire, et a couru faire soigner son Pokémon blessé chez lui.

Je l'ai regardée très fixement pendant plusieurs minutes, et elle faisait de même. Elle avait mené son premier combat brillamment, tout en veillant à ne pas humilier son adversaire, jusqu'à même lui porter secours lors qu'il en avait besoin...
Son regard plein de tendresse et de vivacité rentrait en contact avec le mien, pris par ses yeux si... doux.

Je me suis alors mis à genoux, et l'ai prise dans mes bras. C'était décidé, je la garde ! Elle allait devenir l'amie que je n'ai jamais eue, celle qui comblerait mes moments de solitude les plus sombres. C'est elle qui m'accompagnerait dans ma future vie !
Et sur ce, je suis rentré à Bonaugure, bien décidé à profiter du reste de l'après midi pour découvrir tout ce que pouvait faire ce Pokémon... dans ma chambre.

Partie 3 :

Je n'ai même pas eu le temps de retourner dans ma chambre. Il est revenu en sens inverse en courant, comme à son habitude, en me défiant de le suivre comme il le pouvait jusqu'à Littorella, soi-disant que le professeur Sorbier avait quelque chose d'important à nous confier. Mais d'où est-ce qu'il tient autant d'énergie ? C'est juste inhumain.
Après un très grand soupir et un râle d'insatisfaction je me suis alors contraint à le suivre, étant donné que je n'avais pas d'arguments véritables pour justifier ce que je voulais faire.

La route qui mène à Littorela m'a permis de me rendre compte d'une chose : Elle était vraiment d'une compagnie agréable. Manifestant toujours des signes de bonne humeur, d'entrain, d'intérêt pour tout son entourage, gambadant dans les hautes herbes, en respirant les fleurs, en sautillant un peu partout l'air insouciant, elle avait vraiment quelque chose qui m'apaisait et me motivait à continuer ma route. C'est pourquoi j'ai décidé de l'appeller Candice. Ce regard si innocent, si pur, si dénué de toute violence que peut manifester le monde... elle était la candeur à l'état pur...
Les différents Etourmi qui se présentèrent sur son passages n'ont été que des anecdotes, et nous sommes arrivés pour ainsi dire sans encombres jusqu'au village donné.

Je l'ai vu entrer dans le laboratoire, alors je l'ai suivi. Du moins, je ne l'aurais pas fait si elle ne s'était pas elle-même soudainement précipitée dans sa direction en poussant des petits cris de joie. Elle est vraiment exceptionnelle...

Une fois à l'intérieur, le professeur nous parla d'une voix très solennelle, proche du discours qu'il avait tenu lorsqu'il présentait les Pokémon aux futurs dresseurs. Il se sentait dans le devoir de nous investir d'une mission, nous envoyer collecter des informations aux quatre coins du globe sur les Pokémon ! S'il ne nous avait pas regardé avec un air aussi insistant, j'aurais refusé catégoriquement ce qu'il nous avait demandé. Mais mon "ami", rempli d'entrain à cette annonce, a jugé bon de parler pour nous deux et c'est donc de cette manière que je me suis retrouvé avec un Pokédex dans la main, sans avoir pu formuler d'objections.
Au départ, je pensais que ce n'était pas grave. Après tout, j'avais gagné un gadget à mettre en évidence dans ma chambre, qui prendrait la poussière au bout d'un moment. Cela ne m'empêchait pas en soi de rester là où j'avais envie de rester, après tout. Surtout que j'avais de la compagnie d'ailleurs. Candice était là.
Alors, après avoir encore écouté tout ce que voulait nous dire absolument le professeur, je suis rentré tranquillement chez moi accompagné de Candice, qui s'amusait avec tout ce qu'elle pouvait trouver en route.

Mais quand je suis arrivé chez moi, résolu à me poser tranquillement dans ma chambre, j'ai remarqué que la mère du type qui m'avait harcelé toute la journée était en visite chez ma mère. Jusque là rien d'anormal, ma mère avait l'habitude d'inviter des amies à discuter. Mais là où les choses se sont gâtées, c'est lorsque la mère de mon "ami" m'a annoncé que ce dernier avait oublié d'emporter avec lui certaines affaires, et qu'en voyant le Pokémon qui m'accompagnait, m'a demandé de le lui amener au plus vite.
Mais qu'est-ce qu'ils ont tous aujourd'hui à me dire de faire ceci ou de faire cela ? Quand je vois où ça me mène !

C'est ainsi que je me suis retrouvé une fois de plus sur la route, pour la 3ème fois de la journée...

Il est 22h30, et je ne l'ai toujours pas retrouvé. Le professeur Sorbier, qui a gentiment accepté de m'accueillir pour une nuit, m'a annoncé qu'il l'avait vu courir en direction de la prochaine ville : Féli-Cité.

Magnifique. Encore une combine à me retrouver à des kilomètres de chez moi...

Ils le font exprès, je suis sûr.


Équipe actuelle :

Spoiler:
 

_________________

La culture, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale.
Ivanhoé

avatar

Dresseur débutant


Masculin Exp : 9
Date de rencontre : 06/05/2012
Insecte Insecte
Habitat : Belgique

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Lun 7 Mai 2012 - 18:45

Shame on me, j'avais jamais pris le temps de lire tes journaux auparavant Q.Q

C'est très plaisant à lire: il y a extrêmement peu de fautes d'orthographe et ton style est assez bon. Quelques répétitions de temps à autres, mais de rien de très important =).

Bonne continuation (: !
Ex-dragon

avatar

Champion de Relifac-le-Haut
Champion de Relifac-le-Haut


Masculin Nature : Modeste
Exp : 127
Date de rencontre : 27/04/2012
Niveau : 23
Feu Dragon

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Lun 7 Mai 2012 - 19:19

Je plussoie tout ce qui a été dit, c'est très bien écrit et j'attends la suite ^^

_________________

Le roi et le démon vont ici et maintenant ne faire qu'un ! Une âme enragée ! Fais s'élever les cris de la création toute entière !
Invocation Synchro ! L'âme suprème, le Dragon Nova Rouge !
Lex!

avatar

Dresseur débutant

http://aceattorney.sparklin.org/forum/viewtopic.php?f=4&t=16


Masculin Nature : Relax
Exp : 16
Date de rencontre : 05/05/2012
Niveau : 22
Ténèbres Acier
Habitat : Quelque part en Suisse

Message() Sujet: Re: Les journaux de bord de Daniel Lun 7 Mai 2012 - 21:42

Ah, j'attendais des commentaires pour la suite. ^^
La voici donc !

Chapitre 2 : Le début d'une quête

18 décembre, 17h00

J'en suis persuadé, cette fois. Il le fait exprès, ce n'est pas possible autrement.
Aujourd'hui a été un jour plutôt faste et sympathique, loin de toute la pression et la tension de la veille, le tout était retombé pendant la nuit.
Candice m'a réveillé ce matin par les même petits piaillements d'impatience qu'elle avait faits la veille, lors de mon combat avec l'étrange garçon blond.
J'ai pensé qu'elle voulait certainement prendre l'air, chose que je trouvais absolument normale venant d'un Pokémon qui avait été jusqu'à peu encore un Pokémon sauvage. D'un grognement, je lui ai frotté doucement la tête, histoire d'émerger du monde des songes et réaliser que ce que j'avais vécu était bien réel.
Eh oui, j'étais devenu malgré moi un dresseur, qui commençait à parcourir sa route, même si c'était simplement pour rattraper un garçon aux excès de testostérone, au fond.
Le professeur Sorbier m'a accueilli plutôt gentiment, et m'a même fait offrir gracieusement par son assistante quelques Pokéballs, en prétendant qu'elles me seraient fortement utiles pour la suite de mon aventure. Soit.
Je lui ai poliment souhaité au revoir, bien que je nourrissais encore en moi quelques élans d'appréhension envers ce vieil homme, et je suis parti sereinement de chez lui, accompagné de Candice, qui semblait toujours aussi motivée que la veille.
Curieux de savoir comment fonctionnaient les étranges objets que m'avait confiés le professeur Sorbier, je me suis rendu sur la route 201, dans l'espoir de trouver un Pokémon intéressant à capturer, afin de voir comment fonctionnait les Pokéballs.
Mes attentes n'ont pas été déçues, très vite, j'ai trouvé ce que mon Pokédex appelait un "Keunotor". Après avoir envoyé Candice au combat j'ai réfléchi au moyen de me servir de ces trucs. Laissant mon Pokémon se défouler légèrement sur ce dernier à coups de charges, je restais pantois devant l'un de ces objets.
Un bouton. C'est la seule chose qui attirait mon attention sur cette balle bicolore. J'ai appuyé dessus, mais sans effets. J'ai répété maintes fois l'action, mais sans succès. Finalement, pris d'un soudain énervement, j'ai jeté l'objet de rage contre le Pokémon qui m'importunait depuis tout à l'heure.
Et sous le regard perplexe de Candice et de moi même, la balle, après avoir cogné le Keunotor de plein fouet, s'est ouverte, et le Pokémon a disparu dans une simple lumière rouge. La balle a bougé une fois. Puis deux. Puis Enfin trois, et plus rien.
J'avais capturé mon premier Pokémon !
De par la nature malchanceuse d'être tombé sur nous je l'ai renommé Ballaud, à l'image aussi qu'il m'inspirait.

Puis, fort de cette brillante réussite, nous nous sommes rendus sur la route suivante, la route 202, afin de faire semblant de poursuivre tout de même mon "ami".
Bien décidé à ne pas rester sur une seule capture, je me suis longuement promené dans les hautes herbes qui parcouraient le long de la route. C'est là que Candice a poussé un léger cri de surprise : elle s'était faite agresser par un simple Étourmi. Ce Pokémon avait quelque chose en lui qui m'inspirait : il avait une certaine audace de se confronter à nous deux, lui qui par nature est plutôt du genre à rester en groupe et n'est pas du genre à chercher la bagarre.
Relevant le défi que nous lançait l'impertinent Pokémon, nous avons réussi à faire de lui l'un des nôtres, grâce à nouveau au travail formidable que fournissait Candice. Ballaud, quant à lui, restait plutôt à l'écart, l'air un peu benêt face à ce qu'il se passait. Je ne sais pas vraiment si au final on va réussir à pouvoir travailler ensemble, lui et moi. Il n'a pas l'air de vouloir trop donner du sien...
J'ai renommé cet Étourmi si particulier Stomp, à nouveau à l'image qu'il m'inspirait.
En compagnie de ma toute nouvelle équipe, j'ai commencé à organiser un léger programme d'entraînement visant à parfaire les capacités des nouveaux venus, qui ne semblaient pas tout à fait aptes à poursuivre tout de suite l'aventure.
Mes craintes sur Ballaud se sont avérées justifiées. S'il montrait bien qu'il faisait de son mieux, il avait clairement un niveau de combat inférieur à celui de Stomp, largement motivé, et qui a prouvé sa détermination proche de celle de Candice en triomphant brillamment seul du premier combat de dresseurs que nous avons mené sur la route face à un gamin. Ses capacités sont particulièrement intéressantes. On ne peut malheureusement pas tout à fait dire la même chose de Ballaud, mais je laisse faire la chose pour l'instant. On verra le reste plus tard...
Fort de cet entraînement, nous sommes arrivés malgré tout dans la bonne humeur et pleins d'entrain à la ville de Féli-cité. Après un détour au centre Pokémon, j'ai aperçu Candice qui se dirigeait rapidement en direction d'un bâtiment ressemblant à une école.

Le blond malchanceux de la veille en sortit au même moment, apparemment aussi motivé que Stomp l'avait été lors de l'entraînement.
Il a aperçu que je tenais un colis dans la main -le colis même que sa mère lui avait demandé que je lui rende- et s'est précipité dans ma direction. D'un simple "merci" il m'arracha le colis des mains et s'en alla de plus belle en criant qu'il se rendait à Charbourg pour faire je ne sais quoi, des combats en arène apparemment. Super. Tout ça pour ça.

C'est là que j'ai réalisé qu'il avait arraché en même temps que le colis ma clé USB que je gardais toujours en pendantif autour du coup et qui contenait des années de sauvegardes de jeu.

Il faudra que je m'excuse au propriétaire des poubelles de cette rue, qui ont été victimes de ma réaction lorsque j'ai réalisé la chose.

Et c'est ainsi que je me suis ENCORE remis en route à la recherche de ce type qui décidément, me portait la poisse.

Equipe :

Spoiler:
 

_________________

La culture, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale.
 
Les journaux de bord de Daniel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journal de bord ;)
» Chat-Minou à bord
» [Programme TV] A bord du Charles de Gaulle
» le tableau de bord du KA 50
» journal de bord d'un jeune cpt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nuzlocke France :: Kalos : tous en Nuzlocke ! :: Nuzlockes écrits :: Nuzlockes inachevés et inactifs-